Étiquette : loyauté

L’Alien 👽

L’amitié n’est pas chose facile dans la vie. Elle peut s’en aller en un rien de temps ; un simple claquement de doigt ; sans crier gare ; sans que vous n’ayez strictement rien fait pour en arriver là…

L’humain est décidément complexe et compliqué…

Du jour au lendemain ; la personne en question s’éloigne de vous et essaye de vous le faire comprendre par certains actes en espérant que vous finirez par avoir la puce à l’oreille… ; histoire de vous titiller et de vous entraîner dans sa réflexion qui n’est autre que sa vérité… Une vérité qui veut tout dire pour elle et absolument rien pour vous…

Vous ne savez alors plus trop quoi en penser et vous essayez de ne pas trop rentrer dans son jeu quelque peu machiavélique, histoire de vous dire que tout ceci n’est peut-être que le fruit de votre imagination et que vous exagérez votre impression de distance et de mépris…

Mais au fur et à mesure du temps qui passe, vous vous rendez vite compte que vous étiez dans le vrai et que cette impression n’était pas si disproportionnée que ça…

Alors, pour ce faire, vous vous laissez un ultime sursis qui en fait n’est qu’un leurre ; histoire de vous dire : « Je pense que tout finira par s’arranger et qu’il vaut mieux la sagesse à l’anticipation »

Puis le temps s’écoule irrémédiablement…

Vous vaquez à vos occupations qui effacent un peu le chiffonnement et la tristesse qui vous nouent l’estomac…

Pendant ce temps-là, la personne en question joue avec vos nerfs mais vous, vous faîtes semblant que cela ne vous atteint aucunement et vous essayez de vous changer les idées…

Toute idée est d’ailleurs bonne à prendre du moment que cela vous permet d’oublier…

Le travail est un excellent remède… Il vous accapare l’esprit et vous permet de rester fidèle à vous-même : joviale et souriante car vous aimez votre métier…

Puis lorsque vient le moment de rentrer chez vous le soir ; vous vous dîtes : « Tiens, je vais me plonger dans un bon bain bien moussant et bien parfumé dans lequel je me délasserai enfin de toute cette journée »

Vous exaucez alors ce doux rêve facile à réaliser en ayant bien évidemment une baignoire à portée de main…

Vous bénéficiez ensuite de tous les bienfaits de cette délicate mousse onctueuse qui enveloppe tout votre être…

Vous vous sentez bien… Très bien même… et c’est à ce moment-là, comme par hasard que votre esprit commence à vagabonder un peu dans tous les sens…

Vous soufflez sur les bulles de savon qui volètent de-ci delà devant votre visage et vous revoyez à travers elles de merveilleux souvenirs qui vous font sourire puis vous finissez par en éclater une de votre doigt et c’est alors que vous changez radicalement de sujet en revenant hélas sur la « fausse amie » ; celle qui vous a trahie.

De toute façon, vous vous doutiez bien que vous auriez fini par y repenser alors à quoi bon y résister…

Et c’est précisément là, que vous vous demandez : « Mais comment est-ce que cette personne a pu oser me traiter de la sorte ? Que lui ais-je donc fait ? »

Tout se bouscule alors dans votre tête et vous ne comprenez toujours pas le pourquoi du comment…

Vous n’en revenez pas encore de son attitude désinvolte et cruelle envers vous comme si elle n’avait jamais eu l’ombre d’une conscience ; pas la moindre parcelle d’âme en elle ni même ne serait-ce qu’un petit soupçon de remord ou de regret à votre égard…

Non, il n’en est rien…

C’est le vide…

Vous ne reconnaissez plus cette personne…

Une personne qui se serait subitement transformée comme ces aliens que vous appréciez tant mais seulement dans les films futuristes, pas dans la réalité…

Une alien sous une apparence humaine qui cachait bien son jeu et qui du jour au lendemain vous a craché son venin, sa haine et tout son mépris parce qu’elle vous détestait…

En fait, cette alien souhaitait en arriver là car elle ne pouvait plus vous supporter. Pourquoi ? La réponse est pourtant simple…

L’alien voulait vous tester durant quelques temps… Vous étiez devenue son rat de laboratoire…

Elle voulait juste vous analyser sur toutes les coutures… Une simple curiosité de sa part…

Mais pourquoi ? La réponse est pourtant claire comme de l’eau de roche…

C’est que pour elle ; vous n’étiez absolument rien ; juste sa petite chose, sa petite souris entre ses grandes pattes acérées de griffes crochues…

Mais vous ; vous ne l’aviez pas vu venir avec ses faux airs de courtoisie…

Pire, vous ne l’aviez encore jamais vu sous cet angle là ; celui de l’alien dénuée de tout sentiment qui ne ressent vraiment rien lorsqu’elle bave toute sa noirceur, son acidité sur votre personne…

Vous ne connaissiez pas sa nature, sa double personnalité, son côté bestial, animal, cruel et sans pitié puisque vous aviez confiance en elle…

Alors certaines personnes vous diront : « Mais tu ne voyais pas son petit jeu machiavélique ?? Moi, je savais qu’elle t’aurait fait ce mauvais coup »

Et vous, vous les regarderez avec de grands yeux tristes ; les implorant de se taire car ils vous feront passer pour une personne naïve et stupide alors que vous êtes loin de l’être…

Non, je ne savais pas que cette alien m’aurait un jour craché au visage ; je me disais en fait tout le contraire.

Je pensais qu’elle m’appréciait…

Oui, biensûr que je me trompais mais je ne pouvais pas encore prédire ses méfaits ; ses jets d’acide désintégrant toute amitié.

Comment aurais-je pu concevoir un seul instant que notre amitié se serait effondrée en une petite fraction de seconde ?

L’alien, elle, le savait déjà puisqu’elle essayait de me le faire comprendre depuis quelques temps par des traces de crachats acides de-ci delà.

Ce n’est pas que je voulais fermer les yeux… Non, ce n’est pas ça du tout…

Je voulais juste être tolérante envers elle et lui donner la chance de se ressaisir… ; qu’elle prenne conscience que j’étais quelqu’un de bien et de profondément sincère et surtout d’HUMAINE…

Vous savez, ce genre d’humaine avec une certaine sensibilité qui veut croire que ses semblables lui ressembleraient un temps soit peu…

Vous savez, ce genre d’humaine qui a le cœur sur la main, sans être à tout prix parfaite mais qui a certaines valeurs en elle…

Vous savez, ce genre d’humaine qui…

Mais suis-je trop innocente dans ce monde pour me laisser envahir par cet esprit de bienfaisance que j’ai tout au fond de moi ? Il semblerait que oui…

Alors fallait-il que je devienne à mon tour une redoutable alien sans cœur qui dégoulinerait de venin en méchancetés ?

Cesser d’être bienveillante, complaisante, gentille, altruiste, sympathique et j’en passe et des meilleurs…

Cesser d’être tout simplement moi-même ?

Je voulais juste qu’elle s’aperçoive que j’étais une véritable amie…

Mais l’amitié est ainsi… ça va, ça vient… ; ça ne dure jamais longtemps…

Pourquoi ? Mais tout simplement parce que l’autre fini par se lasser de vous…

Il ou elle ne supporte plus votre gentillesse, votre loyauté…

Toutes ces qualités lui donnent le tournis, la nausée et il ou elle en a assez de vous…

Pire, il ou elle vous jalouse…

Et tout le monde sait à quel point la jalousie peut être dévastatrice si vous en êtes la cible…

L’alien en question en avait marre de moi et c’est pourquoi, elle a eu cette frénétique envie de me briser, de me casser en mille…

Le simple fait d’entendre ma respiration ; mon cœur battre d’un rythme régulier à l’intérieur de ma poitrine, l’importunait, l’exaspérait au plus haut point.

Elle n’aimait pas ma joie de vivre et encore moins ma spontanéité qui l’étonnait et l’agaçait…

Si au moins, j’avais pu ressentir tout ce mépris… Tout ce grondement intérieur qui lui taraudait l’esprit et qui finirait par se déverser tôt ou tard sur moi alors j’aurais pris les devants…

Mais voilà, j’ignorais ses agissements envers ma personne…

La tempête a fini par bel et bien me balayer d’un revers de main…

Je suis tombée de haut mais je me suis déjà relevée…

Étrange, non ? !

Et pourtant ce fut facile de le faire car j’ai cette capacité et cette force en moi…

Et puis, comme on dit la vie continue alors je vais tourner définitivement la page de ce vieux roman d’amitié qui ne valait rien et qui finalement n’était pas si terrible à lire…

Une autre personne remplacera cette alien sans cœur…

Meilleur(e) ou pas ? Telle est la question mais c’est ça aussi la vie avec son lot de bonnes ou mauvaises surprises…

Tomber sur une personne sincère ; c’est si rare de nos jours mais si jamais celle-ci l’était vraiment alors pourquoi ne pas lui accorder votre confiance ?

Alors vous me direz : « Mais  pourquoi cet article aujourd’hui ? Parce que tout simplement, j’avais besoin de l’écrire…

Ce n’est pas un défoulement que celui de mettre à l’écrit ses états d’âmes…

Ce n’est pas non plus une rage…

J’avais juste besoin de partager ce que d’autres ont déjà connu, connaîtront tôt ou tard (ce que je ne leur souhaite pas) et que j’ai moi-même subi il y a quelques temps déjà et à plusieurs reprises…

Eh oui ! Les trahisons de faux amis, ça me connait…

Mais alors, je devrais donc m’y habituer à force, n’est-ce pas ? Oui et non…

Ça fait toujours mal et je ne suis pas un bloc de ciment immunisé contre ce type d’aliens…

Alors, cela ne sert sans doute à rien d’en avoir fait un article : je suis totalement d’accord avec vous ; quoique, pourquoi pas ?

Mais c’est ça aussi les blogs ; un véritable melting pot bon à lire ou à jeter…

Disons que j’ai écrit cet article pour moi-même, pour que ma conscience se sente mieux…

Plus ou moins réussi, je vous l’accorde… Mais j’avais besoin de le faire…

Dans ce monde, il y a pas mal d’aliens qui sont déguisées en humains pour se donner une belle apparence et ainsi pouvoir exercer leurs méfaits sur vous si jamais elles devenaient votre ami.

Hélas, on ne pourra jamais savoir à quel moment elles vont un jour vous attaquer, vous frapper et cracher leur venin en plein cœur…

Vous n’aurez donc d’autre choix que de les subir si elles en arrivaient là.

Par contre, une douloureuse question vient s’insinuer dans mon esprit :

« L’amitié existe-t-elle vraiment ? N’est-elle pas qu’une chimère inaccessible ? »

Pour ma part, je sais déjà la réponse. Biensûr qu’elle existe vraiment mais il faudrait que L’autre vous apprécie réellement pour ce que vous êtes… Et surtout que vous ne deveniez pas son petit rat de laboratoire… ; son petit jouet qui l’amuserait quelques temps seulement puis hop ! Bon à la casse…

C’est une histoire de feeling, de partages et de réciprocité sans avoir forcément les mêmes goûts ou passions.

Il faut néanmoins savoir l’entretenir pour la préserver et ainsi pouvoir la garder le plus longtemps possible…

C’est ça l’amitié ; rien de plus et rien de moins.

En ce qui me concerne, il est clair que cette mésaventure amicale m’a quelque peu échaudée mais je tiens à dire à cette alien qu’elle n’aura pas réussi à dépecer tout ce que j’ai de meilleur en moi et que justement elle jalousait…

Mon côté bon enfant, ma spontanéité, ma bienveillance… ; toutes ces qualités qu’elle méprisait resteront toujours en moi…

Eh oui ! C’est comme ça car j’ai la peau dure… Je suis une coriace…

Et si un jour une autre alien venait à croiser mon chemin ; sans doute que je ne la verrai pas venir vu sa facilité à se fondre dans le décor pour piéger toutes ses victimes mais par contre j’arriverai à déceler son côté  malveillant à mon encontre au moindre crachat subtil et déguisé qui sortirait de sa bouche venimeuse.

Ce n’est pas la première fois qu’une alien me crache son venin à la figure et ce ne sera sans aucun doute pas la dernière mais au moins j’aurai appris une chose…

Laquelle me direz-vous ?

Il faut savoir tourner la page très vite et recommencer à lire sans attendre un autre chapitre d’un nouveau roman qui vous mènera ou pas vers une véritable amitié…

Je ne suis pas une idéaliste pour rien ; n’en déplaise à certaines aliens…

La suricate que je suis finira toujours par les fatiguer, par les déstabiliser…

Elle continuera d’avancer et à sourire à la vie pendant que l’alien, elle, se morfondra dans la ténacité de sa méchanceté, dure comme ses crocs d’acier…

Avis aux autres aliens qui voudront m’affronter ; vous n’êtes pas prêt de gagner…

Cécile, la Suricate qui embrasse tous ses amis(es) de wordpress et en particulier sa petite MA SOLIPLUME D’AMOUR  qui est actuellement triste. Suricate te serre dans ses bras et te dit que tu es une merveilleuse amie 💜💜💜. Le soleil rentrera de nouveau dans ta vie… En attendant ce jour, écoute cette petite chanson que je te dédie. Je t’adore et je t’embrasse bien fort 💜💜💜

Pierrot et ma Maman 🐦 ðŸ’˜

Pour toi, Maman : 

Je souhaitais faire ce petit article pour exprimer tout l’amour que je ressens pour toi, ma douce Maman…

Souvent on ne pense jamais à dire à quel point on aime ses proches…

Aujourd’hui j’ai décidé de dédier cette page en ton honneur, pour te dire que je t’aime très fort, tout simplement…

Grâce à toi, je suis devenue une belle personne. Et je ne parle pas de mon physique même si j’ai hérité de ta beauté…

Je parle de ton cœur, de ton âme…

Tu m’as transmis de belles valeurs qui resteront à jamais en moi ; qui me suivront toujours dans mon évolution de femme…

Tu es ma force ; tu es mon tout… Merci de t’être si bien occupée de moi durant tant d’années…

Alors pour te remercier… Je désirais le faire par écrit ; le jour de la fête des Mamans ; ce Dimanche 28 Mai 2017.

JE T’AIME À L’INFINI POUR TOUTE LA VIE ET SANS MESURE CAR MON AMOUR POUR TOI EST DÉMESURÉ, FORT ET SANS AUCUNE LIMITE…

Pour toi, et en toute sincérité…

MAMOUNETTE CHÉRIE :

C’est un petit surnom que j’aime beaucoup et qui te correspond parfaitement, je trouve…

Tu es née à Madagascar, à Namakia (tout comme moi, d’ailleurs) et tu fais partie d’une grande famille de 7 enfants…

Enfant, (âgée de 10 ans à peine) tu voulais toujours protéger les tiens…

Le mot « justice » faisait déjà partie intégrante de ton vocabulaire car tu ne supportais pas une seule seconde que l’on puisse s’en prendre à un membre de ta famille.

À Namakia, dans la cour de ton école, si un élève osait s’en prendre à un cheveu de tes frères et sœurs ; tu n’hésitais pas à aller au devant de lui ou elle pour l’affronter ; qu’il soit petit, grand, costaud ou même plus âgé que toi… Tu n’avais vraiment pas froid aux yeux…

Du haut de tes 10 ans, tu avais le coeur brave et tu détestais l’injustice ainsi que la méchanceté gratuite…

Dans tes veines coulaient déjà deux grandes valeurs qui te tenaient particulièrement à cœur : « La Famille » et la « Loyauté ».

Tu avais donc hérité des nombreuses qualités de tes parents : La grâce, la beauté et la douceur de ta mère mais aussi le caractère bien trempé de ton père ainsi que son sens des valeurs familiales.

De biens belles valeurs que tu possèdes encore et toujours…

Pour moi, tu incarnes : la sincérité, l’honnêteté, la tempérance, l’harmonie ainsi que cette si belle générosité qui te caractérise tant…

Et moi je suis fière d’être ta fille ; d’être ta petite Cécile…

C’est pourquoi j’ai souhaité te dédier cette page car je trouve que l’on ne dit jamais assez « je t’aime » aux personnes que l’on aime…

Et plutôt que d’avoir des regrets, moi je voulais te dire aujourd’hui et sans attendre : « Je t’aime Maman et je t’aimerai toujours éternellement… »

BONNE FÊTE MAMAN D’AMOUR !

Petites anecdotes de ma Maman :

Pierrot, le perroquet :

Toute petite déjà, tu adorais les animaux car tes parents avaient toute une ménagerie dans leur maison de Namakia (Madagascar) : une chatte toute blanche qui avait eu plusieurs portées de chatons en plusieurs années ; un enclos qui comportait des poules et des coqs ; un lapin qui portait le nom de Lapinot et aussi un perroquet tout gris que ta Maman t’avait offert…

Tu adorais ce perroquet que tu avais baptisé : « Pierrot » et avec qui tu aimais bien passer du temps lorsque tu avais fini tes cours d’école…

En effet, tu aimais bien t’occuper de lui en lui faisant sa toilette, lui donner à manger (bananes, morceaux de pains nappés de beurre, ect…) ou encore lui apprendre à parler. Il était capable de prononcer quelques mots ou encore des petites phrases toutes simples…

D’ailleurs, il y a une charmante anecdote à ce sujet que je vais vous raconter :

Lorsque ton père revenait de son travail et qu’il empruntait le chemin qui menait à votre maison ; Pierrot n’en loupait pas une miette en l’observant au loin et il ne pouvait alors s’empêcher de répéter la phrase suivante tout en hochant la tête de bas en haut et en se dandinant d’une patte sur l’autre :

« Qui c’est qui arrive ? Qui c’est qui arrive ? »

Et en l’entendant répéter cette fameuse phrase ; et même si tu te trouvais à l’intérieur de la maison, tu savais qu’il s’agissait de ton père qui revenait enfin de son travail.

Très intelligent, ce perroquet ! Il avait trouvé son propre signal pour annoncer l’arrivée de votre père.

C’est pourquoi, jusqu’à aujourd’hui, lorsque tu me racontes cette petite anecdote de ton enfance ; tu ne cesse de me dire avec une certaine émotion que toi et ton perroquet, vous étiez vraiment des inséparables…

Si bien, que lorsqu’il décéda un jour, des suites d’une grave maladie ; tu fus tellement inconsolable que tu mis un certain temps à te remettre de sa disparition car pour toi « Pierrot » représentait beaucoup à tes yeux…

C’était bien plus qu’un simple oiseau… c’était ton petit compagnon avec lequel tu aimais bien te confier et cajoler…

(Petite parenthèse : LePerroquet Vaza :

Le Perroquet vaza (Coracopsis vasa) est avec le Perroquet noir (coracopsis nigra) une des deux espèces du genre Coracopsis.

Ce perroquet peuple Madagascar et les Comores.

Il a été introduit à la réunion (probablement la sous-espèce vasa) où il est aujourd’hui apparemment éteint.

Il mesure 50 cm environ.

Son plumage est brun sombre mais légèrement plus pâle sur les parties inférieures.

Le Perroquet vasa peuple les forêts tropicales et subtropicales humides caducifoliées, les cocoteraies littorales, les savanes arborées, les rizières, et autres cultures voisines des massifs boisés mais aussi les zones subdésertiques).

Voici que mon article ne va pas tarder à se terminer même si je voudrais que celui-ci ne s’arrête jamais car j’ai tellement de mots pour toi…

Des milliards de mots… qui n’en finissent pas et qui se bousculent dans ma tête tellement je suis sous l’effet de l’émotion…

Une émotion qui me submerge et qui m’emporte dans de nombreux souvenirs… Des souvenirs à jamais gravés dans mon coeur…

Des souvenirs inaltérables ; anciens ou nouveaux et si merveilleux qui me chuchotent comme une douce voix à mes oreilles ; jusqu’au plus profond de moi ; la joie immense, la grande chance que celle de t’avoir pour Maman…

Une Maman unique, irremplaçable qui m’aime autant que je l’aime…

Seules les personnes qui aiment très fort leur Maman pourront comprendre ce lien indéfectible qui nous uni…

Maman, je t’aime pour l’éternité et à jamais.

Voici cette vidéo pour toi ; elles nous parle beaucoup et nous fait couler à chaque fois une petite larme lorsque nous l’écoutons… Une larme remplie d’amour…

Et voici une autre vidéo pour toi. Je sais que tu ne l’as encore jamais entendue et que ce sera donc une totale surprise pour toi. Elle te fera sans aucun doute verser d’autres petites larmes… des larmes d’amour entre une mère et sa fille… Que veux-tu, j’ai également hérité de ta grande sensibilité. Alors voici rien que pour toi cette belle chanson… Je t’aime très fort ma Mamounette…

Interview d’Andy Ferguson

Récemment, ce samedi 06 février 2016, Andy Ferguson m’a nominée pour le Le Liebster Award .

C’est un passionné d’écritures, de rugby et de séries TV que j’ai pu rencontrer sur la vaste plateforme de WordPress grâce à mon amie La Belette .

En effet, étant intriguée par le titre de son blog « Southshield ; j’étais donc allée m’y balader un peu puis en le parcourant à la va-vite (je dois bien l’avouer), j’avais décidé ensuite de le follow juste pour ne pas le perdre de vu afin de pouvoir par la suite m’en faire une idée…

Aujourd’hui, je ne regrette vraiment pas mon choix étant donné que j’ai d’ores et déjà lu les 3 chapitres de son histoire et que j’ai tout de suite bien accroché.

Voici le premier chapitre de son histoire « Southshield » qui s’intitule :

Les secrets se cachent en forêt

Il y a beaucoup de rebondissements dans la ville de Southshield et les héros ont tous des particularités que j’apprécie bien. Ils nous embarquent dans leur univers et sont sonvent loufoques à souhait. Mais ce qu’il me tarde le plus de découvrir est bien l’intrigue qui reste primordiale au coeur de cette histoire.

Vous voulez en savoir plus ? Il vous suffit alors de cliquer sur son lien et vous n’aurez qu’une envie : vous y abonner pour lire son histoire pleine d’intrigues.

Mis à part son talent pour l’écriture, Andy est très sympathique et il vous répondra toujours avec beaucoup de franchise dans ses commentaires. J’ai remarqué également que c’est une personne qui ne manque pas d’humour et qui sait vous mettre à l’aise…

Merci encore à toi Andy de m’avoir nominée et c’est avec grand plaisir que je vais répondre à tes 11 questions.

****

Voici le questionnaire d’Andy :

1. Mon fast and curious : chocolat/vanille ? matin/soir ? organisé/brouillon ? facebook/instagram ? fromage/dessert ? maison/jardin ? plage/montagne ? lire/écrire ? (Ahah, la dernière va vous énerver)

Je suis une grande gourmande mais avec modération. Je suis plutôt salé (j’adore les plats exotiques épicés) que sucré mais je dois bien avouer qu’avec le temps je me surprends à aimer certaines pâtisseries que je détestais lorsque j’étais plus jeune…

Mon petit péché mignon restera incontestablement le sorbet cassis mais la deuxième tentation culinaire est bien le chocolat. Pas le chocolat noir que je trouve bien trop amer mais le chocolat au lait. Ah ! la bonne tablette de chocolat au lait et noisettes entières !

CHOCO BON

J’adore le matin alors je me lève très tôt (à part le week-end). Ne dit-on pas que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent aux aurores ?

Le soir est réservé pour mes écrits et ce depuis toujours. Je ne sais pas mais j’ai beaucoup plus d’inspiration la nuit que le jour.

Je suis très organisée dans la vie de tous les jours et assez stricte je dirais. C’est sans doute mon côté un peu pointilleux et sérieux.

En ce qui concerne l’écriture, c’est totalement différent : je ne me donne aucune règle. C’est tellement un moment privilégié pour moi que je me laisse aller ; disons que je lâche prise car pour moi cela reste de l’évasion, du rêve et alors oui je dirais que je suis un tantinet brouillonne à ce sujet…

Je suis à peu près sur tous les réseaux sociaux. Etant d’une nature très curieuse, je me suis inscrite à toutes ces plateformes juste comme ça, pour le plaisir…

Ah ! les plaisirs culinaires ! un vaste sujet. J’aime beaucoup le fromage (à peu près tous) et en particulier le camembert mais je ne suis pas contre un bon fromage de chèvre chaud sur une tartine de pain croutillante à souhait. Mon dessert number one préféré : des crêpes nappées de confiture de fraises, d’abricots, de cerises ou de Nutella.

J’aime autant les intérieurs que les extérieurs (en toutes saisons). En ce qui concerne l’écriture, je n’ai jamais encore essayé mais je pense que je n’aimerais pas écrire dehors (jardin, lieux publics, ect…) via mon ordinateur portable…

Indéniablement je préfère l’océan. Ah ! la mer…C’est tout un poème.

Tenez, voici justement un petit extrait tiré du poème de Blaise Cendrars (feuilles de route 1924) qui me convienne parfaitement :

Iles inoubliables et sans nom,

Je lance mes chaussures par-dessus bord car je voudrais bien aller jusqu’à vous.

FB_IMG_1431015830057

Pour répondre à la finalité de cette question, j’aime bien découvrir et lire les oeuvres de certains(es) auteurs sur wordpress et je dois dire qu’il y en a pas mal qui sont très intéressants. Mais évidemment ce que j’aime le plus c’est écrire dans mon petit coin et m’évader toute seule dans mon monde sans voir le temps passer…

****

2. Parle-moi de tes goûts musicaux, qu’est-ce que tu aimes écouter et qu’est-ce que tu ne mettras jamais dans ta playlist ? Artistes, genre, chansons particulières, peu importe.

Je suis très sélective en ce qui concerne la musique. Je ne peux pas être fan à proprement dit d’un(e) seu(e) chanteur(se) et d’ailleurs je ne pourrais jamais assister à un concert d’une durée 2 heures à écouter le même registre du même artiste.

C’est pour cela que j’ai deux playlists bien distinctes : Voici un petit extrait de ma première playlist que j’écoute à mes heures perdues :

– « Un monde meilleur » de Keen’v

– « Me quemo » de Kendji Girac

– « Sur ma route » de Black M

– « Brisé » de Maître Gims

– « Wonderful life » de Zucchero

Et voici ma deuxième playlist (uniquement des musiques de films) que j’écoute avant de me plonger dans mes écrits : ça m’inspire énormément (mais je peux varier selon mon humeur par la première playlist !) :

– « Love me like you do » de Ellie Goulding (musique du film cinquante nuances de Grey)

– « Forrest Gump theme soundtrack » de Alan Silvestri

– « 1492, conquest of paradise theme soundtrack » de Vangelis

– « Now, we are free » de Hans Zimmer (Soundtrack theme du film Gladiator)

– « Hold me, thrill me, kiss me, kill me » de U2 (Soundtrack theme du film Batman forever)

Ce que je ne pourrais jamais rajouter à mes deux playlists, est bien la musique Metal. Mes petites oreilles de Suricate ont bien essayé d’en écouter un petit extrait un jour pour faire plaisir à un ami mais c’est tout simplement insupportable pour moi.

3. Ton film et ta série télévisée préférée ? Un film et une série que tu n’as pas aimé ? Du tout.

Mon film préféré est sans conteste « 1492, Christophe Colomb » de Ridley Scott. Je vous dirai un jour pourquoi j’apprécie tant ce film en écrivant un petit article à ce sujet.

Ma série préférée est « Les Tudors » de Michael Hirst avec le bel acteur principal Jonathan Rhys Meyers. Je ne m’en lasse jamais. Et puis j’aime beaucoup la main title theme soundtrack de ce feuilleton télévisé qui fait partie de ma deuxième playlist dont je vous parlais précédemment.

the tu dors

Le film que je n’aime pas du tout : « Very bad trip » de Todd Phillips. Ce film ne me fait pas rire. Sans doute, suis-je la seule mais je n’adhère pas du tout à leurs blagues.

Une série que je n’ai pas aimé : Toute la série des experts m’ennuie (Les experts Manhattan, les experts Miami, ect …) y compris le dernier en date « Les experts cyber ». Au début j’aimais bien regarder ce genre de séries mais à présent plus du tout. Je préfère nettement « The fall » et « Esprits criminels ».

****

4. Ton passe-temps favori ? A part l’écriture. Et la lecture. Ne soufflez pas.

J’aime bien regarder des DVD en tout genre car je suis une cinéphile. J’adore particulièrement les films futuristes et fantastiques. Et si jamais je n’ai pas envie de regarder de DVD alors je joue à des jeux vidéos sur mon ordinateur portable (j’adore tous les Tomb raider sur PC et en particulier « Tomb raider anniversary ») ou encore j’écoute mes airs préférés.

lara l'aura tomb raider

5. Quatre mots qui te définissent. Verbes, adjectifs, noms communs, qualités et défauts acceptés.

РJe suis une personne tr̬s g̩n̩reuse et en g̩n̩ral je donne sans compter (̤a d̩pend de certaines personnes)

– Je suis fidèle en amitié et je déteste au plus haut point l’hypocrisie et les couteaux dans le dos du jour au lendemain

– Je suis une personne loyale : on peut compter sur moi. Je ne suis pas une Suricate pour rien.

– Je suis trop spontanée et impulsive : ce qui peut me mettre en porte à faux dans certains cas et situations.

****

6. Quelque chose que tu fais tous les jours. Ou presque tous les jours.

J’ai mon petit rituel journalier : regarder dès mon réveil mes notifications de messages sur mon smartphone et même si je n’y répondrai pas forcément…

****

7. Un problème de société ou un thème qui te tient à coeur. Conteurs d’histoires, front of the line !

J’adore nos amis les cats mais je n’ai jamais milité pour la cause animale.

FB_IMG_1431858953727

Par contre, je ne supporte pas la maltraitance sur les animaux tels que les chats, les chiens, les grands félins, ect.. 

D’ailleurs, à ce sujet, lorsque j’habitais en Afrique en Guinée, il m’est arrivé un jour une drôle d’aventure que je vous invite à découvrir en cliquant sur ce lien :

Une bien jolie découverte

8. Un projet en cours ou un projet idéal.

Actuellement, j’écris une nouvelle en plusieurs parties dont le titre est : La dernière danse de la lune . C’est une histoire qui me tient particulièrement à coeur.

****

9. Une superstition à laquelle tu crois… Ou tu te surprends de croire.

Je ne suis pas du genre à être superstitieuse…Etant née un certain 13 Février, J’aime particulièrement lorsque ma date d’anniversaire tombe un Vendredi. Mais bon, pour cette fois-çi, ce ne sera pas le cas, hi hi !

bonbon 13

10. De quel personnage tu te rapproches le plus ET le moins dans mon histoire ? Pour les réticents : quel personnage tu aimerais ET tu n’aimerais pas avoir comme ami ?

En ce qui concerne ton histoire « Southshield », je dirais que j’aime bien le personnage qu’incarne Olga Jorgen, la fille du commissaire Jorgen. Elle est intelligente et très futée. Elle s’est très bien adaptée à ses camarades qui sont très loufoques. D’ailleurs elle a réussi à se faire intégrer dans leur groupe « Les Hipsters ».

Au début (chapitres 1 et 2), je dois bien avouer que je n’aimais pas trop le personnage de Rebecca Roger. Trop déjantée à mon goût et surtout en ce qui concerne sa conception de l’amour : coucher avec un gars dès le premier soir sans vraiment le connaître puis le jeter ensuite dès le lendemain parce qu’elle s’ennuie de lui. Je trouve qu’elle ne se respecte pas elle-même. Mais bon ! tous les goûts sont dans la nature, comme on dit !

Par contre, ce que j’ai aimé chez elle dans le troisième chapitre, c’est qu’elle était en proie au doute et que ça l’énervait d’avoir enfin des atomes crochus avec un homme. Et je dois dire que de la voir dans cet état d’indécision me faisait vraiment plaisir. Ce sera un sacré dilemme pour elle en ce qui concerne sa relation avec cet homme. D’ailleurs, j’ai presque hâte qu’elle se stabilise enfin avec lui (il n’est pas comme les autres gars qu’elle a jusqu’à présent rencontré sur sa route). Mais ça, je le découvrirai plus tard dans tes prochains chapitres.

****

11. Ton opinion sur l’histoire de Southshield. Bonne ou mauvaise, critiques acceptées. (J’assume son côté un peu lent et contemplatif, j’aime ça!)

En ce qui concerne ton histoire, j’ai tout de suite été scotchée.

D’une part, j’aime bien l’intrigue et d’autre part, je trouve que les personnages ont tous leur place dans ce scénario. Ils sont très différents les uns des autres et ils ont chacun leur particularité qui les rendent attachants ou intrigants.

En conclusion, je dirais que ton histoire est tout simplement captivante et que j’ai toujours envie de découvrir la suite.

Merci encore à toi Andy pour ce questionnaire que j’ai pris plaisir à répondre !

Amicalement,

Cécile, la Suricate

Lady in red

CECILOU contente

Je voulais partager avec vous quelques photos prises lors du réveillon du 31 Décembre 2015. Je dois bien reconnaître qu’autrefois je n’aimais pas trop faire ce genre de partages mais aujourd’hui je me dis tout simplement :

« Et pourquoi pas ? Pourquoi ne pas afficher son bonheur personnel de temps à autre ? Cela ne peut pas faire de mal et si cela peut procurer du plaisir à la personne concernée, alors je veux bien me jeter à l’eau.

La vie est trop courte pour s’encombrer du quand dira-t’on, vous ne trouvez pas ?

En tous les cas cela restera mon opinion personnelle.

Alors oui, la Suricate que je suis a décidé de nommer cet article « Lady in red ». C’était de circonstance et puis de toute façon, je ne voyais aucun autre titre à la place alors voilà le pourquoi du comment si jamais vous vous posiez encore la fameuse question.

Je pense que d’être passée à l’ère 2016 m’a rendue un peu plus malicieuse, audacieuse et surtout consciente que dans la vie si on ne tente rien…Je vous laisse deviner la suite…

La Cécilou Suricate que je suis n’a certes pas trop changée en ce qui concerne son côté idéaliste et spontané mais disons qu’il ne faut pas non plus en abuser car il n’y rien de pire que d’être sous le joug d’une personne renfermée dans son silence ou pire d’être ignorée sans vergogne par celle-çi (ou simultanément !).

La suricate aime toujours autant le partage mais déteste au plus haut point l’hypocrisie, si vous voyez ce que je veux dire…

L’humain est si complexe : c’est pour cela aussi qu’il est hors norme mais s’il devient égoiste ou pire méprisant alors pour moi il ne sera plus un humain mais tout simplement un robot avec qui la communication restera robotisée et impersonnelle. Je ne pourrais le comparer à une bête car celle çi restera selon moi, toujours bien meilleure que lui.

Un robot (sans intelligence) avec qui le dialogue sera rompu vu qu’il n’y aura rien à en tirer. Personne ne voudrait ressembler à ce genre de robot et même si certaines personnes en sont fascinés (y compris moi même, j’adore les technologies modernes, internet, ect…) mais le robotisé à proprement dit restera pour moi un être sans couleurs, ni saveurs, bref fade à souhait ! Et pourtant il y en a tellement sur notre belle Terre. Oui des robots tout à fait à part sans aucune humanité…

****

Etant donné que je suis une idéaliste, j’aimerais toujours autant l’humain mais parfois il faut savoir faire la part des choses et ne pas s’encombrer de certaines personnes qui pourraient vous être nuisibles.

C’est pourquoi j’aime la loyauté.

Dans ce monde qu’est le nôtre, elle restera pour moi, toujours une valeur sûre.

****

J’aime la vie dans toute sa généralité et je continuerai à l’aimer toujours autant, tant que je vivrai sur cette terre.

Le monde est souvent cruel mais il peut y avoir aussi de la beauté si on se donne la peine de mieux regarder et d’écouter son prochain.

Oui, pour moi la vie, c’est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber…Et c’est exactement ainsi qu’elle est faîte notre vie à tout un chacun : de joies, de peines, d’imprévus, ect…

Je voulais tout simplement vous écrire ces quelques mots car je croirai toujours en l’homme, en notre humanité et même si souvent cela reste difficile, insurmontable, risqué mais possible de se frayer un chemin à travers elle…

Je vous souhaite à toutes et à tous une très belle année 2016 ! prenez soin de vous  et surtout prenez la vie du bon côté mais sans ignorer votre prochain. Gros bisous de La Suricate.

CECILOU RED

Une petite mine ? mais détrompez-vous, ce soir là j’étais en super forme et j’avais dansé jusqu’à l’aube : 3H30 du matin !

Cécile la suricate

Lady in red jusqu’au bout de la nuit du 31 Décembre 2015 !

UNE ETOILE

Croyez le ou pas, une fois que la table fut débarrassée, il y avait cette petite étoile alors je l’ai prise en photo…

cecile cecilou lia