Mr Lapin 🐰

Je me souviens encore d’un souvenir d’enfance qui aujourd’hui me fait sourire lorsque j’y repense…

Un souvenir qui je dois bien l’avouer me rend aussi quelque peu honteuse mais disons-le surtout très originale…

Nous habitions alors ma famille et moi à Marseille et plus précisément à Sausset les pins, dans notre charmante villa avec vue sur la mer et située seulement à quelques centaines de mètres d’elle…

À cette époque là, je devais bien avoir 5 ou 6 ans…

Ah la la, et rien que de vous raconter le début de cette histoire, je souris déjà mais vous comprendrez alors bientôt pourquoi…

Je disais donc que je devais bien avoir 5 ou 6 ans…

Un beau jour, mes parents avaient eu l’heureuse idée de m’offrir une jolie peluche, juste comme ça pour le plaisir de me donner un cadeau car je me souviens fort bien que ce n’était point mon anniversaire…

Une belle attention de leur part dont je me souviendrai toujours…

Et cette surprise-là n’était autre qu’un charmant lapin.

J’insiste sur le « un lapin » et non une lapine puisque celui-ci portait en guise de vêtements une jolie salopette bleue ciel…

Vous me diriez alors :

« Mais une lapine peut tout aussi bien porter une salopette ! »

Et je m’empresserai de vous répondre que vous avez entièrement raison sur ce point sauf que pour moi, je ne sais pas pourquoi mais je savais d’ores et déjà qu’il était bel et bien un « Garçon » et non une fille…

De toute façon, dans mon esprit, je voulais absolument qu’il en soit un car j’en avais un peu marre d’avoir toujours des poupées féminines…

Et donc, pour moi, il s’agissait bien d’un garçon et même si en lui retirant sa fameuse salopette, on aurait pu croire et même penser qu’il aurait très bien pu être les deux à la fois : Fille ou Garçon étant donné qu’il n’avait aucune particularités physiques singulière à ce sujet !

Aujourd’hui, je me dis que le créateur de cette peluche voulait sans doute, selon l’imagination où encore le souhait de l’enfant que son œuvre puisse devenir mixte…

Un concept pas si mal, finalement !

Et donc, Mr Lapin, c’est ainsi que j’avais décidé de le nommer était une peluche de couleur beige relativement grande puisqu’il mesurait à tout casser 40 cm de hauteur…

Un lapin fort grand et bien différent de l’animal que nous connaissons tous normalement doté de deux pattes avants ainsi que de deux pattes arrières… Mais pas en ce concernait Mon Lapin…

Non, lui, il était vraiment exceptionnel puisqu’il avait l’apparence d’un humain avec ses deux bras, ses petites mains, ses jambes, ses petits pieds chaussés de baskets blanches pouvant ainsi se tenir tantôt debout où assis lorsque je l’articulais telle une marionnette…

Car oui, Mr Lapin était très souple… Il n’était pas rigide et encore moins statique comme la plupart des peluches…

Et moi, j’adorais le faire mouvoir à n’en plus finir comme s’il était un véritable être humain… Pouvoir le faire marcher debout et non à quatre pattes était pour moi un pur bonheur…

D’ailleurs, s’il n’aurait été qu’un simple lapin ordinaire comme tous les autres, cela ne m’aurait sans doute pas suffit alors disons qu’avec lui, j’étais une petite fille vraiment comblée…

Et puis j’aimais bien aussi ses longues oreilles qui pendaient de chaque côté de sa jolie frimousse.

Elles étaient si grandes qu’elles reposaient constamment sur ses petites épaules, le rendant alors encore plus craquant et extraordinaire à mes yeux d’enfant…

Je pouvais elles aussi les faire mouvoir à ma guise et même les entourer autour de mon index si l’envie me prenait tant elles étaient souples à souhait…

Souples et bien douces car oui, Mr Lapin avait un pelage d’une extrême douceur… Une douceur comparable à de la peau de chamois mais en nettement plus soyeuse encore…

Ah ! Qu’il était tout doux Mr Lapin !

Certes, il avait le poil bien court, pas du tout épais pour deux sous mais c’était justement ce que je préférais chez lui…

Car oui, je dois bien avouer que je n’aimais point du tout les peluches à poils longs dont on peut aisément enfoncer nos doigts en profondeur de leur fourrure… Une sensation certes agréable pour certains mais pas pour moi…

Non, fort heureusement, Mr Lapin, lui, avait la juste mesure d’une fourrure toute douce, non envahissante… ce qui me convenait parfaitement…

Ah ! Ce lapin ! Je pense qu’il devait savoir que je l’aimais énormément mais il devait aussi très certainement m’en vouloir un peu et même beaucoup si jamais il était un tantinet rancunier…

Mais ça, je ne le saurai jamais…

Et c’est là que vous me diriez aussitôt :

« Mais pourquoi t’en aurait-il donc voulu ? »

Et je vous répondrai alors ceci :

« Ben, il est vrai que je l’aimais vraiment beaucoup Mr Lapin mais pas la nuit… »

« Comment ça, pas la nuit ? » vous exclameriez-vous alors très intrigués.

Et moi d’un sourire amusé, je vous dirais :

« Attendez, je vais vous expliquer… »

Alors oui, j’adorais jouer avec Mr Lapin, lui parler, l’écouter, lui donner de multiples conseils et qu’il m’en donne aussi par la même occasion puisqu’il aimait bien dialoguer avec moi…
Ben oui, c’est vrai qu’on communiquait beaucoup ensemble lui et moi et pas qu’un peu d’ailleurs…

Nous étions de véritables bazarettes si bien que si Maman se trouvait dans les parages, elle pouvait alors me dire en riant :

« Mais qu’est-ce que tu lui racontes encore de beau aujourd’hui à Mr Lapin ? »

Et moi, prise sur le fait, (à force de discuter, je ne m’étais même pas aperçu qu’elle venait tout juste d’entrer dans ma chambre) je lui répondais de mon petit sourire d’ange :

« Heu… Rien, Maman… Je lui parle juste comme ça… C’est tout… »

Ah ! Ce Lapin… il devait sans doute en avoir marre de m’écouter… Quoique je ne pense pas puisqu’il ne s’agaçait jamais avec moi… La preuve, son éternel sourire figé sur son charmant minois me le confirmait fort bien si jamais j’en doutais…

Ainsi, Mr Lapin était pour ainsi dire toujours content sauf si je lui trouvais exceptionnellement une mine quelque peu chagrine par temps d’hiver…
Mais là encore, à force de le consoler et de le cajoler, il retrouvait très vite le moral et bien-sûr le sourire…

Vous l’aurez compris : Mr Lapin n’était pas du tout compliqué… Il était facile à vivre et savait me comprendre mais surtout me faire des câlins à tout moment…

Il était bien plus qu’un simple partenaire de jeu… C’était mon meilleur ami… Celui qui partageait toutes mes journées lorsque j’étais à la maison…

Car il faut aussi que je vous dise que je n’emmenais jamais ma peluche avec moi à l’extérieur…

Et pourquoi donc ?

Tout simplement parce que je ne voulais pas la salir et surtout parce que je n’aurais pas voulu non plus jouer avec elle dehors…

Mais pourquoi ça ?

Étant une enfant assez dynamique qui aimait beaucoup faire du vélo, courir où encore jouer à trappe-trappe avec mon frère, vous pensez bien que ma peluche si adorable soit-elle m’aurait beaucoup plus encombrée qu’autre chose. Voilà, pourquoi…

Ah ! Mais qu’est-ce que j’ai pu passer d’agréables moments en compagnie de Mr Lapin ! C’était vraiment une sacrée peluche, ce lapin-là…

C’est alors vous me diriez sans plus tarder :

« Mais tu nous disais aussi tout à l’heure que tu ne l’aimais pas la nuit ta peluche… Et pourquoi donc pas la nuit ? »

Resourire en coin de ma part…

Je vais enfin pouvoir vous expliquer le pourquoi du comment…

La nuit, au moment de me glisser sous les draps pour me coucher, je prenais alors ma peluche avec moi, plaçais sa jolie frimousse toute douce tout près de mon visage, contre ma joue puis je fermais les yeux et commençais à compter les moutons tout comme Maman me l’avait bien appris afin de pouvoir mieux m’endormir…

Et en général, cette méthode marchait très bien…

Sauf, qu’il y avait un petit souci non négligeable qui finissait toujours par me réveiller au bout d’une dizaine de minutes environs…

Mais quoi donc ? Ben, mon adorable peluche…

Comment ça ? Ben, oui… Je ne sais pas pourquoi mais ses poils pourtant si courts me donnaient l’impression d’étouffer… Et ce n’était point à cause de la température de ma chambre qui elle, était juste comme il faut en toutes saisons…

Non, le véritable problème venait bien de ma peluche et plus précisément de son pelage…

Je trouvais subitement que ses poils étaient bien trop fournis, trop envahissants, voire même gênants comme s’ils venaient de pousser en l’espace de quelques minutes seulement… Et comme si le fait de s’être allongé tout près de moi dans mon lit douillet leur avait donné soudainement le pouvoir de grandir davantage juste pour me contrarier…

Totalement insensé ! Je sais… Et pourtant c’est ce que je pensais dur comme fer…

Alors, je poussais gentiment de côté mon adorable peluche de façon à ce qu’elle soit un peu plus éloignée de moi afin qu’elle ne puisse plus du tout me toucher le visage…
Je fermais alors à nouveau les paupières puis comptais inlassablement les moutons et hop ! au bout de quelques instants comme par enchantement, je m’endormais presque instantanément…

Je dis bien presque…

Car au bout d’un quart d’heure environ, j’avais à nouveau comme l’impression que les membres de ma peluche me frôlaient à présent le bras droit et alors je finissais irrémédiablement par rouvrir mes yeux…

Bien réveillée et quelque peu agacée, je poussais donc à nouveau gentiment un peu plus sur le côté Mr Lapin afin qu’il soit nettement beaucoup plus loin de moi…

Ma mission honteusement accomplie, je me rendormais alors presque aussitôt mais pas vraiment non plus…

Pourtant, Mr Lapin était bel et bien loin de moi… Mais là encore, cela ne semblait pas me suffire…
J’avais l’impression qu’il envahissait toujours mon espace… Comme s’il prenait toute la place de mon lit douillet…

Alors, rebelote et cette fois-ci beaucoup plus honteusement, je finissais par le placer très très loin de moi, c’est-à-dire, presque au niveau de mes jambes, toujours sur le côté, un peu comme s’il n’était plus Mr Lapin l’être vivant que j’aimais tant mais plutôt un vulgaire chiffon…

Vous imaginez la scène ? De quoi faire étouffer cette pauvre peluche sous les draps mais c’était plus fort que moi…

Alors, je lui chuchotais tout doucement pour le rassurer :

« Tu sais que je t’aime beaucoup, hein ? Tu le sais ? »

Et lui, me disait immédiatement :

« Ben, je crois pas là… »

Alors, pour lui prouver le contraire, je renchérissais :

« Mais si, tu sais bien que tu es ma peluche préférée… »

Et lui me répondait un brin agacé :

« Mais je suis ton unique peluche… Tu n’en as pas d’autres comme moi… »

Ce qui était totalement vrai alors pour mettre fin à notre conversation, je finissais par lui dire que c’était de sa faute, qu’il m’étouffait trop avec son pelage… Et là, en général, il ne m’adressait plus du tout la parole…

Je savais que cela le rendait triste mais chaque soir c’était la même sérénade…

Je ne sais pas pourquoi mais je n’arrivais pas à dormir près de lui où encore que Lui dorme près de moi. C’était comme ça ! Et je vous assure que je ne le faisais vraiment pas exprès…

Alors, pour ne pas trop le blesser, je lui avouais tout simplement que j’étais obligée de le laisser loin de moi, au niveau de mes jambes afin que je puisse mieux m’endormir car oui, sa fourrure m’empêchait d’être sereine pour rejoindre les bras de Morphée…

Je ne sais pas s’il accepta aussi facilement que ça la situation car chaque matin, il se retrouvait toujours par terre, allongé de tout son long sur la moquette rose tendre de ma chambre…

Maman qui venait alors me réveiller me faisait montrer du doigt le désolant spectacle…

« Tu as encore jeté ton Lapin par terre Cécile… Ce n’est pas très gentil… »

Et moi, réellement surprise et confuse de voir ma peluche reposant inerte sur la moquette, je lui disais toute penaude :

« Mais je n’sais pas Maman… Je ne l’ai pas jeté par terre… »

Ce qui était la stricte vérité puisque durant mon sommeil, sans le faire exprès, à force de remuer tel un ver de terre, Mr Lapin avait fini par malencontreusement atterrir par terre…

Maman savait parfaitement que je ne mentais pas à ce sujet et finit par en conclure que je ne supportais tout simplement pas le contact de la fourrure synthétique contre ma peau durant mon sommeil…

Alors un beau jour, elle me dit :

« Tu sais ce qu’on va faire Cécile ? »

« Non, Maman… Qu’est-ce qu’on va faire ? »

« On va tout simplement laisser Mr Lapin là-bas dans ton petit fauteuil au moment du coucher »

« Mais il me manquera trop… »

« Mais non, tu verras… On le mettra assis bien en face de toi comme s’il te regardait, qu’il veillait sur toi »

« Tu crois ? Il ne m’en voudra pas ?  »

« Mais non… il t’aime beaucoup… Tu le sais bien et puis comme ça il ne se fera plus mal en tombant du lit »

« C’est vrai Maman… Tu as raison »

Et à ce moment-là, un large sourire apparût alors sur mon visage qui était l’instant d’avant si soucieux…

Maman venait de trouver enfin la solution à mon problème majeur de petite fille…

Et désormais, chaque soir, avant de me coucher, je venais embrasser Mr Lapin, lui murmurer des petits mots doux à l’oreille, histoire de le rassurer encore et toujours afin qu’il sache à quel point je l’aimais et qu’il ne devait surtout pas croire le contraire lorsque je dormais seule sans lui…

Je lui demandais de bien vouloir me comprendre où alors de bien vouloir me pardonner si jamais cela le rendait encore triste…

Je lui expliquais que j’adorais son pelage tout doux et si soyeux mais pas le soir. Pas au moment de m’endormir en tous les cas…

Je crois bien qu’il finit par accepter mon choix puisqu’un beau jour il me chuchota dans la nuit :

« Je suis bien dans mon fauteuil Cécile… Je te vois dormir… Je veille sur toi et je m’endors moi aussi bien paisiblement »

Il avait alors réussi à me rassurer cette nuit-là… Si bien, que je lui répondis aussitôt avec tendresse :

« Je t’aime Mr Lapin ! »

« Moi aussi, je t’aime Cécile ! »

À cet instant-là, nous étions enfin tous les deux réconciliés…

Ah ! Il faut dire qu’on s’aimait tant lui et moi que cette petite incartade venant de ma part n’aurait pas pu nous séparer où en tout les cas pas pour longtemps…

C’est pourquoi je tenais absolument à vous raconter cette petite anecdote de mon enfance…

Aujourd’hui, je ne sais plus ce qu’est devenu Mr Lapin car en quittant Sausset Les Pins pour partir en Afrique à Conakry (J’avais alors 10 ans), je finis hélas par le perdre de vue au moment où mes parents faisaient leurs cantines ainsi que leurs bagages…

Ce qui est fort dommage, je le sais bien… Mais dans la vie, il arrive parfois qu’on perde certains objets pourtant si précieux à nos yeux…

Cet article est dédié à Mr Lapin… Pour lui dire tout simplement que je ne l’ai jamais oublié et ce malgré toutes ces années passées…

Et si vous vous posiez encore cette fameuse question :

« Mais dis-nous, après Mr Lapin, as-tu eu encore une autre peluche ? »

Quand j’ai perdu Mr Lapin, j’avais exactement 10 ans. Il est vrai que je n’ai jamais été en adoration devant une quelconque peluche lorsque j’étais enfant… À part pour Mr Lapin qui fut alors l’unique exception…

Mais en grandissant, vers seulement l’âge de 35 ans, Maman eu l’idée de m’offrir pour mon anniversaire une petite peluche et bien-sûr à poil court que vous pourrez voir ci-après en photo.

Oui, il s’agit bien de la célèbre Kitty que j’apprécie toujours autant étant donné que j’adore les chats…

Sa fourrure est toute douce et agréable au toucher… Elle repose sagement sur mon oreiller et j’aime bien parfois la contempler tant je la trouve toute mignonne…

Elle ne ressemble en rien à Mr Lapin mais c’est tout aussi bien comme ça… Je préfère sa petitesse qui n’est guère encombrante…

Mr Lapin, Lui, était unique en son genre et je ne l’oublierai jamais mais il appartient à mon passé de petite fille…

D’ailleurs, j’ai eu beau chercher sur internet… Aucune peluche « Lapin » d’aujourd’hui ne lui ressemble…

Et c’est là, avant que je termine mon histoire, que vous me poserez sans doute cette ultime question à mon sujet :

« Les peluches ne semblaient pas être ton dada et pourtant tu aimes les chats. Mais eux, ils ont pas mal de poils ! Et pas du synthétique qui plus est… Alors ? cela ne te dérange pas ? »

Je vous répondrai alors :

« Oui et non »

Tout simplement parce qu’en fin de compte, dès l’âge de 10 ans, j’appris avec une certaine tristesse que j’étais hélas allergique aux poils des trois chats que Maman venait d’adopter lorsque nous habitions alors en Guinée à Conakry…

Mais cela ne m’empêcha aucunement de les aimer et de les câliner à n’en plus finir… De ressentir une véritable passion pour eux…

Il fallait juste que je respecte quelques règles d’hygiène afin d’éviter tous désagrément avec ces chères petites boules de poils…

Car oui, les personnes qui connaissent tout comme moi ce type d’allergie savent fort bien que cela peut être un véritable souci non négligeable voire fatal si on ne fait pas suffisamment attention…

Mais comme on dit :

« Quand on veut ! On peux ! »

Et donc, j’eus des chats jusqu’à l’âge de 30 ans sans avoir le moindre problème de santé et ce malgré ma très forte allergie à leurs poils…

Aujourd’hui, je n’ai plus de chat et pas pour une question d’allergie mais tout simplement parce qu’un animal demande de l’attention, de l’amour et que si malheureusement vous n’avez pas de temps à lui accorder alors il vaut mieux éviter d’en adopter un et surtout éviter de le rendre malheureux…

Tout cela pour vous dire que j’apprécie tout de même ma petite peluche « Kitty » mais que j’ai clairement une nette préférence pour les chats…

Quoi qu’il en soit, que ce soit pour l’un ou pour l’autre, j’aime leur fourrure soyeuse mais avec parcimonie…

Voilà que mon histoire se termine… J’avais envie de vous la raconter… Je suis contente de l’avoir fait car cela m’a permis de revenir loin en arrière et ce pour mon plus grand plaisir…

Merci à vous encore de m’avoir lu.

Cécile, La Suricate 🐾🐾

Publicités

29 réflexions sur “Mr Lapin 🐰

  1. J’ai adoré ton histoire, petite suricate, et la façon dont tu la racontes, en ménageant le suspens.
    C’est vrai que le lapin, ou la peluche préférée (même et si c’est la seule), c’est important à cet âge là.
    Et je pense à tous les lapins de tous les enfants du monde…
    Je t’embrasse 💋

    Aimé par 1 personne

    1. Oh ! Merci beaucoup Jean-Louis… C’est très gentil de ta part… J’espère que Mr Lapin aura oublié toutes les fois où il est tombé par terre… Hi hi…
      Quand j’y repense… Je me dis que j’étais un peu méchante avec lui…
      Merci encore pour ton commentaire… Je te fais de gros bisous 😀💋

      J'aime

  2. Coucou ma Cecilou,
    C’est touchant, c’est doux tout comme toi.
    Comme quoi, les chiens ne font pas des lapins 😜
    J’ai beaucoup apprécié cette petite histoire, je t’embrasse ma petite Cecilou toute doucette 😃
    Prends bien soin de toi, tu es une belle personne…

    Aimé par 1 personne

  3. Coucou Cécile !
    Je suis contente d’avoir pu lire ton hisoire. C’est une très belle histoire d’amitié avec ce mignion M.Lapin. La façon dont tu écris me donne, je ne sais pourquoi, immédiatement le sourire.
    Alors merci d’avoir partagé ce souvenir d’enfance. Pour ma part, j’avais deux ou trois doudous que j’aimais beaucoup mais comme toi, en grandissant, je n’arrivais plus à dormir avec…
    Belle soirée.
    Gros bisous 😘 et à bientôt!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ma Douce plume 💕💋. Je suis heureuse que mon histoire t’ai plu et donné le sourire… Ça me fait d’autant plus plaisir…
      Ils devaient être mignons aussi tes trois doudous…
      Tu es trop adorable et j’aime tes commentaires….
      Je te fais d’énormes bisous 💟💟. À très bientôt sur ton blog pour lire tes beaux articles…

      J'aime

      1. A très vite sur le mien ou le tien ! J’ai oublié de te dire que j’aime beaucoup quand tu écris sur ton enfance ou sur ta vie en général. Tu apportes un beau jugement, prenant du recul.
        Bisous !

        Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Ma chère Éveline 💕💕.
      Il n’y a pas si longtemps, J’avais eu la joie de pouvoir caresser le doux pelage d’un véritable lapin 🐰… Ce fut une belle expérience….
      Je te fais d’énormes bisous Éveline 💕💕💋. À très bientôt 💋 et encore merci de ton passage sur mon blog…

      J'aime

  4. Waw, quelle jolie petite histoire ! Dommage qu’il se soit perdu ce lapin. Figure toi que j’en ai offert un tout pareil à Angelina, la maman de ma « bouffée d’amour ». Elle devait avoir un mois, sur l’île de Ré, cet été-là. Et elle l’a toujours, son lapin. C’était et ça reste sa peluche préférée, elle ne s’en est jamais séparée. Je me suis felicitée de mon choix, car lorsque je l’ai vu ce lapin au supernarché du Bois plage, j’ai tout de suite craqué sur lui. Et la Nénette ( comme ça que je l’appelle), elle l’a traîné partout. Elle le tenait par une patte, une oreille, le sniffait la nuit…
    Aujourd’hui, il est tout recousu de partout, mais elle y tient toujours autant. Même si elle ne dort plus avec. 😂
    Alors c’est dire si je comprends cette histoire. Euh, tu dors avec ta Ketty ? Parce que tu sais – mais garde ça pour toi, hein : moi, j’ai dormi qq années avec mon doudou auvergnat. Je l’emmènais partout. Dans ma valise ! Même qu’à Neuchâtel, mon ami avait tenté une autre peluche. Ça n’a pas fonctionné entre la peluche et moi. Hé, ça se commande pas, les sentiments. 😉
    Je t’embrasse ma Cecilou. Re.. re.. re.. 😘💋💋💋💋 et re… happy anniv’ tendresse 🎂🥂🍾 santé et vive le Champomy ! ❤❤❤

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ma Soli 💕💕💋.
      Trop trop mignonne ton anecdote… C’est si attendrissant… C’est merveilleux qu’Angélina ai pu conserver la peluche lapin que tu lui avais offerte…
      En ce qui concerne ma petite Kitty, j’ai fait l’expérience de dormir avec elle… Ça me fait car vois-tu… Eh bien nan pas possible, j’étais exactement comme lorsque j’avais 5 ans… Je n’ai pas changé sur ce point… Mais j’aime qu’elle soit là… J’aime sa douceur…
      C’est si mignon d’apprendre que tu dormais avec ton doudou auvergnat… T’avais bien raison ! Une autre facette de toi que j’adore 💋😍😍.
      Que notre amitié dure très très très longtemps… Tu m’es précieuse… Je t’embrasse bien fort !!! Énormes bisous ma Soli 🐰🐰🐰🌸 Tu es un amour 💕💕💕💕💟💟💟

      J'aime

  5. J’adore le coté interactif de ton texte en faisant les questions-réponses de tes lecteurs 🙂 C’est une charmante histoire ! C’est fou comme on s’attache à une ou plusieurs peluches quand on est enfant, dans mon cas, ce n’était pas toujours la même qui était à l’honneur, hé non je n’étais pas fidèle contrairement à toi avec Monsieur Lapin !

    Aimé par 1 personne

    1. Oh ! Merci ma merveilleuse âme mie… Je t’aime très très fort 💕💋💕💋. Prends bien soin de toi 🧡💛💜💙💝💙. Tu es dans mon cœur pour toujours 💋🐰💋🐰💋. Énormes bisous ma Christine adorée 💖

      J'aime

  6. Coucou ma chère Cécile ! Mr Lapin était un sacré coquin. Il a fini sur la chaise. Quand à Kitty, elle est mignonne aussi. J’aime ces souvenirs d’enfance et la façon dont tu les racontent. On replonge dans l’enfance et oui je parlais moi aussi à ma peluche Schtroumpfs qui est maintenant dans le grenier chez mes parents. Je suis sûr que Mr Lapin, même si tu l’as perdu suite aux déménagements successifs, ne t’as pas oublié non plus. J’ai 37 ans et j’ai toujours aimé les peluches. Aujourd’hui, ma peluche c’est Malzenn et ça demande beaucoup d’attention. Je suis comme toi allergique aux poils de chats donc je ne peux pas les caresser à mon grand regret. Moi petit, c’est les fantômes qui me faisais peur alors je me mettais dans mon lit et hop la couverture sur ma tête avec juste un petit trou pour respirer.. quand on y repense c’est drôle. J’ai passé l’après midi avec mes nièces et je retrouve cette innocence chez elles. C’est génial. Toujours un plaisir de te lire chère Cécile, Gros bisous et @très vite 🙂 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou mon cher Frédéric 😀. Je suis si contente que tu me partages en retour tes souvenirs d’enfance…
      Et donc, tu avais un Schtroumpf… Trop mignon 😍…
      C’était mon dessin animé favori au temps du club Dorothée…
      Malzenn est si mignonne… Je l’ai déjà vu quelques fois en photo… Tu as bien raison de la câliner et de prendre soin d’elle…
      Alors toi aussi tu es allergique aux poils de nos amis les Cats… Un autre point commun que nous avons…
      Tu vas certainement rire mais je faisais exactement comme toi lorsque j’étais un peu plus grande (8 à 12 ans) j’avais peur des monstres, vampires ect… alors je me protégeais sous ma couette sans bouger le moindre muscle… Je me disais que si je bougeais je serais découverte par tous ces monstres… Ah ah… Quand j’y repense… Je me faisais tout un tas de scénarios dans la tête…
      Je suis ravie de te connaître davantage à travers WordPress… Ça m’a fait vraiment plaisir de lire ton commentaire…
      Les enfants sont si merveilleux…. Tu as dû être aux anges auprès de tes nièces…
      Je te fais de gros bisous mon cher Frédéric 😀. À très bientôt.

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s