Pierrot et ma Maman

Pour toi, Maman : 

Je souhaitais faire ce petit article pour exprimer tout l’amour que je ressens pour toi, ma douce Maman…

Souvent on ne pense jamais Ă  dire Ă  quel point on aime ses proches…

Aujourd’hui j’ai dĂ©cidĂ© de dĂ©dier cette page en ton honneur, pour te dire que je t’aime trĂšs fort, tout simplement


GrĂące Ă  toi, je suis devenue une belle personne. Et je ne parle pas de mon physique mĂȘme si j’ai hĂ©ritĂ© de ta beauté 

Je parle de ton cƓur, de ton ñme


Tu m’as transmis de belles valeurs qui resteront Ă  jamais en moi ; qui me suivront toujours dans mon Ă©volution de femme…

Tu es ma force ; tu es mon tout
 Merci de t’ĂȘtre si bien occupĂ©e de moi durant tant d’annĂ©es


Alors pour te remercier
 Je dĂ©sirais le faire par Ă©crit ; le jour de la fĂȘte des Mamans ; ce Dimanche 28 Mai 2017.

JE T’AIME À L’INFINI POUR TOUTE LA VIE ET SANS MESURE CAR MON AMOUR POUR TOI EST DÉMESURÉ, FORT ET SANS AUCUNE LIMITE


Pour toi, et en toute sincĂ©rité 

MAMOUNETTE CHÉRIE :

C’est un petit surnom que j’aime beaucoup et qui te correspond parfaitement, je trouve…

Tu es nĂ©e Ă  Madagascar, Ă  Namakia (tout comme moi, d’ailleurs) et tu fais partie d’une grande famille de 7 enfants…

Enfant, (ĂągĂ©e de 10 ans Ă  peine) tu voulais toujours protĂ©ger les tiens…

Le mot « justice » faisait dĂ©jĂ  partie intĂ©grante de ton vocabulaire car tu ne supportais pas une seule seconde que l’on puisse s’en prendre Ă  un membre de ta famille.

À Namakia, dans la cour de ton Ă©cole, si un Ă©lĂšve osait s’en prendre Ă  un cheveu de tes frĂšres et sƓurs ; tu n’hĂ©sitais pas Ă  aller au devant de lui ou elle pour l’affronter ; qu’il soit petit, grand, costaud ou mĂȘme plus ĂągĂ© que toi… Tu n’avais vraiment pas froid aux yeux…

Du haut de tes 10 ans, tu avais le coeur brave et tu dĂ©testais l’injustice ainsi que la mĂ©chancetĂ© gratuite…

Dans tes veines coulaient dĂ©jĂ  deux grandes valeurs qui te tenaient particuliĂšrement Ă  cƓur : « La Famille » et la « LoyautĂ© ».

Tu avais donc hérité des nombreuses qualités de tes parents : La grùce, la beauté et la douceur de ta mÚre mais aussi le caractÚre bien trempé de ton pÚre ainsi que son sens des valeurs familiales.

De biens belles valeurs que tu possĂšdes encore et toujours…

Pour moi, tu incarnes : la sincĂ©ritĂ©, l’honnĂȘtetĂ©, la tempĂ©rance, l’harmonie ainsi que cette si belle gĂ©nĂ©rositĂ© qui te caractĂ©rise tant


Et moi je suis fiĂšre d’ĂȘtre ta fille ; d’ĂȘtre ta petite CĂ©cile…

C’est pourquoi j’ai souhaitĂ© te dĂ©dier cette page car je trouve que l’on ne dit jamais assez « je t’aime » aux personnes que l’on aime…

Et plutĂŽt que d’avoir des regrets, moi je voulais te dire aujourd’hui et sans attendre : « Je t’aime Maman et je t’aimerai toujours Ă©ternellement… »

BONNE FÊTE MAMAN D’AMOUR !

Petites anecdotes de ma Maman :

Pierrot, le perroquet :

Toute petite dĂ©jĂ , tu adorais les animaux car tes parents avaient toute une mĂ©nagerie dans leur maison de Namakia (Madagascar) : une chatte toute blanche qui avait eu plusieurs portĂ©es de chatons en plusieurs annĂ©es ; un enclos qui comportait des poules et des coqs ; un lapin qui portait le nom de Lapinot et aussi un perroquet tout gris que ta Maman t’avait offert…

Tu adorais ce perroquet que tu avais baptisĂ© : « Pierrot » et avec qui tu aimais bien passer du temps lorsque tu avais fini tes cours d’Ă©cole…

En effet, tu aimais bien t’occuper de lui en lui faisant sa toilette, lui donner Ă  manger (bananes, morceaux de pains nappĂ©s de beurre, ect…) ou encore lui apprendre Ă  parler. Il Ă©tait capable de prononcer quelques mots ou encore des petites phrases toutes simples…

D’ailleurs, il y a une charmante anecdote Ă  ce sujet que je vais vous raconter :

Lorsque ton pĂšre revenait de son travail et qu’il empruntait le chemin qui menait Ă  votre maison ; Pierrot n’en loupait pas une miette en l’observant au loin et il ne pouvait alors s’empĂȘcher de rĂ©pĂ©ter la phrase suivante tout en hochant la tĂȘte de bas en haut et en se dandinant d’une patte sur l’autre :

« Qui c’est qui arrive ? Qui c’est qui arrive ? »

Et en l’entendant rĂ©pĂ©ter cette fameuse phrase ; et mĂȘme si tu te trouvais Ă  l’intĂ©rieur de la maison, tu savais qu’il s’agissait de ton pĂšre qui revenait enfin de son travail.

TrĂšs intelligent, ce perroquet ! Il avait trouvĂ© son propre signal pour annoncer l’arrivĂ©e de votre pĂšre.

C’est pourquoi, jusqu’Ă  aujourd’hui, lorsque tu me racontes cette petite anecdote de ton enfance ; tu ne cesse de me dire avec une certaine Ă©motion que toi et ton perroquet, vous Ă©tiez vraiment des insĂ©parables…

Si bien, que lorsqu’il dĂ©cĂ©da un jour, des suites d’une grave maladie ; tu fus tellement inconsolable que tu mis un certain temps Ă  te remettre de sa disparition car pour toi « Pierrot » reprĂ©sentait beaucoup Ă  tes yeux…

C’était bien plus qu’un simple oiseau
 c’était ton petit compagnon avec lequel tu aimais bien te confier et cajoler


(Petite parenthĂšse : LePerroquet Vaza :

Le Perroquet vaza (Coracopsis vasa) est avec le Perroquet noir (coracopsis nigra) une des deux espĂšces du genre Coracopsis.

Ce perroquet peuple Madagascar et les Comores.

Il a Ă©tĂ© introduit Ă  la rĂ©union (probablement la sous-espĂšce vasa) oĂč il est aujourd’hui apparemment Ă©teint.

Il mesure 50 cm environ.

Son plumage est brun sombre mais légÚrement plus pùle sur les parties inférieures.

Le Perroquet vasa peuple les forĂȘts tropicales et subtropicales humides caducifoliĂ©es, les cocoteraies littorales, les savanes arborĂ©es, les riziĂšres, et autres cultures voisines des massifs boisĂ©s mais aussi les zones subdĂ©sertiques).

Voici que mon article ne va pas tarder Ă  se terminer mĂȘme si je voudrais que celui-ci ne s’arrĂȘte jamais car j’ai tellement de mots pour toi…

Des milliards de mots… qui n’en finissent pas et qui se bousculent dans ma tĂȘte tellement je suis sous l’effet de l’Ă©motion…

Une Ă©motion qui me submerge et qui m’emporte dans de nombreux souvenirs… Des souvenirs Ă  jamais gravĂ©s dans mon coeur…

Des souvenirs inaltĂ©rables ; anciens ou nouveaux et si merveilleux qui me chuchotent comme une douce voix Ă  mes oreilles ; jusqu’au plus profond de moi ; la joie immense, la grande chance que celle de t’avoir pour Maman…

Une Maman unique, irremplaçable qui m’aime autant que je l’aime…

Seules les personnes qui aiment trĂšs fort leur Maman pourront comprendre ce lien indĂ©fectible qui nous uni…

Maman, je t’aime pour l’Ă©ternitĂ© et Ă  jamais.

Voici cette vidĂ©o pour toi ; elles nous parle beaucoup et nous fait couler Ă  chaque fois une petite larme lorsque nous l’Ă©coutons… Une larme remplie d’amour…

Et voici une autre vidĂ©o pour toi. Je sais que tu ne l’as encore jamais entendue et que ce sera donc une totale surprise pour toi. Elle te fera sans aucun doute verser d’autres petites larmes… des larmes d’amour entre une mĂšre et sa fille… Que veux-tu, j’ai Ă©galement hĂ©ritĂ© de ta grande sensibilitĂ©. Alors voici rien que pour toi cette belle chanson… Je t’aime trĂšs fort ma Mamounette…

Publicités

4 réflexions sur “Pierrot et ma Maman

  1. Ma petite Suricate d’amour. J’ai lu relu tes commentaires ici et lĂ  avec plein de pluie devant les yeux… incapable d’y rĂ©pondre tellement j’etais secouĂ©e…. choquĂ©e….
    Dans mon enfer!!!
    Les plus grosses tempĂȘtes ont lieu Ă  l’intĂ©rieur de soi. Et c’est terrible de ne pas pouvoir atteindre la rive… Depuis vendredi dernier, je suis sous antidĂ©presseur et trucs contre les angoisses. Mais comme je n’ai pas l’habitude de ces machins-lĂ , je suis une vraie loque. Un zombie!
    Pour l’heure, je ne trouve de rĂ©pit que dans ma bulle de solitude et de silence.
    Alors c’est un retour timide Ă  la vie… un bisou d’amitiĂ© en passant. Un cĂąlin…. et pour juste te dire que je ne t’oublie pas. Je t’aime. 😘💗

    Aimé par 1 personne

    1. Oh ma Soliplume d’amour. Je suis tellement navrĂ©e et ça me touche tellement ton commentaire. Cela n’est vraiment pas Ă©vident Ă  vivre. Je me souviens de mon propre effondrement Ă  une certaine pĂ©riode de ma vie. Tu sais ma Soliplume… il te faut du temps et comme tu dis de la solitude… Tu te connais… Il te faudra rĂ©apprendre tout doucement Ă  aimer la vie… Commencer par le quotidien… ton petit cafĂ© du matin… Tu en auras d’abord une saveur amĂšre puis tu l’apprĂ©cieras de nouveau… et encore mieux qu’auparavant. Pour l’instant tu es brisĂ©e… mais la Soliplume que tu es sera Ă  nouveau bien vivante… Celui qui t’as fait du mal ne te mĂ©ritait pas du tout. Je te serre dans mes bras de Suricate… Et je te chuchote Je t’aime Ă  ton oreille. Sois forte ma Soliplume… Le soleil brillera Ă  nouveau comme tes cheveux… La lumiĂšre rentrera dans l’entrebaillement de ta porte qui finira par s’ouvrir en grand pour faire place Ă  son rayonnement lumineux… Je t’embrasse bien fort ma Soli d’amour adorĂ©e. Tu es merveilleuse… ne l’oublie jamais… 💕💜💖💗💗 je t’aime Ă  l’infini…

      J'aime

  2. TrĂšs beau message Ă  ta maman ♄ On ressent tout l’amour et la gratitude que tu lui portes, c’est magnifique ♄
    La petite anecdote avec Pierrot m’a fendu le coeur tellement elle est adorable et si triste lors de son dĂ©cĂšs. On s’attache tellement Ă  nos petites bĂȘbĂȘtes que lorsqu’ils partent, c’est aussi une partie de nous qui part avec ♄
    Gros bisous ma Suricate ♄

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce trĂšs joli commentaire ma douce plume ! Oui, tu as entiĂšrement raison en ce qui concerne nos animaux de compagnie… on aimerait toujours les garder prĂšs de soi. Encore merci mon Alexianou pour ta belle amitiĂ© que je garde prĂ©cieusement prĂšs de mon coeur. Gros gros bisous Ă  toi😚💕💕💕💕💕💕 Ă  l’infini.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion / Changer )

Connexion Ă  %s