√Čtiquette¬†: naissance

La flamme de la vie ūüĒ•

bougie de la vie

Je m’appelle C√©cile et je suis n√©e dans la Grande √ģle, plus pr√©cis√©ment √† :

NAMAKIA

Je suis du signe du verseau :

****

Et une petite Dragon de Feu qui sait aussi cracher ses flammes si…

DRAGON FLAMME DE FEU

« Petit Dragon » me prot√®ge toujours…

****

Je suis une grande m√©lomane et j’adore √©couter toutes sortes de chansons. J’aime particuli√®rement les musiques de films qui m’inspirent √©norm√©ment lorsque j’√©cris.

****

R√©cemment, un certain 13 F√©vrier 2016, j’ai f√™t√© mon anniversaire :

flamme tout feu

4 bougies pour 39 flammes qui dansent  !

****

J’√©tais aux anges et heureuse de souffler mes 39 printemps !

39 Printemps ! et alors ? comme dirait la fameuse chanson de Shy’m ;¬†je me sens en totale harmonie avec moi-m√™me…¬†

Et c’est ce qui compte finalement, √™tre bien dans sa t√™te et en g√©n√©ral tout le reste suit…

J’ai toujours gard√© mon √Ęme d’enfant et ce n’est pas pr√®s de changer !

CECILOU 4 ANS

C√©cile √† l’√Ęge de 5 ans

****

J’aime toujours autant l’√©criture et je dirais qu’elle ne fait que s’intensifier davantage avec les ann√©es qui passent…

LA DERNIERE DANSE DE LA LUNE

LEON

LE MANGUIER VOYAGEUR

GUERRE ETHNIQUE AU TCHAD

****

Je suis beaucoup plus audacieuse et √ßa par contre c’est tout nouveau pour moi !

Je serai toujours une √©ternelle r√™veuse et¬†une id√©alise souvent incomprise mais peu importe, je suivrai toujours ma route…

****

Cécilou, La Suricate aimera toujours autant la vie !

LA SURICATE

****

photo C√©cile √† l'√Ęge de 16 ans √† la plage non loin de Namakia

J’ai 16 ans

CECILOU BLONDE

J’ai 25 ans

CECILE LIA

J’ai 32 ans

CECILE LOUP

39 Printemps !

Le No√™l de mon enfance : Premi√®re partie

detail-sapin-neige-et-or

 

J’ai toujours aim√© la magie de No√™l ainsi que tous les pr√©paratifs qui pr√©c√®dent ce si grand et bel √©v√®nement.
Quel plaisir de pouvoir se rem√©morer chaque instant de son enfance rien qu’en d√©corant le sapin de boules, de guirlandes scintillantes et d’ampoules √©lectriques multicolores.

C’est pourquoi j’ai d√©cid√© de vous raconter √† travers cette page, quelques anecdotes du No√™l de mon enfance pass√© √† Marseille, plus pr√©cis√©ment √† Sausset-Les-Pins.

carte-carry-le-rouet

 

Un Noêl à Sausset-Les-Pins :

Je me souviens encore de mes noêls passés à Sausset-Les-Pins, dans notre charmante villa qui se trouvait dans un lotissement à Carry Le rouet à Marseille.
Ces noêls là étaient vraiment magiques !

Je me rappelle encore avec beaucoup d’√©motion, l’un d’entre eux o√Ļ mon fr√®re et moi avions re√ßu comme cadeaux, de magnifiques v√©los rouges tout terrain ainsi que toute la panoplie compl√®te des playmobiles cat√©gorie « Safari en Afrique ».

Vous me diriez alors que c’√©tait tout √† fait de bon augure √©tant donn√© qu’apr√®s avoir v√©cu 5 belles ann√©es √† Marseille ; mes parents, mon petit fr√®re et moi allions faire quelques ann√©es plus tard, notre premier voyage africain direction la Guin√©e √† Conakry.

Une petite parenth√®se s’impose : mes parents connaissaient d√©j√† la C√īte d’Ivoire puisque nous y avions v√©cu 1 an et demi avant de faire construire notre villa √† Sausset-Les-Pins. Par contre, mon fr√®re et moi √©tions beaucoup trop petits pour nous souvenir de l’afrique.

Et donc, pour reprendre mon histoire, lorsque nous avions reçu ces magnifiques cadeaux, je devais bien avoir 6 ans et mon petit frère 5 ans (année 1983).

 

Préparatifs avant Noêl :

Quelques jours avant Noêl, notre maman nous avait aidé à fabriquer deux petites crèches pour mon frère et moi que nous avions par la suite, installées dans nos chambres respectives.

Elles √©taient vraiment tr√®s jolies et le soir, lorsque je m’allongeais sur mon lit, j’adorais admirer la mienne tout en r√™vassant et en pensant au Papa No√™l qui ne tarderait pas √† venir dans notre maison pour nous donner nos cadeaux.

1260095007_39020creche20noel20santons20jesusnaissance2002

J’√©tais √©merveill√©e et ne cessais de me dire que j’avais beaucoup de chance de pouvoir f√™ter No√™l avec mes parents et mon petit fr√®re.
Oui j’√©tais tr√®s consciente du bonheur que j’avais et je m’en d√©lectais chaque jour qui passait jusqu’√† ce que No√™l arrive enfin.

****

Au moment du coucher, en me glissant sous les couvertures, je ne manquais jamais de faire mes prières pour la Sainte Vierge Marie et son mari Saint Joseph afin que tout puisse bien se passer pour eux ainsi que la future venue au monde de leur enfant Jésus Christ.

creche-mane

Il est vrai √©galement que je n’oubliais jamais de mentionner le Petit Papa no√™l car je me disais qu’il lui faudrait beaucoup de courage pour livrer tous ces cadeaux dans chacune des maisons et ce sans en oublier une seule, surtout par ce froid si glacial.

Oui, je voulais que Dieu prenne bien soin de lui afin qu’il puisse nous apporter sans encombres √† mon petit fr√®re et √† moi nos jouets et pourquoi pas d’autres petites surprises √©tant donn√© que nous avions tout fait pour √™tre des enfants tr√®s sages avec nos parents (c’est du moins ce que je pensais).

Je priais aussi pour ma petite famille et demandais assez r√©guli√®rement pardon (pratiquement tout le temps) au Seigneur et au Petit Papa No√™l d’avoir une fois de plus sucer mon pouce et ce chaque soir durant. Oui, je dois bien avouer que c’√©tait ma plus grande faiblesse enfantine et qu’il m’√©tait difficile de m’en d√©tacher.

Et ce, malgr√© le vernis au go√Ľt amer que ma m√®re prenait le soin d’appliquer tous les une fois par semaine car elle ne voulait pas que je me d√©forme la dentition.
En y repensant aujourd’hui, je me demande encore comment je pouvais bien faire pour continuer tout de m√™me √† sucer mon pouce alors que l’amertume du vernis √©tait bien prononc√©e !

Pour vous dire √† quel point j’√©tais totalement accro de ce satan√© pouce ! ce qui n’arrangea rien du tout puisque 2 ans apr√®s je fus oblig√© de porter un appareil dentaire puis par la suite des bagues inesth√©tiques pour redresser mes dents.
Oui une v√©ritable torture mais au moins je remercie encore mes parents (et mon dentiste) de m’avoir fait faire ce traitement d’orthodontie sinon je n’aurais jamais pu arborer un joli sourire, aujourd’hui.

Avec du recul, je me dis qu’un pouce peut bien faire des d√©g√Ęts sans qu’on s’en rende compte durant son enfance !

****

Lettre au père Noêl :

2370

En √©crivant ma lettre au Papa no√™l et avant de la lui adresser par l’interm√©diaire de mes parents, je lui promettais que je ferais tout pour ne plus sucer mon pouce mais que si jamais je le faisais (sans faire expr√®s biens√Ľr), je lui demandais de bien vouloir ne pas trop m’en tenir rigueur.

J’esp√©rais donc secr√®tement qu’il me pardonnerait cette petite incartade involontaire et qu’il tiendrait plut√īt compte de ma gentillesse et du fait que je fus durant tout le mois de novembre et d√©cembre, une enfant tr√®s sage avec ses parents et son petit fr√®re (du moins c’est ce que je pensais puisque j’√©tais une vraie petite fille mod√®le : douce, polie et appliqu√©e).

Ensuite, je terminai ma lettre en le remerciant et en lui dessinant des petits coeurs au bas de la page pour lui prouver √† quel point je l’aimais beaucoup.
J’√©tais pour ainsi dire comme tous les enfants du monde entier qui souhaitaient tout simplement que le Papa No√™l leur apporterait tous les jouets dont ils avaient r√™v√© durant le mois de d√©cembre.

****

La Chrétienté :

Tout petits d√©j√†, Maman nous avait inculqu√© √† mon fr√®re et √† moi, les valeurs de la Chr√©tient√© car c’√©tait tr√®s important pour elle de nous transmettre ce que ses parents lui avaient appris √©tant enfant.

Pour ma part j’y croyais tr√®s fortement et j’aimais lorsqu’elle nous racontait l’histoire de la naissance de J√©sus Christ √† quelques jours de sa venue au monde…

ADORATION DE JESUS

 

Elle nous parlait aussi de tout ce qu’il avait accompli en grandissant et ce que les hommes lui avaient fait subir avant de mourir sur la croix.

jesus christ la croix

 

J’aimais ces instants l√† car j’√©tais fascin√©e par la vie de J√©sus Christ : cet homme si bon qui ne ressemblait √† personne et qui avait tant souffert mais toujours pardonn√© √† son prochain.

JESUS 3

 

****

Le soir, mon fr√®re et moi ne manquions jamais de faire nos pri√®res avant de nous coucher car c’√©tait tout simplement ancr√© en nous et que nous y avions pris l’habitude gr√Ęce √† Maman.
Depuis mes convictions chr√©tiennes n’ont toujours pas chang√©es et je reste tr√®s croyante en ce qui concerne ma religion catholique.

JESUS 7

 

 

Petit spectacle de marionnettes :

80027420_Marionnette-Fille_2
R√©guli√®rement, et m√™me assez souvent, notre Maman aimait bien nous raconter des petites histoires lorsqu’elle en avait le temps.
Je me rappelle que durant la p√©riode des f√™tes de No√™l, elle faisait tout pour nous faire plaisir en nous en racontant davantage d’histoires car elle adorait nous faire rire et nous rendre heureux.

On s’asseyait bien sagement face √† elle et on l’√©coutait attentivement.
Le plus souvent, elle nous racontait ses petites histoires comme √ßa, juste en improvisant et elle y arrivait fort bien. Il pouvait lui arriver √©galement d’utiliser des marionnettes-main ou encore √† fil pour agr√©menter ses contes invent√©es.

Et le simple fait d’enfiler sa marionnette-main ou encore de la faire se mouvoir √† l’aide de ses fils, suffisaient √† l’inspirer et √† commen√ßer le d√©but de son histoire.
Oui, elle aimait improviser et je dois dire qu’elle √©tait extr√™mement dou√©e pour inventer de biens jolies petites histoires qui nous fascinaient mon fr√®re et moi.

Elle nous racontait √©galement les contes traditionnels que tout un chacun conna√ģt bien, tels que : le petit chaperon rouge, Cendrillon ou encore Blanche Neige et les sept nains, ect…
Lorsque mon fr√®re et moi l’√©coutions et regardions la marionnette qui s’animait, le temps √©tait comme suspendu et nous √©tions totalement subjugu√©s par toute cette magie qu’elle d√©ployait devant nos yeux √©bahis.

Les marionnettes nous faisaient tant√īt rire selon certaines situations ou peur lorsqu’elle faisait son √©trange voix qui imitait celle d’un animal que l’on connaissait bien ou encore celle d’une sorci√®re ou d’un monstre d’un conte de f√©es.
Mon fr√®re et moi ne voulions jamais que le spectacle s’arr√™te et nous en redemandions toujours et encore afin que cela puisse continuer √† l’infini mais ne dit-on pas que les bonnes choses ont irr√©m√©diablement une fin ?

Je n’oublierai jamais ces merveilleux instants que je garderai toujours en m√©moire…
Il est vrai que parfois j’aurais aim√© me projeter dans le pass√© et me retrouver alors l’enfant que j’√©tais, en train d’√©couter et de savourer les belles histoires de Maman.

5414834861556_2

 

Les belles décorations de Noêl :

500_image0

Je me souviens encore des belles d√©corations de no√™l que Maman avait pris le soin d’installer un peu partout dans notre grand salon.
Il y avait des accordéons de guirlandes dorées/argentées accrochés au plafond ainsi que de grandes images autocollantes sur les vitres des fenêtres représentants des scènes de noêl tels que des petits anges, des étoiles, des sapins ou encore des petits pères Noêl.

boule_sapin

Pour moi, le salon de notre maison semblait alors tout droit sortir d’un conte de f√©es tellement il √©tait magnifiquement bien d√©cor√© et qu’il s’en d√©gageait une telle magnificence que j’en √©tais subjugu√©e.
Je me rappelle aussi qu’√† ces moments l√†, cette pi√®ce m’apparaissait encore plus grande et d√©mesur√©e.

f3025c85

Ne dit-on pas que tout peut nous para√ģtre plus grand lorsque l’on est un petit enfant ?
Pour moi, c’√©tait √ßa aussi la magie de no√™l : toutes ces belles d√©corations qui mettaient imm√©diatement dans l’ambiance et √©merveillaient mes yeux √† chaque fois que je les admirais.

 

Le soir du 24 décembre, avant la naissance de Jésus Christ :

61895

Ce soir l√†, Maman nous avait pass√© plein de disques de No√™l et l’int√©rieur de notre demeure baignait dans une chaleur humaine tr√®s intense.
En effet, nous avions chanté tous ensemble de très jolis chants de Noêl tels que :

Foto-3MZY6MO7

РPetit Papa Noêl,

– Vive le vent d’hiver,

– Mon beau sapin,

– No√™l blanc, ect…

 

Tous ces chants m√©lodieux √©taient si merveilleux qu’ils enveloppaient nos coeurs de joie. Je me sentais en symbiose avec ma famille et en s√©curit√© √† l’int√©rieur de notre chez nous.

Cette nuit là, fut une bien belle veillée de Noêl.

 

Le sapin et la crèche :

LA-NATIVITE-1
Je revois encore avec mes yeux d’enfant ce superbe et haut sapin vert (en synth√©tique) orn√© de boules, de guirlandes scintillantes ainsi que de guirlandes √©lectriques multicolores qui l’illuminaient joliment.

Le sapin tr√īnait fi√®rement dans notre salon et il √©tait accompagn√© de sa jolie cr√®che que Maman avait construite de ses mains pour l’occasion (elle est tr√®s dou√©e pour faire en deux temps trois mouvements des merveilles avec de simples mat√©riaux : papier, colle, ruban, ect ou avec du mat√©riel de r√©cup√©ration).
Ah cette crèche ! Elle était vraiment magnifique !

****

La féérie de Noêl :

Christmas_Screensavers
Au moment o√Ļ notre salon fut plong√© dans le noir mais tamis√© par de doux √©clairages d’abat-jours, le spectacle fut tout simplement f√©√©rique !

Les petites ampoules multicolores du sapin clignotaient par intermittence et rendaient un effet très cosy à toute la pièce.
Les effets de lumières colorées qui se projetaient sur la crèche lui donnaient un aspect magique, presque surréaliste qui me faisait rêver.

nativite_ane_boeufJPG

Les santons qui se trouvaient √† l’int√©rieur semblaient alors vivants comme s’ils √©taient sur le point de se mouvoir devant nos yeux √©merveill√©s.
Et devant un tel spectacle, je me mettais √† penser au Papa No√™l qui ne tarderait plus √† venir chez nous et me disait qu’il devait d√©j√† √™tre en chemin s’il ne voulait pas √™tre en retard.

J’avais h√Ęte d’arriver au lendemain mais restais patiente car j’adorais cette veill√©e de No√™l en famille !
Demain, mon fr√®re et moi aurions l’immense joie de pouvoir d√©couvrir nos cadeaux et d’y jouer avec.

****

Pour lire la suite, cliquez sur Deuxième partie.

Pour ton anniversaire, Maman

je-t-aime-love-maman-d-amour-131481770890

Je souhaitai faire ce petit article pour exprimer tout l’amour que je ressens pour toi Maman…
En ce jour d’anniversaire, ce 28 Novembre 2015 : ma ch√®re petite Mamounette d’amour que j’aime tant, je voulais te d√©dier cette page pour te dire √† quel point je t’aime et que je t’aimerai pour toujours et √† jamais…

Heureux Anniversaire Maman !

Carte-Joyeux-Anniversaire-1

 

joyeux-anniversaire-amoureux

Une petite surprise juste pour toi, en toute sinc√©rit√©…

Ma belle mamounette adorée

Te voici √† Namakia (Madagascar) √† l’√Ęge de 16 ans

 

Un petit souvenir de ton enfance :

Un jour, ta Ma√ģtresse (une Religieuse originaire de la Suisse qu’on appelait « Soeur Myriam ») vous aviez demand√© √† toi ( tu devait avoir 12/13 ans) et √† tes camarades de classe de bien vouloir apprendre par coeur une chanson d’√©cole dont vous veniez de recopier les paroles sur vos cahiers de chants.

De retour √† la maison, tu avais donc appris les paroles de ladite chanson mais comme tu n’aimais pas trop sa m√©lodie, tu d√©cidas d’en apprendre aussi une autre que tu aimais particuli√®rement et dont le titre √©tait : « Les Marionnettes » du chanteur Christophe. Un chanteur populaire qui √©tait tr√®s √† la mode √† cette √©poque l√† et qui avait pas mal de succ√®s.

002-2009-08-99-christophe

Certes, la chanson ne faisait pas partie du registre musical de l’enseignement auquel les instituteurs avaient pour habitude de partager avec leurs √©l√®ves mais qu’importe, du moment qu’elle te plaisait…

****

Le lendemain matin, durant le cours de chant, la Soeur Myriam d√©signa au hasard quelques √©l√®ves afin qu’il puisse chanter la fameuse chanson d’√©cole puis vint enfin ton tour…

Tu te levas alors de ton banc puis tu commen√ßas √† entonner les premi√®res notes de la m√©lodie que tu n’aimais pas beaucoup. Tu la chantas si parfaitement bien que la Soeur Myriam te f√©licita pour ta prestation. Avant de te rasseoir, tu te lan√ßas et lui demanda timidement :

« Soeur Myriam, j’ai appris aussi une autre chanson que j’aimerais vous chanter s’il vous pla√ģt… »

Quelque peu surprise, la Soeur Myriam te répondit :

« Une chanson ? Mais tu sais qu’elle ne comptera pas dans ta note car je vous avais demand√© de n’apprendre que cette chanson que tu viens de nous chanter. Mais bon, je veux bien que tu nous la chantes. Quel est le titre de cette chanson H√©liette ? »

« Le titre de la chanson est : « Les Marionnettes du chanteur Christophe… » lui dis-tu avec une petite voix mais n√©anmoins avec assurance et satisfaction car tu te r√©jouissais de pouvoir la chanter devant elle et tes camarades.

La Soeur Myriam ajouta :

« Mais ce n’est pas une chanson d’√©cole ? Bon, je veux bien que tu nous la chantes mais comme je te l’ai dit tout √† l’heure, elle ne sera pas not√©e. Vas-y H√©liette, on t’√©coute maintenant. »

Ce fut un tr√®s grand moment d’√©motion pour toi lorsque tu commen√ßa √† chanter les premi√®res notes des « marionnettes ». Tu √©tais un peu intimid√©e mais fi√®re de la chanter haut et fort et ce jusqu’au bout sans faire une seule fois trembler ta voix ni faire de fausses notes.

D’ailleurs, la Soeur Myriam ne put s’emp√™cher de te f√©liciter tellement tu l’avais merveilleusement bien chant√©e.
Quant √† Tes camarades ils n’avaient eu de cesse de t’encenser car eux aussi avaient √©t√© bluff√© par ta prestation musicale.
Il faut dire que tu avais une voix magnifique qui ne pouvait laisser quiconque indifférent lorsque tu te mettais à chanter toutes sortes de mélodies.

Et de toi m√™me, tu √©tais consciente de ce fabuleux don que tu avais mais tu restais modeste car tu n’aimais pas trop te mettre au devant de la sc√®ne. Cependant, tu n’avais aucune g√™ne √† chanter chez toi, dans ton cocon familial car tu t’y sentais pleinement heureuse et sereine.

Oui, chanter était ta passion et tes parents disaient de toi que tu étais le petit pinson de votre maison.
D’ailleurs, ne dit-on pas : « gai comme un pinson ». Un petit rappel s’impose pour ceux qui ne le savent pas : Les pinsons europ√©ens sont des oiseaux chanteurs et de ce fait les ¬ę Pinsonneux ¬Ľ les √©l√®vent pour participer √† des concours de chants.

84898331_o

Je trouve que tes parents avaient bien eu raison de te comparer à ce joli petit oiseau chanteur.

****

D√©j√†, lorsque tu √©tais enfant (d√®s l’√Ęge de 8 ans) tu aimais beaucoup chanter et cette passion ne fit que s’accro√ģtre au fur et √† mesure jusqu’√† ce que tu atteignis ton adolescence o√Ļ tu pris √† ce moment l√†, un peu plus d’assurance par rapport √† ta voix.

Tous les dimanches matins, toi et ta famille aviez pour habitude d’aller √† la messe (√† la petite √©glise de Namakia √† Madagascar) et tu ne manquais jamais de chanter avec all√©gresse chaque chant religieux en faisant ressortir du plus profond de ton √™tre et de ton √Ęme toute la puissance de ta voix d’alto.

Etant de religion catholique, tu aimais beaucoup te rendre dans cette √©glise pour prier car tu avais la foi en notre Seigneur et que tu appr√©ciais chanter tous ces chants liturgiques que tu trouvais beaux et m√©lodieux. De plus, ils te permettaient de travailler ta voix et de l’embellir un peu plus davantage.

****

Découverte des musiques de chambre :

Dans ton √©cole de Namakia (√† Madagascar), lorsque toi et tes camarades de classe aviez cours de dessin, ta Ma√ģtresse d’√©cole, la Soeur Myriam aimait bien vous faire √©couter ses vinyles de musique classique tel que le c√©l√®bre compositeur Wolfgang Amadeus Mozart ou encore Bethoveen, ect…

408px-Wolfgang-amadeus-mozart_1

Ce fut d’ailleurs √† cette p√©riode l√† que tu commen√ßas √† appr√©cier les musiques de chambre.

En effet, lorsque tu √©coutais ce genre musical, tu √©tais encore plus inspir√©e et ton imagination devenant fertile, tu prenais encore plus de plaisir √† dessiner (toi, tes fr√®res Christian et Francis ainsi que ta soeur Denise aimiez bien dessiner √† vos heures perdues car c’√©tait votre grande passion. Il arrivait √©galement que Christian, Francis et toi r√©alisiez des bandes dessin√©es. Tout ceci pour dire √† quel point vous √©tiez dou√©s pour le dessin dans la famille et ce d√®s votre plus jeune √Ęge.)

Un jour tu demandas √† la Soeur Myriam si elle pouvait te pr√™ter un de ses disques classiques, notamment le vinyle de Mozart (l’un de tes pr√©f√©r√©s) afin de pouvoir l’√©couter bien tranquillement chez toi.

Elle en fut d’abord agr√©ablement surprise puis te r√©pondit que oui car elle √©tait tr√®s fi√®re de constater que tu aimais bien la musique classique.
Et inutile de dire que tu t’en r√©jouissais d√©j√† √† l’avance car tu pourrais le r√©√©couter √† loisir et autant de fois que tu le voudrais.

****

Lorsque tu avais du temps libre devant toi, tu ne pouvais t’emp√™cher de chanter car cela te procurait de la joie. Ta famille (Tes parents : Ir√®ne et Th√©odore ainsi que tes fr√®res et soeurs : Solange, Christian, Denise, Francis, Alain et Patricia) savait que tu avais beaucoup de talent en la mati√®re et que tu r√™vais d’√™tre une chanteuse.

Ta meilleure amie (Renée) le savait aussi puisque vous aimiez bien chanter ensemble vos airs préférés.

Il pouvait t’arriver de chanter rien que pour ta Maman ou ton papa ou m√™me devant tes soeurs a√ģn√©es (Solange et Denise) rien que pour le plaisir ou tout simplement parce qu’ils te le demandaient car ils aimaient bien √©couter ta jolie voix.

Dans ces moments l√† tu ouvrais ton coeur et ton √Ęme car tu adorais leur faire plaisir. Oui, tu avais le don magique de vouloir toujours les rendre heureux, les rassembler.

Ta Maman √©tait ta plus grande fan et elle te demandait souvent de lui chanter une ou plusieurs de ses chansons favorites des artistes suivants : Alain Barri√®re, Salvatore Adamo ou encore Charles Aznavour…

Foto-JGWT7RQJ

 

0000027729_350
Dans ces instants l√†, vous partagiez toutes les deux de grands moments de complicit√© et d’√©motion car tout comme toi elle aimait la musique alors le simple fait de voir ses jolis yeux noirs p√©tiller de bonheur suffisait √† te procurer une immense joie.

Ta soeur a√ģn√©e Solange aimait bien √©galement lorsque tu lui chantais les chansons de son artiste pr√©f√©r√©e : Dalida car elle trouvait que ta voix ressemblait beaucoup √† celle de l’artiste.

dalida-gonzales

En effet, tu arrivais facilement √† imiter la voix si particuli√®re de Dalida en roulant les R, si bien que Solange en √©tait totalement admirative. D’ailleurs, avant de chanter tous les airs pr√©f√©r√©s de son artiste, elle ne manquait jamais de te demander de chanter toujours en premier lieu sa chanson f√©tiche qui n’√©tait autre que « Gondolier » interpr√©t√©e par Dalida.

0004400650412_600

****

Le plaisir de chanter en duo :

Souvent, il pouvait t’arriver de chanter avec ta meilleure amie « Ren√©e » (ton amie d’enfance) car en mati√®re de chant, vous √©tiez vraiment deux ins√©parables.
Vous chantiez √† tue-t√™te et d’ailleurs vos parents ne manquaient jamais de vous dire que vous aviez vraiment de la voix, toutes les deux !

Vous aimiez chanter ensemble toutes sortes de chansons des artistes suivants : Dalida, Salvatore Adamo, Marie Lafor√™t ou encore Christophe…

113989651
Chanter, faisait parti de l’un de vos passe-temps favoris et il faut dire qu’√† ce sujet, vous vous accordiez fort bien…

****

La passion pour le chant et la musique :

Le chant faisait donc parti int√©grante de ta vie et tout comme le peuple Malgache qui aime chanter (√† savoir que le Malgache a une √Ęme de chanteur et de musicien) tu avais la passion de la musique dans le sang.

Chanter pour toi √©tait comme une seconde nature…

Dans la maison de tes parents, vous aviez un transistor et tu aimais bien √©couter les derni√®res nouveaut√©s qui passaient sur les ondes. D√®s lors o√Ļ il y avait une chanson qui te plaisait, tu prenais tout de suite ton cahier pour y recopier les paroles de celle-√ßi afin que tu puisses l’apprendre par coeur et pouvoir par la suite la chanter.

Tu avais aussi un mange-disque qui te permettait d’√©couter tes vinyles pr√©f√©r√©s. Pour dire, √† quel point tu √©tais une grande m√©lomane et que pour toi c’√©tait tout √† fait impossible de vivre sans musique !

mange-disque
Aujourd’hui, rien n’a chang√© puisque tu es toujours autant passionn√©e de musique et d’ailleurs nous avons les m√™mes go√Ľts musicaux toi et moi.

Cela peut aller de Kendji Girac, Lady Gaga, Enrique Iglesias, Florent Pagny √† Shy’m, Johnny Hallyday ou encore aux musiques d’ambiance des √ģles, jusqu’aux musiques de films telles que : la BO de 1492 Christophe Colomb, Gladiator ou encore Out of Africa…La liste n’est pas exhaustive.

Voici ta Musique du moment que tu adores écouter actuellement :

174435-enrique-iglesias-takin-back-my-love-637x0-1

 

more_gladiator

Tes registres sont tr√®s vari√©s et on se ressemble beaucoup de ce c√īt√© l√† vu que nous sommes deux m√©lomanes…
Et non seulement tu es une passionn√©e de musique, mais tu adores aussi danser…

****

La danse :

C’est d’ailleurs gr√Ęce √† toi si j’ai appris un jour, √† faire mes premiers pas de danse rien qu’en te regardant danser sur la piste…
Et depuis ce jour, je suis devenue (sans me vanter) une excellente danseuse tout comme toi…
Ce fut Papa qui t’appris √† danser car il √©tait lui-m√™me un excellent danseur qui savait d√®s son plus jeune √Ęge danser le rock, la valse, le paso doble, ect…

Et jusqu’√† pr√©sent, Papa et toi, dansez superbement bien et je dois bien avouer que j’adore vous regarder lorsque vous √™tes sur la piste de danse.
Concernant notre famille, je dois dire que la rel√®ve est bien assur√©e puisque la danse fait partie aussi de l’une de mes innombrables passions…

Du coup, on sait tr√®s bien danser (Toi, Papa et Olivier) ! si bien que les pistes de danses n’ont aucun secrets pour nous car nous avons le swing et le rythme dans la peau ! ce qui n’est pas donn√© √† tout le monde !

****

Pour terminer ma page en l’honneur de ton anniversaire :

coeur

Je voulais te dire que tu incarnes pour moi : la loyaut√©, la sinc√©rit√©, l’honn√™tet√©, la temp√©rance, l’harmonie et la g√©n√©rosit√© sans oublier l’√©clat de ta beaut√© dont j’ai h√©rit√©…

Et moi je suis fi√®re d’√™tre ta fille, d’√™tre ta petite C√©cile…

C’est pourquoi je souhaitai te d√©dier cette page en ton honneur car je trouve que l’on ne dit jamais assez « je t’aime » aux personnes que l’on aime…

Aujourd’hui comme hier et pour tous les autres jours √† venir : « Je t’aime Maman ».

mamounette à moi

Je te souhaite un très bon anniversaire !

cc_el_140019

Ta fille Cécile.

****

Voici les paroles de la chanson : « Les Marionnettes » du Chanteur « Christophe » :

Refrain
Moi je construis des marionnettes
Avec de la ficelle et du papier
Elles sont jolies les mignonnettes
Je vais, je vais vous les présenter

L’une d’entre elles est la plus belle
Elle sait bien dire papa maman
Quand à son frère il peut prédire
Pour demain la pluie ou bien le beau temps

Refrain
Moi je construis des marionnettes
Avec de la ficelle et du papier
Elles sont jolies les mignonnettes
Je vais, je vais vous les présenter

Chez nous √† chaque instant c’est jour de f√™te
Gr√Ęce au petit clown qui nous fait rire
Même Alexa cette pauvrette
Oublie, oublie, qu’elle a toujours pleur√©

Refrain
Moi je construis des marionnettes
Avec de la ficelle et du papier
Elles sont jolies les mignonnettes
Elles vous diront, elles vous diront
Que je suis leur ami, que je suis leur ami
Que je suis leur ami, leur ami, leur ami

 

Ma naissance √† Namakia

Carte Google de Madagascar

madagascar_carte

Je m’appelle C√©cile et je suis n√©e √†¬†Madagascar, plus pr√©cis√©ment √† Namakia…

carte_majunga
Sur la carte, Namakia se trouve entre Katsepy et mitsinjo, pas très loin du lac Kinkony.

90966
Pour pouvoir accéder à Namakia, il faut aller à Majunga puis prendre le bac en destination de Katsepy (très jolie plage).

katsepy majunga

Plage de Majunga

1361523412_35804dcbbf

Centre-ville de Majunga

1441843321_939468ff11

Voici le baobab plus que centenaire à Majunga

927634198_a6bafe6108

Voici le bac de Majunga pour pouvoir aller à Katsepy

119079547_453788563d

Le bac de Majunga

2556026146_a1c8480616_o

****

Katsepy :

m-carte_katsepy

Vous pouvez aperçevoir Katsepy sur la carte

Carte de Google : Katsepy

Ce village install√© dans le centre occidental de la baie de Bombetoka (√† une heure de bac de Mahajanga, est r√©put√© pour ses plages et ses hu√ģtre sauvages).

katsepy mada

La jolie plage de Katsepy

katsepy

La plage de Katsepy

hotel-katsepy

Le village de Katsepy

katsepy1g

****

Plusieurs buts de promenade √† pied ou en pirogue s’offrent dans les environs :

  • Le phare, √† 8 km, qui domine la baie et le canal du Mozambique du haut de ses 35 m,
  • Une mine de c√©lestite et,
  • la for√™t voisine qui abrite une colonie de propith√®ques de Verreaux.

KatsepyMDG

Le phare de Katsepy

DSC04314

Puis de Katsepy, on prend un 4X4 et en avant sur les pistes…

****

Namakia, mon village natal :

Carte de Google : Namakia

****

Enfin, on arrive √† mon village natal : Namakia…

Namakia se situe en pleine brousse.

C’est une zone agricole¬†comportant une usine de canne √† sucre ainsi qu’une distillerie (pour le rhum).

****

Mon histoire à Namakia :

moi à namakia

Moi √† Namakia : J’ai 17 ans

moi et mon petit frère Olivier à Empassy bueny non loin de Namakia

Mon petit fr√®re Olivier (15 ans) et moi (17 ans) sur la plage d’Empassy Bueny

Cécile à la plage

Me voici √† l’√Ęge de 17 ans sur la jolie plage d’Empassy Bueny (elle se trouve non loin du village de Namakia)

photo C√©cile √† l'√Ęge de 16 ans √† la plage non loin de Namakia

****

Ma naissance :

Avant de vous raconter mon histoire,¬†il fallait avant tout que je vous donne un petit aper√ßu de mon √ģle.

Je suis n√©e le 13 f√©vrier 1977 √† l’h√īpital de Namakia¬†(mes origines √©tant : R√©unionnaise de par ma m√®re et Espagnole + Corse de par mon p√®re).

C’√©tait un jour ensoleill√© (car parait-il, avant ma naissance, il pleuvait des cordes durant des jours et des jours sans interruption. Mais le jour de ma naissance, il faisait un temps radieux).

J’ai donc pouss√© mon premier cri dans cet h√īpital perdu en pleine brousse.

D’ailleurs, je suis tr√®s fi√®re de vous apprendre √©galement que ce fut une doctoresse Malgache s’appelant : « Mme RAMALANJAONA » qui aida ma m√®re √† accoucher.

Eh oui ! je vous disais bien que je suis n√©e sous une bonne √©toile…

****

Une famille heureuse :

Je v√©cus donc √† Namakia¬†avec mes parents dans une bien jolie maison…

Une ann√©e s’√©coula¬†puis mes parents durent quitter Namakia pour aller habiter √† Tananarive en raison du travail de mon p√®re.

A Tananarive, nous v√©curent des jours heureux…

Puis la famille s’agrandit¬†avec la naissance de mon petit fr√®re « Olivier » (un 02 Novembre 1978).

Nous √©tions alors une famille heureuse et unie vivant dans une √ģle magnifique.

****

Le départ définitif de Madagascar :

H√©las, j’ai d√Ľ quitter d√©finitivement Madagascar lorsque j’avais √† peine 2 ans (ann√©e 1979).

Et donc, je n’avais gard√© pratiquement aucun souvenir de mon √ģle…

****

Retour au source dans mon √ģle :

Mais comme je suis n√©e sous une bonne √©toile (du moins, je le pense) ; j’eus l’immense joie d’y retourner √† l’√Ęge de 15 ans.

Ce fut alors un v√©ritable retour au source pour moi…

J’ai donc eu la chance de vivre 3 ann√©es cons√©cutives √† Madagascar ; plus pr√©cis√©ment √† Tananarive (Capitale de Madagascar) ou je poursuivi mes √©tudes avec succ√®s, dans le lyc√©e Fran√ßais de Tananarive (l’ancien Monast√®re des Moines).

Biens√Ľr, durant ces ann√©es, mes parents me firent conna√ģtre mon village natal : Namakia.

C’est alors que je d√©couvris ce joli petit village (durant les vacances de P√Ęques de cette belle ann√©e 1993) et inutile de vous dire que ce fut une joie immense pour moi et encore, le mot est faible…

Je n’oublierai jamais cette aventure incroyable…

Je n’en garde que de merveilleux souvenirs…

****

Mes plus beaux souvenirs de Madagascar :

A Namakia, j’ai m√™me eu l’occasion de visiter la maison de ma Maman (la maison de son enfance) mais aussi la maison de mes parents lorsqu’ils y habitaient juste apr√®s la c√©l√©bration de leur mariage durant les ann√©es 1970.

Biens√Ľr, j’avais moi-m√™me v√©cu¬†dans cette belle maison mais h√©las je n’ai gard√© aucun souvenir de cette p√©riode car j’√©tais bien trop petite…

Alors, vous pensez bien que d’avoir pu visiter ces maisons remplies de souvenirs, fut pour moi le plus beau des r√™ves…

****

Mes origines :

Ma m√®re est √©galement n√©e √† Namakia…

C’est toute une g√©n√©ration, vous savez !

Mon Grand-Père Maternel est né à Tuléar et ma Grand-Mère Maternelle est née à Majunga.

Mon petit frère est né à Tananarive.

Quant √† moi, je suis fi√®re d’√™tre n√©e √† Namakia tout comme ma Maman.

Comme vous voyez, Madagascar c’est ma Terre. J’y ai toutes mes racines, mes anc√™tres et √ßa, c’est vraiment sacr√© pour moi…

Nous avons eu beaucoup de chance, mon frère et moi.

Nous avons eu l’opportunit√© de pouvoir retourner dans notre √ģle natale.

Ce fut une chance unique pour nous deux mais aussi pour mes parents qui y avaient v√©cu de nombreuses ann√©es…

Et je peux vous dire que cette chance n’est pas donn√©e √† tout le monde !

Comme quoi, la vie peut vous offrir de bien belles surprises…

****

Mon doux rêve :

Aujourd’hui, je vis en France mais Madagascar me manque…

C’est pour cela que j’ai voulu cr√©er un blog sur Madagascar.

moi Cécile à Namakia

Moi, C√©cile √† l’√Ęge de 17 ans √† Namakia

****

Cliquez sur ce lien si vous souhaitez en savoir davantage sur mon √ģle natale :

Madagascar, mon √ģle de r√™ve

****

Cliquez sur ce lien pour voir mes photos en diaporama :

Moi, Cécile en diaporama

****

Mais je compte bien un jour y retourner car c’est mon voeu le plus cher au monde…

Revoir mon √ģle ; ce serait le plus beau de mes r√™ves…

C√©cile, La Suricate ūüźĺ

LES HISTOIRES DE CECILE

Suricate mignon

****

Pourquoi Suricate ? Vous voulez en savoir plus ? Il vous suffit de cliquer sur ce lien :

Suricate pour toujours !

****

Cécile photo

****

Je m’appelle C√©cile et je suis n√©e √† Madagascar, plus pr√©cis√©ment √† Namakia.

Vous voulez en savoir plus sur mon √ģle natale, cliquez sur :

Interview sur Madagascar

****

madagascar_carte

Carte de Madagascar

carte_majunga

****

****

Je suis passionn√©e par mon √ģle natale et par les passions suivantes :

  • Le monde du cin√©ma et des musiques de films,
  • Le monde des chats,
  • L’√©criture : j’aime parler de mon enfance √† travers des anecdotes et inventer des petites histoires au gr√© de mon imagination.

****

 

****

Voici mes blogs concernant mes différentes passions :

****

Vous trouverez dans ce blog mes souvenirs d’enfance ainsi que des histoires que j’aime inventer…

****

Si vous souhaitez m’adresser un message priv√© : Cliquez sur ce lien :

Messages privés

Merci à vous ! et bonne lecture.

Cécile

CECILE CEC ILES