Étiquette : pilon

Irène Peyre De Lescure : Ma Mamie

Pour toi, Mamie :

Je dédie cette page à mes grands-parents maternels qui me manquent vraiment beaucoup…

Je souhaitais leur rendre cet hommage afin de leur dire à quel point je les trouvais formidables.

Je les regrette énormément…

Je sais qu’ils me regardent de là où ils se trouvent et je me dis qu’ils auraient été fiers de moi ; de la personne que je suis devenue…

En effet, ils n’ont pas eu le temps de me connaître davantage ; ce que je regrette infiniment, car ils sont partis beaucoup trop tôt…

Lorsqu’ils sont partis, ma famille et moi étions à l’étranger (Guinée puis Tchad).

En ce qui concerne leur décès : j’étais âgée de 11 ans lorsque ma Mamie est décédée (Je vivais en Guinée) et j’avais 15 ans lorsque mon Papy nous a quitté… (Je vivais au Tchad)

****

Ma Grand-Mère maternelle :

Ma Grand-Mère maternelle « Irène Peyre de Lescure » est née à Majunga (ses origines sont Réunionnaise et de Poitiers, France).

carte_majunga

Carte de Madagascar (Vous pouvez aperçevoir Majunga)

Carte Google de Majunga

carte-reunion

Ile de la Réunion

france

Ma Mamie est décédée à l’âge de 70 ans en France.

Elle est décédée des suites d’un cancer généralisé…

C’est vraiment « dégueulasse » cette maladie, elle emporte les personnes que l’on aime comme ça, sournoisement, sans faire de bruit…

Et cette « saloperie » de maladie m’a enlevée ma jolie Maminette…

Ma tendre Maminette qui était si douce et si gentille…

****

Mamie, une fine cuisinière :

Je me rappelle d’un souvenir de toi Mamie, où tu étais installée à une table, à l’intérieur de ta cuisine ; tu étais en train d’écraser des cacahuètes grillées dans un mortier, afin de les réduire en poudre (un mortier et un pilon en pierre que tu avais précieusement ramené de ta terre natale : Madagascar).

Mortier-et-pilon-en-pierre-PS

Mortier et pilon en pierre

Dans cette cuisine, je revois encore très clairement ; cette scène de toi, où à travers la vitre d’une fenêtre, filtrait un petit rayon de soleil, venant illuminer ton doux et joli visage, ainsi que toute ta personne…

Un bien joli tableau, que cet instant là ! dont je n’oublierai jamais…(dommage que je n’ai pas pu immortaliser cet instant magique, par une photographie).

Et donc tu continuais tranquillement à piler les cacahuètes…

Puis, une fois que celles-çi furent réduites en pâte ; tu préparas ton fameux « rougail cacahuètes » (sans doute un de tes péchés mignons dont tu raffolais tant et qui provenait de tes origines réunionnaises).

C’est vrai que c’était très bon !

58344689

****

Ma Mamie aimait beaucoup faire la cuisine et autrefois lorsqu’elle habitait à Namakia avec mon Papy et leurs enfants, il lui arrivait souvent de faire les recettes suivantes :

emince-poulet-lait-coco-L-1-1-

  • Poulet au coco,
  • Rôti de porc aux pois du Cap,
  • Brèdes mafanes ou Romazava,

imgp5412

Pois du Cap cru

artimage_340214_3189667_201101300540637

Pois du Cap en sauce

6a00d8341ca86653ef01156f96c95d970c-500wi

Brèdes mafanes

17322942

Romazava

  • Rougail pistaches,
  • Ragoût de viandes de boeuf aux bananes vertes et au lait de coco,
  • Emincés de viandes de pot au feu aux confits d’oignons déglacés au vinaigre de vin,
  • Grains de maîs bouillis au lait sucré,
  • Gâteaux de patates douces,
  • Beignets de manioc,

Fresh_Green_Banana_Class_A_Banana_Green_Banana_Fresh_Fruit

Bananes vertes

gateau-fondant-patate-douce-L-2-1-

Gâteau de patates douces

****

Les bonnes confitures de ma Mamie qu’elle concoctait elle-même :

mangue

  • Confiture de tamarin,
  • Confiture de mangue,
  • Confiture de papaille,
  • Confiture de goyave,
  • Confiture de zévi,

tamarin-fruit

Tamarins

med-zevi-ou-evi-nain-visoflora-46342

Voici des Zévis

goyave

Goyaves

confiture-dorange-papaye-et-citron-au-gingembre-4

C’est Maman qui m’a raconté tous les souvenirs culinaires de sa mère car elle aimait bien la regarder cuisiner (lorsqu’elle vivait chez ses parents à Namakia) et du coup en l’observant, elle mémorisait et apprenait chaque recette de celle-çi.

D’ailleurs ce fût grâce à ses parents que ma Maman tomba très tôt dans la marmite de la passion culinaire et c’est pour cela qu’elle cuisine autant bien aujourd’hui…

En ce qui me concerne, je n’ai vraiment pas de talent en la matière mais je dois avouer que la cuisine m’intéresse alors peu que peu j’apprends beaucoup à travers ma Maman…

****

Souvenir gravé dans mon coeur :

3669_KID050_1
Je me rappelle aussi d’un autre souvenir de toi, Mamie, où tu m’avais donné un bien joli cadeau ; une petite gourmette en or.

Je m’en souviens encore comme si c’était hier…

Tu me l’avais offerte comme ça ; sans occasion particulière…(ce n’était pas mon anniversaire)

Et je me rappelle encore de ce que tu m’avais dit lorsque tu m’avais mis la gourmette autour de mon poignet :

« C’est pour toi…ça te portera bonheur Cécile…Je te la donne car tu es une gentille fille comme ta Maman et que tu es si jolie…tu es comme une poupée… »

Puis tu m’avais tendrement embrassé sur la joue…

Je n’oublierai jamais ce beau moment de complicité entre toi et moi ma Maminette Chérie…

Je me rappelle qu’à cette période, je devais bien avoir 8 ou 9 ans lorsque tu m’avais donné ce joli bracelet.

Ce jour-là, je me souviens que tu m’avais fait un grand honneur en me l’offrant comme ça, juste par amour envers moi…

Mais ce qui est le plus triste dans cette belle histoire ma chère Maminette Chérie ; c’est que j’ai eu la malchance de perdre ce joli bracelet auquel je tenais tant…et je ne sais comment d’ailleurs…

Un jour, je m’étais aperçue qu’il n’était plus attaché à mon poignet et prise de panique j’ai bien essayé de le chercher partout en me disant que je finirais bien par le retrouver mais non il s’était volatilisé à jamais…

Alors, j’ai dû me résoudre au pire : le bracelet était tombé quelque part ; je ne sais dans quel endroit ; bref il était bel et bien perdu dans la nature et c’était une certitude que je ne le retrouverais plus jamais…

D’ailleurs, je m’en étais beaucoup voulue (jusqu’à aujourd’hui d’ailleurs…) de l’avoir perdu car cette gourmette représentait tellement pour moi…

Non seulement par sa matière précieuse (en or) mais aussi par ce qu’il en émanait un lien profond qui me rattachait à toi, ma douce Mamie…

Aujourd’hui je ne possède peut-être plus ce joli bijou mais je garderai toujours et éternellement ce beau souvenir de toi…

****

Et telle une gourmette sur laquelle on y graverait son prénom ; je tiens à te dire ma douce Maminette que je graverai à jamais dans mon coeur ; cette belle image de toi, m’offrant ce merveilleux cadeau…

Je t’aime Mamie et je ne t’oublierai jamais. Ta petite fille : Cécile

****

Cliquez sur ce lien si vous souhaitez écouter la musique que j’ai concocté pour ma Grand-Mère maternelle :

MUSIQUE DE MA MAMIE

****

Alors vous l’aurez compris ; voilà pourquoi je souhaitais absolument rendre hommage à mes grands-parents maternels afin de leur dire tout simplement que je les aime et que je ne les oublierai jamais….