√Čtiquette : souvenir

Un amour de chat

Par un beau jour de semaine ; mes parents, mon fr√®re et moi √©tions all√©s au restaurant « Chez Papy »…
Et comme √† notre accoutum√©e, mon fr√®re et moi avions command√© le m√™me menu dont nous raffolions particuli√®rement….
Alors que nous mangions tranquillement ; le neveu de « Papy » vint nous annoncer que sa chatte venait d’avoir une port√©e de 6 chatons (les chatons avaient 2 semaines) et qu’il souhaitait en faire adopter quelques uns….

Les-chatons-4

Ma Maman fut tr√®s int√©r√©ss√©e par cette proposition et demanda au Neveu, qu’elle souhaitait juste en adopter 3, si c’√©tait possible…
Le Neveu lui dit que c’√©tait tout √† fait possible et qu’il suffisait juste qu’elle choisisse les coloris des pelages des 3 chatons…
En effet sur les 6 chatons ; le Neveu nous dit qu’ils y en avaient 3 qui √©taient particuli√®rement beaux ; dont 1 m√Ęle qui √©tait tout blanc, 1 autre m√Ęle qui √©tait tout noir avec les 4 pattes blanches (comme si il avait enfil√© des chaussettes) et enfin une femelle qui avait une robe de couleur tigr√©e rouquine…
Le Neveu insista beaucoup sur le fait que ces 3 chatons √©taient vraiment tr√®s mignons (par rapport aux autres chatons de la port√©e) et que chacun avaient une tr√®s belle robe…
Il ne pouvait pas nous les faire montrer car ils √©taient chez lui, dans sa maison, mais il promit √† ma m√®re qu’elle n’en serait vraiment pas d√©√ßue, bien au contraire….
Ma m√®re qui aimait d√©j√† beaucoup les chats, lui fit enti√®rement confiance…
Puis le Neveu lui dit : « Vous verrez Madame, vos enfants aimeront beaucoup ces petits chatons…ils sont si mignons…Vous pourrez par exemple les prendre demain si vous le souhaitez… »
Mon fr√®re et moi √©tions tous les deux tout excit√©s et nous regard√Ęmes Maman en lui disant : « Oh oui, Maman !!! ce serait bien pour demain !!! »
Maman nous regarda √† son tour, en souriant et nous dit : « Mais oui pourquoi pas !!!… »
Puis Maman s’adressa √† nouveau au Neveu de « Papy » et lui dit : »Oui, ce serait parfait pour demain…On pourrait faire venir notre chauffeur le matin par exemple…et il viendrait ici au restaurant pour r√©cup√©rer les chatons…qu’en pensez-vous ? »
Le Neveu lui dit : »Mais biens√Ľr, pas de probl√®me…Vous ferez donc venir votre chauffeur, le matin vers 10 heures car je serais l√† en cuisine avec mon oncle…Je mettrai donc les 3 chatons dans un carton afin qu’ils ne s’√©chappent pas et je remettrai le carton √† votre chauffeur…Voil√† Madame….en tout cas je vous remercie de bien vouloir les adopter…et je suis s√Ľr qu’ils seront tr√®s heureux chez vous et que vos enfants s’occuperont bien d’eux…N’est-ce pas les enfants ? »
Le Neveu nous regarda avec un large sourire puis mon fr√®re et moi, on s’empressa de lui dire en choeur : « Oui !!! merci beaucoup Monsieur… »
« Mais de rien les enfants, c’est un plaisir pour moi… » dit-il en souriant…
Et inutile de vous dire que mon fr√®re et moi √©tions vraiment tr√®s impatient d’arriver d√©j√† au lendemain…

L’arriv√©e de la bo√ģte en carton :
Momo, notre chauffeur, tapa √† la porte fen√™tre du salon et nous dit √† travers la baie vitr√©e : « Les enfants, vous pouvez dire √† Madame, que j’ai la bo√ģte en carton avec les chats √† l’int√©rieur ?…Merci… »
Je lui r√©pondis avec excitation : « Oui, oui, attends je vais vite aller lui dire… »
Je courus et me pr√©cipitai vers la chambre de mes parents car Maman s’y trouvait √† l’int√©rieur….
J’ouvris la porte de la chambre et lui dit : « Maman, Maman, √ßa y est, Momo vient de revenir avec les chatons !!! on va vite les voir, tu viens ? »
Maman me dit « Mais biens√Ľr, attends, je viens tout de suite…. »

Les 3 adorables chatons :
Le carton √©tait pos√© √† m√™me le sol (de la v√©randa abrit√©e de notre maison) et on pouvait y entendre, √† l’int√©rieur, des petits miaulements…
Maman dit √† mon fr√®re et √† moi : « Allez, les enfants…Ouvrez le carton, maintenant… »
Nous ouvr√ģmes le carton et subitement, un petit chaton tout blanc sauta dans mes bras…

Barbouille
Je m’en souviens encore comme si c’√©tait hier…
Ce chaton s’√©tait litt√©rallement jet√© dans mes bras comme s’il me disait : « Je veux √™tre ton chat, C√©cile… »
Je le soulevai et le serrai tout contre moi en disant √† ma m√®re et √† mon petit fr√®re : « Je voudrais qu’il soit mon chat, il est trop beau…Il est tout blanc et sa queue est toute noire….Maman, Olivier…il sera mon chat, hein ? »
Mon fr√®re ne m’√©coutait pas du tout…et il tenait lui aussi dans ses bras, le second chaton noir et blanc dont le nez √©tait tout noir…

nb-allongee-donne-chatons-contre-bons-max
Au bout d’un instant, mon petit fr√®re dit √† ma m√®re et √† moi : »Maman, C√©cile, j’aime beaucoup ce chaton…Ses pattes sont toutes blanches comme s’ils portaient des chaussettes et en plus son nez est tr√®s sp√©cial…Il est tout noir… »
Ma m√®re ne fit pas attention √† ce que disait mon petit fr√®re car elle avait entendu un petit miaulement qui provenait de la bo√ģte en carton…
Elle s’approcha de la bo√ģte et se pencha en avant afin de regarder √† l’int√©rieur…
En effet, √† l’int√©rieur, se trouvait encore cach√©, dans un coin du carton ; le dernier chaton qui n’√©tait autre qu’une petite femelle toute tigr√©e couleur rouquine…
Cette petite derni√®re √©tait la plus sage des trois chatons et elle paraissait plus intimid√©e que les deux autres ; si bien que lorsque ma m√®re la prit dans ses bras, elle nous dit √† moi et √† mon fr√®re : « Les enfants, cette petite tigr√©e sera √† moi…J’aime beaucoup sa robe…elle est vraiment tr√®s belle… »
Puis ma m√®re nous dit : « Alors toi C√©cile, le chaton blanc sera √† toi et toi, Olivier, le chat noir et blanc sera √† toi…Quant √† moi, voici ma petite tigr√©e toute mignonne… »
Et ce fut donc, par cette belle matin√©e que nous re√ß√Ľmes, ma m√®re, mon petit fr√®re et moi, de bien jolis pr√©sents, tels que ces 3 adorables chatons…
Les jour suivant, ma m√®re nous aida √† trouver des pr√©noms √† nos chatons…
Elle finit d’ailleurs, par nous trouver de bien jolis pr√©noms qui allaient parfaitement avec ces adorables petites boules de poils…

Nos 3 chats : Pussy-Cat, Mitsou et Minith :

p1040810
Et ce fut ainsi que « Pussy-Cat » (mon chat), Mitsou (le chat de mon fr√®re) et Minith (la chatte de ma Maman) furent partis de notre vie durant plusieurs ann√©es, pour notre plus grand bonheur…

Chez Papy

Le restaurant « Chez Papy » :

entrecote-avec-frites-maison
Lorsque nous vivions en Guin√©e ; ma famille et moi avions pour habitude d’aller de temps en temps (en jour de semaine) dans un petit restaurant qui s’appelait : « Chez Papy ».
Ce restautant portait bien son nom puisque le chef cuisinier n’√©tait autre qu’un grand-p√®re…
Et je peux vous dire que ce « Papy » l√†, cuisinait vraiment tr√®s bien…
D’ailleurs tous les clients du restaurant et y compris nous-m√™me ; avions pour habitude de l’appeler « Papy »….
A cette √©poque l√†, Maman me disait souvent que cet homme lui rappelait beaucoup son p√®re…
C’est vrai que « Papy » √©tait une personne tr√®s gentille et tr√®s souriante….
Je me souviens encore tr√®s bien de lui…
D’apr√®s mes souvenirs, « Papy » √©tait d’origine Libanaise et il avait pratiquement v√©cu toute sa vie en Guin√©e (Conakry) ; de sa jeunesse jusqu’√† ce qu’il devienne un Grand-p√®re puisque qu’il avait des petits enfants…
Etant Chef cuisinier, Papy travaillait la majeure partie du temps en cuisine pendant que son neveu (√Ęg√© de 20 √† 25 ans) accueillait les clients…
Son neveu √©tait un gar√ßon tr√®s courtois et tr√®s gentil (tout comme son oncle) et il aimait bien, lui aussi, discuter avec mes parents lorsqu’on venait d√©jeuner dans leur restaurant…
Pour en revenir √† « Papy » ; je ne m’en souviens plus tr√®s bien mais je crois bien qu’il devait bien avoir 80 ans !!! Pour vous dire !!! et il √©tait tr√®s actif pour son √Ęge (tout comme mon propre Grand-P√®re, d’ailleurs)…
Lorsque mes parents, mon fr√®re et moi allions d√©jeuner dans son restaurant, je me rappelle que j’adorai commander les plats suivant :

Avocat_Crevettes_Grises_Mayonnaise_1
РAvocat à la crevette,
– Ch√Ęteau-Brillant avec des bonnes frites faites maison,
РBananes flambées aux sésames.

uf-a-cheval

dsc_0548

Bananes-flambees-2

Mon fr√®re et moi ; on prenait toujours ce m√™me menu et je peux vous dire qu’on s’en pourl√©chait les babines tellement c’√©tait succulent !!!
Je me devais de vous raconter cette petite anecdote de « Papy » ; car je souhaitai tout simplement rendre hommage √† cet homme que je trouvai tr√®s gentil…

Ir√®ne Peyre De Lescure : Ma Mamie

Pour toi, Mamie :

Je d√©die cette page √† mes grands-parents maternels qui me manquent vraiment beaucoup…

Je souhaitais leur rendre cet hommage afin de leur dire à quel point je les trouvais formidables.

Je les regrette √©norm√©ment…

Je sais qu’ils me regardent de l√† o√Ļ ils se trouvent et je me dis qu’ils auraient √©t√© fiers de moi ; de la personne que je suis devenue…

En effet, ils n’ont pas eu le temps de me conna√ģtre davantage ; ce que je regrette infiniment, car ils sont partis beaucoup trop t√īt…

Lorsqu’ils sont partis,¬†ma famille et moi √©tions √† l’√©tranger (Guin√©e puis Tchad).

En ce qui concerne leur d√©c√®s : j’√©tais √Ęg√©e de 11 ans lorsque ma Mamie est d√©c√©d√©e (Je vivais en Guin√©e) et j’avais 15 ans lorsque mon Papy nous a quitt√©… (Je vivais au Tchad)

****

Ma Grand-Mère maternelle :

Ma Grand-M√®re maternelle « Ir√®ne Peyre de Lescure » est n√©e √† Majunga (ses origines sont R√©unionnaise et de Poitiers, France).

carte_majunga

Carte de Madagascar (Vous pouvez aperçevoir Majunga)

Carte Google de Majunga

carte-reunion

Ile de la Réunion

france

Ma Mamie est d√©c√©d√©e √† l’√Ęge de 70 ans en France.

Elle est d√©c√©d√©e des suites d’un cancer g√©n√©ralis√©…

C’est vraiment « d√©gueulasse » cette maladie,¬†elle emporte les personnes que l’on aime comme √ßa, sournoisement, sans faire de bruit…

Et cette « saloperie » de maladie m’a enlev√©e ma jolie Maminette…

Ma tendre Maminette qui √©tait si douce et si gentille…

****

Mamie, une fine cuisinière :

Je me rappelle d’un souvenir de toi Mamie, o√Ļ tu √©tais install√©e √† une table, √† l’int√©rieur de ta cuisine ; tu √©tais en train d’√©craser des cacahu√®tes grill√©es dans un mortier, afin de les r√©duire en poudre (un mortier et un pilon en pierre que tu avais pr√©cieusement ramen√© de ta terre natale : Madagascar).

Mortier-et-pilon-en-pierre-PS

Mortier et pilon en pierre

Dans cette cuisine, je revois encore tr√®s clairement ;¬†cette sc√®ne de toi, o√Ļ √† travers la vitre d’une fen√™tre, filtrait un petit rayon de soleil, venant illuminer ton doux et joli visage, ainsi que toute ta personne…

Un bien joli tableau, que cet instant l√† !¬†dont je n’oublierai jamais…(dommage que je n’ai pas pu immortaliser cet instant magique, par une photographie).

Et donc tu continuais tranquillement √† piler les cacahu√®tes…

Puis, une fois que celles-√ßi furent r√©duites en p√Ęte ; tu pr√©paras ton fameux « rougail cacahu√®tes » (sans doute un de tes p√©ch√©s mignons dont tu raffolais tant et qui provenait de tes origines r√©unionnaises).

C’est vrai que c’√©tait tr√®s bon !

58344689

****

Ma Mamie aimait beaucoup faire la cuisine et autrefois lorsqu’elle habitait √† Namakia avec mon Papy et leurs enfants, il lui arrivait souvent de faire les recettes suivantes :

emince-poulet-lait-coco-L-1-1-

  • Poulet au coco,
  • R√īti de porc aux pois du Cap,
  • Br√®des mafanes ou Romazava,

imgp5412

Pois du Cap cru

artimage_340214_3189667_201101300540637

Pois du Cap en sauce

6a00d8341ca86653ef01156f96c95d970c-500wi

Brèdes mafanes

17322942

Romazava

  • Rougail pistaches,
  • Rago√Ľt de viandes de boeuf aux bananes vertes et au lait de coco,
  • Eminc√©s de viandes de pot au feu aux confits d’oignons d√©glac√©s au vinaigre de vin,
  • Grains de ma√ģs bouillis au lait sucr√©,
  • G√Ęteaux de patates douces,
  • Beignets de manioc,

Fresh_Green_Banana_Class_A_Banana_Green_Banana_Fresh_Fruit

Bananes vertes

gateau-fondant-patate-douce-L-2-1-

G√Ęteau de patates douces

****

Les bonnes confitures de ma Mamie qu’elle concoctait elle-m√™me :

mangue

  • Confiture de tamarin,
  • Confiture de mangue,
  • Confiture de papaille,
  • Confiture de goyave,
  • Confiture de z√©vi,

tamarin-fruit

Tamarins

med-zevi-ou-evi-nain-visoflora-46342

Voici des Zévis

goyave

Goyaves

confiture-dorange-papaye-et-citron-au-gingembre-4

C’est Maman qui m’a racont√© tous les souvenirs culinaires de sa m√®re car elle aimait bien la regarder cuisiner (lorsqu’elle vivait chez ses parents √† Namakia) et du coup en l’observant, elle m√©morisait et apprenait chaque recette de celle-√ßi.

D’ailleurs ce f√Ľt gr√Ęce √† ses parents que ma Maman tomba tr√®s t√īt dans la marmite de la passion culinaire et c’est pour cela qu’elle cuisine autant bien aujourd’hui…

En ce qui me concerne, je n’ai vraiment pas de talent en la mati√®re mais je dois avouer que la cuisine m’int√©resse alors peu que peu j’apprends beaucoup √† travers ma Maman…

****

Souvenir gravé dans mon coeur :

3669_KID050_1
Je me rappelle aussi d’un autre souvenir de toi, Mamie, o√Ļ tu m’avais donn√© un bien joli cadeau ; une petite gourmette en or.

Je m’en souviens encore comme si c’√©tait hier…

Tu me l’avais offerte comme √ßa ; sans occasion particuli√®re…(ce n’√©tait pas mon anniversaire)

Et je me rappelle encore de ce que tu m’avais dit¬†lorsque tu m’avais mis la gourmette autour de mon poignet :

« C’est pour toi…√ßa te portera bonheur C√©cile…Je te la donne car tu es une gentille fille comme ta Maman et que tu es si jolie…tu es comme une poup√©e… »

Puis tu m’avais tendrement embrass√© sur la joue…

Je n’oublierai jamais ce beau moment de complicit√© entre toi et moi ma Maminette Ch√©rie…

Je me rappelle qu’√† cette p√©riode, je devais bien avoir 8 ou 9 ans lorsque tu m’avais donn√© ce joli bracelet.

Ce jour-l√†, je me souviens que tu m’avais fait un grand honneur en me l’offrant comme √ßa, juste par amour envers moi…

Mais ce qui est le plus triste dans cette belle histoire ma ch√®re Maminette Ch√©rie ; c’est que j’ai eu la malchance de perdre ce joli bracelet auquel je tenais tant…et je ne sais comment d’ailleurs…

Un jour, je m’√©tais aper√ßue qu’il n’√©tait plus attach√© √† mon poignet et prise de panique j’ai bien essay√© de le chercher partout en me disant que je finirais bien par le retrouver mais non il s’√©tait volatilis√© √† jamais…

Alors, j’ai d√Ľ me r√©soudre au pire : le bracelet √©tait tomb√© quelque part ; je ne sais dans quel endroit ; bref il √©tait bel et bien perdu dans la nature et c’√©tait une certitude que je ne le retrouverais plus jamais…

D’ailleurs, je m’en √©tais beaucoup voulue¬†(jusqu’√† aujourd’hui d’ailleurs…) de l’avoir perdu car cette gourmette repr√©sentait tellement pour moi…

Non seulement par sa mati√®re pr√©cieuse (en or) mais aussi par ce qu’il en √©manait un lien profond qui me rattachait √† toi, ma douce Mamie…

Aujourd’hui je ne poss√®de peut-√™tre plus ce joli bijou mais je garderai toujours et √©ternellement ce beau souvenir de toi…

****

Et telle une gourmette sur laquelle on y graverait son pr√©nom ; je tiens √† te dire ma douce Maminette que je graverai √† jamais dans mon coeur ; cette belle image de toi, m’offrant ce merveilleux cadeau…

Je t’aime Mamie et je ne t’oublierai jamais. Ta petite fille : C√©cile

****

Cliquez sur ce lien si vous souhaitez √©couter la musique que j’ai concoct√© pour ma Grand-M√®re maternelle :

MUSIQUE DE MA MAMIE

****

Alors vous l’aurez compris ; voil√† pourquoi je souhaitais absolument rendre hommage √† mes grands-parents maternels afin de leur dire tout simplement que je les aime et que je ne les oublierai jamais….

Th√©odore Peyre De Lescure : Mon Papy

Pour toi, Papy :

Je d√©die cette page √† mes grands-parents maternels qui me manquent vraiment beaucoup…

Je souhaitais leur rendre cet hommage afin de leur dire √† quel point je les trouvais formidables…

Je les regrette √©norm√©ment…

Je sais qu’ils me regardent de l√† ou ils se trouvent et je me dis qu’ils auraient √©t√© fiers de moi ; de la personne que je suis devenue…

En effet, ils n’ont pas eu le temps de me conna√ģtre davantage ; ce que je regrette infiniment car ils sont partis beaucoup trop t√īt…

Lorsqu’ils sont partis,¬†ma famille et moi √©tions √† l’√©tranger (Guin√©e puis Tchad).

En ce qui concerne leur d√©c√®s : j’√©tais √Ęg√©e de 11 ans lorsque ma Mamie est d√©c√©d√©e (Je vivais en Guin√©e) et j’avais 15 ans lorsque mon Papy nous a quitt√© (Je vivais au Tchad).

****

Mon Grand-Père maternel :

Mon grand-père maternel : Théodore Peyre De Lescure est né à Tuléar (ses origines sont : Réunionnaise et de Vendée, France).

carte_tulear_1

Carte Google de Tuléar

carte-reunion

Ile de la Réunion

CarteWeb_Vendee-fc3a5

Mon Papy est d√©c√©d√© en France, dans un tragique accident de voiture (il avait √©t√© victime d’un mauvais conducteur qui s’√©tait arr√™t√© √† un virage et qui plus est par un mauvais temps de brouillard).

Et par le comportement inadmissible et tr√®s dangereux de ce chauffard, mon Grand-P√®re en est mort…

C’est pourquoi, je trouve totalement injuste qu’il soit parti de cette mani√®re et de fa√ßon si brutal…

Mais ce que je trouve encore plus injuste ; c’est qu’il nous ait quitt√© comme √ßa sans m√™me pouvoir nous dire un dernier au-revoir…

Mon tendre Papinet √©tait un homme tr√®s costaud pour son √Ęge et il avait vraiment une sant√© de fer.

Il avait une tr√®s bonne hygi√®ne de vie et je suis s√Ľr qu’il aurait v√©cu tr√®s certainement, centenaire !

Mon Papinet était un homme droit, intègre avec des valeurs familiales.

Dot√© d’un caract√®re fort √† toute √©preuve et d’un esprit tr√®s vif, mon Papinet √©tait toujours tr√®s actif pour son √Ęge (82 ans).

En effet, il adorait faire la cuisine¬†et comme tout passionn√© d’art culinaire, il se r√©veillait toujours tr√®s t√īt afin de pouvoir concocter tous ses bons petits plats.

Et je peux vous dire qu’il cuisinait vraiment tr√®s bien ! un v√©ritable cordon bleu !

Je me souviendrai toujours des bons petits plats qu’il nous mitonnait √† mes parents, mon petit fr√®re et moi lorsqu’on venait lui rendre visite dans son appartement.

Je sens encore toutes ces bonnes odeurs qui me donnaient l’eau √† la bouche.

Un souvenir culinaire qui me frappe encore particulièrement : Ses fameux steaks de boeuf au poivre noir accompagnés de riz blanc, de pommes de terre sautées et de brèdes mafanes.

Hum ! un pur r√©gal des papilles…

128791662_6e0e88de69_o

23082299_p

6a00d8341ca86653ef01156f96c95d970c-500wi

Les fameuses brèdes mafanes

Et il pouvait lui arriver √©galement de faire un confit d’oignons d√©glac√© au vinaigre de vin en guise de condiment afin de rehausser ses plats…

boeuf en sauce
Hum…et je peux vous dire que son confit √©tait vraiment tr√®s go√Ľteux…

confiture-d-oignons-au-cognac-69861
Mais évidemment pas de plats sans pili-pili (piment) ou piments antillais, comme diraient mon Papy, ma Mamie ou encore ma Maman.

sava-pilipili2

Il est vrai qu’√† ce sujet, en ce qui me concerne, je pr√©f√®re agr√©menter mes plats de sauce Tabasco (made in USA) car le pili-pili ou le piment antillais sont trop forts pour moi.

31NxEpg8nhL._SL500_AA300_

C’est vrai que pour ce coup-l√†, je n’ai pas du tout suivi ma m√®re ou mes grands-parents…

Mais apr√®s tout, peu importe le type de piment que l’on mange, du moment qu’il soit assez fort pour √©veiller nos sens et nos papilles et le tour est jou√©, non ?

400_F_222822_sCrfp7HEfTPM9JGCURsgUQj1p7vj1B

Voici le piment Antillais

Et pour parfaire ce repas si go√Ľteux,¬†mon Papinet concoctait aussi en guise de dessert : de succulents beignets de bananes.

Ah ! ses fameux beignets de bananes ! un vrai d√©lice…

****

C’est pour vous dire √† quel point mon Papy avait vraiment une passion certaine pour la cuisine et que parmi tous ses talents culinaires, il aimait bien aussi cuisiner les mets suivants :

  • Poissons frits en carry aux margozes,
  • Rougail tomates,
  • Rougail d’oignons,
  • Rougail de margozes (pour accompagner tous les plats)

margoze

Voici des margozes

65234898

Une margoze coupée en deux

  • Confit d’oignons √©minc√©s et d√©glac√© au vinaigre de vin (se d√©guste en accompagnement de viandes rouges et de l√©gumes),
  • Eminc√©s de viandes de pot au feu, aux confits d’oignons d√©glac√©s au vinaigre de vin.

****

Souvenir de mon Papy :

Matin bonheur :

Je me rappelle des bons petits déjeuners lorsque ma famille et moi séjournions chez mon Papy et ma Mamie.

Je m’en souviens encore comme si c’√©tait hier…

Je me r√©veillais le matin et je sentais d√©j√† les bonnes odeurs de pains grill√©s, de croissants et de caf√©…

croissant

Lorsque j’aper√ßevais la grande table de la salle √† manger avec toutes ces merveilles, je n’avais qu’une h√Ęte, m’installer √† table et d√©guster enfin toutes ces petites douceurs.

J’adorais boire le bon lait au chocolat « Nesquik »¬†tout en croquant de belles tartines de pain beurr√©es, croustillantes √† souhait et bien napp√©es de confiture d’abricots ou de cerises griottes.

Les-mascottes-Nesquik

37022718

C’√©tait v√©ritablement pour moi, un pur r√©gal…

J’√©tais tellement gourmande, qu’il pouvait m’arriver de manger 3 ou 4 belles tartines, accompagn√©es d’un bon croissant bien chaud.

Et parfois mon Papy pouvait m√™me nous faire quelques cr√™pes car il voulait nous faire plaisir, tout simplement…

Hum ! de quoi me rendre encore plus gourmande !

Pour vous dire √† quel point j’adorais prendre les petits d√©jeuners chez mes grands-parents !

petite crêpe
Je n’oublierai jamais ces merveilleux petits d√©jeuners entour√©s de mes Grands-parents, de mes parents, de mes deux oncles (Francis et Christian) ainsi que de mon petit fr√®re.

Pour moi, ces petits d√©jeuners repr√©sentaient de grands moments de joies et d’all√©gresses…

Ces matins l√†, resteront √† jamais grav√©s dans mon coeur car ils respiraient tout simplement le bonheur….

****

Un autre souvenir de mon Papinet :

Tendre Snorky :

Je me souviens de toi Papy, lorsque tu nous avais fait une petite surprise à mon petit frère et à moi lorsque nous étions venus te rendre visite (A cette époque là je devais avoir 9 ans et mon petit frère devait bien avoir 7 ans).

Ce jour-là (un jour tout à fait ordinaire), tu nous avais réuni dans ton salon et tu nous avais dit :

« Les enfants, j’ai une petite surprise pour vous. J’esp√®re que vous aimerez. Tenez c’est pour vous… »

Puis tu avais d√©pos√© sur la table √† manger deux adorables peluches qui repr√©sentaient des « Snorky ». En d√©signant du doigt l’une d’elles, tu m’avais dit :

« Tiens C√©cile, cette peluche l√†, est pour toi… »

snorky10

Une petite parenth√®se s’impose avant de continuer mon histoire :

Les Snorky sont des petites créatures sous-marines colorées, toujours prêtes à aider en cas de problème.

Elles disposent d’une sorte de tuba sur la t√™te dont elles se servent pour avancer sous l’eau.

Les Snorky √©tait une s√©rie t√©l√©vis√©e d’animation Am√©ricaine, diffus√©e √† la TV dans « le club doroth√©e » durant les ann√©es 84 √† 89).

330x286_1238938139snorkyastralpeluche24cm

****

Puis tu avais donné à mon frère la seconde peluche en lui disant :

« Tiens Olivier, √ßa c’est pour toi… »

Mais ce que tu ignorais encore mon petit Papinet ; c’est que tu avais fait une l√©g√®re erreur en me donnant la peluche qui se nommait « Astral ».

En effet, tu avais confondu¬†les deux peluches en pensant sans doute que la peluche « Astral » devait √™tre une fille et que la peluche « Daphn√© » devait √™tre « un gar√ßon » (Il faut dire que leurs pr√©noms respectifs n’√©taient pas indiqu√©s).

Et cela n’avait pas √©chapp√© non plus √† mon petit fr√®re¬†qui s’√©tait vite empress√© de te dire :

« Papy, tu t’es tromp√©. Tu m’as donn√© « la Snorky fille ». Et √† C√©cile, tu lui as donn√© le gar√ßon… »

Ah ! mon petit Papy, tu ne pouvais pas savoir et je me rappelle que tu nous avais même dit :

« Ah bon ? je savais pas du tout. D√©cid√©ment, je ne suis pas trop √† la page sur ce genre de chose… »

Et je me rappelle que mon fr√®re et moi, on t’avait r√©pondu presque en m√™me temps :

« Mais Papy, c’est pas grave du tout. Il suffit qu’on s’√©change les peluches »

Aussit√īt dit, aussit√īt fait,¬†mon fr√®re et moi s’√©tions √©chang√©s les peluches et ce fut avec un large sourire que l’on vint t’embrasser afin de te remercier.

Et ce fut à ce moment là que tu nous dis en souriant :

« Alors √ßa vous pla√ģt les enfants ? je suis bien content. Par contre je savais pas du tout qu’il y avait des filles ou des gar√ßons dans ces peluches l√† »

Oui, ce jour-là, tu ne le savais peut-être pas mon Papy adoré mais tu nous avais fait une bien jolie surprise à mon petit frère et à moi.

Une très belle attention de ta part qui nous avait beaucoup touchés.

C’est vrai qu’elles √©taient bien mignonnes ces petites peluches !

Merci encore pour tous ces petits moments de bonheur, Papinet !

Tu me manques tellement ! Je ne t’oublierai jamais.

Je t’aime Papinet. Ta petite fille C√©cile.

****

Cliquez sur ce lien pour écouter la musique de mon Grand-Père maternel :

MUSIQUE DE MON PAPY

****

Alors vous comprendrez √† quel point, pourquoi je souhaitais absolument rendre hommage √† mes grands-parents maternels afin de leur dire tout simplement que je les aime et que je ne les oublierai jamais….

 

C√©cile, La Suricate ūüźĺ

LES HISTOIRES DE CECILE

Suricate mignon

****

Pourquoi Suricate ? Vous voulez en savoir plus ? Il vous suffit de cliquer sur ce lien :

Suricate pour toujours !

****

Cécile photo

****

Je m’appelle C√©cile et je suis n√©e √† Madagascar, plus pr√©cis√©ment √† Namakia.

Vous voulez en savoir plus sur mon √ģle natale, cliquez sur :

Interview sur Madagascar

****

madagascar_carte

Carte de Madagascar

carte_majunga

****

****

Je suis passionn√©e par mon √ģle natale et par les passions suivantes :

  • Le monde du cin√©ma et des musiques de films,
  • Le monde des chats,
  • L’√©criture : j’aime parler de mon enfance √† travers des anecdotes et inventer des petites histoires au gr√© de mon imagination.

****

 

****

Voici mes blogs concernant mes différentes passions :

****

Vous trouverez dans ce blog mes souvenirs d’enfance ainsi que des histoires que j’aime inventer…

****

Si vous souhaitez m’adresser un message priv√© : Cliquez sur ce lien :

Messages privés

Merci à vous ! et bonne lecture.

Cécile

CECILE CEC ILES