Étiquette : bucolique

La neige ❄

En cette fin de soirée du Vendredi 23/12/16, je viens de créer un poème dont le titre est : « La neige ».

J’étais très inspirée ce soir (sans doute le réveillon de demain qui me met déjà en joie) alors je me suis lancée et voici le résultat que vous pourrez écouter et/ou lire simultanément.

Je vous souhaite encore de très belles fêtes de Noël ! Soyez heureux et profitez de ces instants magiques et si chaleureux !

Je vous embrasse bien fort !

Cécile 😚

                           ****

La neige :

Le vent balaye les feuilles mortes,

Qui s’étaient accumulées devant ma porte.

Avant de sortir,

Je noue une écharpe autour de mon cou,

Et une fois dehors,

C’est alors,

Qu’une bise glaciale vient se déposer sur mes joues,

Ne tardant pas à les faire rosir,

Telles deux pétales de rose,

Ressemblant à une amoureuse transie,

Dans le cœur si froid de cet hiver glacial et rugueux.

Alors pour mieux me couvrir,

Je décide d’enfiler mon bonnet de laine ainsi que mes mitaines.

Et là enfin, une douce chaleur m’envahit…

Quelques instants plus tard, je marche sans but précis,

Sur ce chemin enneigé,

Jonché de feuilles mortes près d’une source gelée.

Cet endroit est un véritable sanctuaire de beauté.

Soudain, j’entends un oiseau chanter.

Je m’arrête de marcher pour le chercher des yeux,

Mais semble t-il, il s’est déjà envolé,

Vers d’autres contrées,

Alors je continue mon périple à travers le bois silencieux.

J’aime cette plénitude, cette solitude,

Je m’y sens libre et sereine.

Toute cette nature blanche m’émerveille.

Ce décor bucolique,

Ce froid intense et polaire,

M’enveloppe agréablement dans le tourbillon magique,

De son air vivifiant et piquant,

Revigorant mon corps ; stimulant mon esprit vagabondant.

Oui, tout n’est que magie ici.

La neige d’un blanc immaculé,

Restant figée dans le profond silence de la forêt,

Si cristalline et cristallisante à souhait,

Telle une belle endormie,

D’une douceur infinie…

Je resterai bien ici toute une vie,

À contempler ce magnifique tableau,

Ce fabuleux manteau neigeux,

Opaque et scintillant,

Mais je sais fort bien que tout ceci,

Ne durera qu’un temps,

Alors je profite de ces quelques instants,

Pour me vider la tête et la remplir de bonheur et de douceur,

Car je sais fort bien que tout ceci,

N’est qu’éphémère…

Mais qu’importe ! J’hume à plein poumon encore et encore ce grand air,

Glacé et si léger,

Qui m’emporte vers d’autres cieux,

Un monde radieux…

Pour fuir un temps, tous ces hyènes, ces loups remplis de haine…

Et m’envelopper sans fin et avec volupté dans ce blanc manteau si douillet,

Que je ne voudrais plus jamais quitter.

Cécile

                               ****

                                 ****

Voici la vidéo de ma voix enregistrée dans youtube :