Étiquette : love

Pour toi, Maman â€đŸ’‹

Pour toi, Maman :

En ce Dimanche 27 Mai 2018, je voulais te dĂ©dier ces mots en l’honneur de ta fĂȘte des MĂšres


Une fĂȘte des Mamans qui sera bien diffĂ©rente de toutes les autres


DiffĂ©rente par la grande absence si douloureuse de l’amour de ta vie qui n’est dĂ©sormais plus Ă  tes cĂŽtĂ©s


L’amour de ta vie qui Ă©tait toujours prĂ©sent Ă  chacune de tes fĂȘtes des mĂšres


Qui aimait participer Ă  cet Ă©vĂ©nement en t’offrant un magnifique bouquet de fleurs


Qui Ă©tait si fier d’avoir eu deux beaux enfants avec toi


Qui ne pouvait aussi s’empĂȘcher de te faire des petites surprises car oui il aimait tant te faire sourire
 te faire rire


Il aimait tout simplement la vie et toutes ces petites choses qui nous entourent et qui contribuent à nous rendre heureux sur cette terre


Et la fĂȘte des MĂšres en faisait largement partie


Une fĂȘte des MĂšres qu’il aurait souhaitĂ© joyeuse tout en Ă©coutant tes airs favoris


****

****

****

****

****

Car oui, il nous regardera du nouveau monde d’oĂč il se trouve et voudra trĂšs certainement voir un joli sourire sur ton doux visage…

Ce que je voudrais voir Ă©galement ma petite Maman d’amour et mĂȘme si je sais fort bien que l’Ă©motion finira par te faire pleurer


Laisse couler tes larmes ma petite Maman


Elles ne seront que le reflet de ton immense amour envers ton Ăąme sƓur et tes deux enfants…

Elles n’en seront alors que plus belles et si bouleversantes de sincĂ©rité 

Maman, je t’aime tant…

Aujourd’hui, c’est avec beaucoup d’Ă©motion que je te souhaite une trĂšs belle fĂȘte des Mamans


Et plus que jamais… plus que tout
 Si ce n’est davantage depuis la trĂšs grande perte de Papa qui nous manque tant…

« Bonne fĂȘte ma Mamounette ChĂ©rie !! »

Je ne cesserai jamais de continuer Ă  te cĂ©lĂ©brer cet Ă©vĂ©nement car je t’aime fort


Si fort


Et sans aucun doute plus fort que jamais car il ne me reste désormais plus que toi depuis que Papa nous as quittés


Et de savoir cela
 me fait déjà monter les larmes aux yeux, et craindre le futur


Craindre de te perdre un jour comme j’ai perdu Papa


Je sais que je ne devrais pas penser à cela


Je le sais fort bien
 mais je ne peux m’en empĂȘcher car tu reprĂ©sentes tant pour moi


Tu es ma principale confidente


Je partage tant de choses avec toi


On s’entend si bien


On s’aime fort, tout simplement…

C’est pourquoi j’espĂšre de tout mon cƓur te souhaiter encore et encore de trĂšs belles fĂȘte des Mamans durant de nombreuses et nombreuses annĂ©es


Plus que jamais


Plus que tout


Par delà les frontiùres


Sans aucune limite…

Car je dĂ©borde d’amour pour toi…

Et que mon cƓur ne cessera jamais de battre pour toi d’un amour intense


VoilĂ  pourquoi c’Ă©tait si important pour moi de te dĂ©dier ce texte
 pas pour te prouver mon amour Ă  travers le monde entier mais juste pour te dire que tu m’as donnĂ© le plus beau des cadeaux sur Terre : la vie


Sans toi
 je n’aurais jamais pu voir le jour…

Je n’aurai jamais eu l’immense joie de te connaĂźtre en tant que Maman…

Et je suis si fiĂšre d’ĂȘtre ta fille…

Et pour ce magnifique lien de sang entre toi et moi ; je voulais te faire aujourd’hui Ă  mon tour ce petit cadeau… t’Ă©crire une lettre… une lettre d’amour 💟…

Un cadeau que tous les enfants, petits et grands, devraient offrir Ă  leur Maman en ce jour de fĂȘte des mĂšres… et pas uniquement ce jour d’ailleurs…

Car donner la vie Ă  un petit ĂȘtre
 c’est ce qu’il y a de plus beau dans ce monde
 Rien ne pourrait surpasser un tel acte d’amour


Non, absolument rien
 pas mĂȘme tout l’or du monde…

Bonne fĂȘte Ă  toi ma si prĂ©cieuse Maman ! Et merci de m’avoir donnĂ© la vie et d’ĂȘtre toujours lĂ  pour moi…

Je t’aime fort et Ă  l’infini 💟💟💟

Ta fille, CĂ©cile.

****

Publicités

À toi, l’amour de ma vie đŸ’˜

****

Voici un texte que ma Maman a Ă©crit pour rendre hommage Ă  mon pĂšre Guy ❀ :

****

À toi, l’amour de ma vie :

Mon coeur est parti avec toi et dans l’immensitĂ© du ciel Ă©toilĂ©, mes yeux se brouillent de larmes et l’Ă©motion m’envahit…

J’ai perdu mon pilier d’amour, si grand, si fort, si protecteur et toujours lĂ  Ă  mes cĂŽtĂ©s, un matin du 15 Novembre 2017.

On se prĂ©pare Ă  toutes Ă©ventualitĂ©s et malgrĂ© tous les remparts pour me protĂ©ger, ta prĂ©sence me manque…

Le passĂ© est devant moi et je m’accroche Ă  tous nos souvenirs pour avancer…

Ils seront mes piliers…

Pour ton anniversaire, ce 22 Mai 2018, je te dĂ©die ces trĂšs belles musiques et chansons qui retracent ton arrivĂ©e Ă  Madagascar, Ă  Namakia le 26 FĂ©vrier 1968 et le dĂ©but de notre histoire d’amour en Juillet 1968 scellĂ© par un mariage le 26 FĂ©vrier 1972 Ă  Namakia, suivi de deux naissances : CĂ©cile en 1977 Ă  Namakia et Olivier en 1978 Ă  Antananarivo.

Ce matin-lĂ  du 15 Novembre 2017 qui devait ĂȘtre une journĂ©e ordinaire et lĂ©gĂšre, tu nous as quittĂ©s…

DĂ©sarmĂ©e et dĂ©semparĂ©e, je me suis effondrĂ©e devant cette fatalitĂ© dont personne n’est jamais prĂ©parĂ©…

Je m’allonge, je t’enlace et je m’endors contre toi…

Notre amour sera toujours Ă©ternel.

Ton HĂ©liette qui t’aime… tout simplement.

HĂ©liette Vidal

****

****

****

****

****

****

****

****

GUY (33 ans) ET HÉLIETTE (16 ans) EN 1968 ❀

****

LE BONHEUR EST LÀ ❀ :

****

****

****

****

****

TOUT EST BEAU ❀ :

****

LES JOIES ET LES SAVEURS ❀ :

****

****

****

****

****

****

UNE TRÈS BELLE JOURNÉE ENSOLEILLÉE POUR TON ANNIVERSAIRE, CE 22 MAI 2018 ❀ :

****

****

****

DÉTENTES ET SORTIES ❀ :

****

****

****

****

****

****

****

JE TE GARDERAI TOUJOURS DANS MON COEUR ❀ ❀ :

HĂ©liette Vidal

L’absence 🌠

L’absence est si dure Ă  vivre


Je dirais qu’elle est intolĂ©rable et comparable Ă  un baromĂštre


TantĂŽt un degrĂ© de souffrance plus Ă©levé 

TantĂŽt un peu moins selon ses pensĂ©es envers l’ĂȘtre disparu


Ce n’est pas constant


C’est trĂšs variable


On ne saura alors jamais vraiment à quel degré on va se situer


Cela dépend des jours


Cela dépend de notre humeur


Cela dĂ©pend de soi…

L’absence, quant Ă  elle, viendra parfois s’immiscer dans votre esprit


Tout doucement
 Sans faire de bruits


Ensuite vous voudrez absolument la matérialiser


La rendre vivante


Comme si l’ĂȘtre cher disparu Ă©tait Ă  nouveau face Ă  vous en train de vous sourire


C’est alors que vous lui rendrez le vĂŽtre tant vous serez heureux de voir cette merveilleuse apparition juste lĂ , devant vos yeux


Mais hélas suivant votre pensée ; cette soudaine apparition pourra tout aussi bien disparaßtre


Et lĂ , vous serez Ă  nouveau confrontĂ© Ă  la dure rĂ©alitĂ© de l’absence


Cette absence si douloureuse
 si omniprĂ©sente
 qu’elle en devient suffocante
 presque irrespirable


Vous souhaiterez alors que l’apparition fugace revienne Ă  nouveau comme par enchantement


Et pour ce faire, il faudra vous remémorer un souvenir


Un souvenir tout simple qui vous liait à la personne disparue


Un souvenir heureux ou encore malheureux


Car oui
 il peut y avoir des souvenirs pas trĂšs gais aussi
 mais peu importe du moment que l’ĂȘtre cher revienne Ă  nouveau auprĂšs de vous


La mĂ©moire est donc primordiale dans ces moments là


Oui, l’absence n’est vraiment pas facile Ă  gĂ©rer


Elle vous ronge parfois de l’intĂ©rieur surtout les soirs de solitude


Mais la question est : Peut-on vivre avec l’absence ?

Oui et non
L’absence vous serrera toujours le cƓur


C’est ainsi car vous aimiez tant cet ĂȘtre cher disparu qu’il ne peut en ĂȘtre autrement


La seule solution serait alors d’oublier


Mais si vous ne le souhaitez pas ?

Si vous préférez au contraire raviver le passé en repensant à cet absent si précieux


Si vous préférez au contraire le revoir prÚs de vous


Le rendre Ă  nouveau bien vivant en train de vous serrer dans les bras, vous faire un bisou sur la joue…

Revoir tout simplement son sourire ou encore ses Ă©clats de rire…

Revoir tout son ĂȘtre, juste lĂ  devant vos yeux embuĂ©s de larmes


Car les larmes finiront par tomber


D’abord une le long de votre joue puis d’autres encore qui finiront par suivre


Vous n’y pourrez rien


C’est ainsi
 Ă  part si vous contrĂŽlez votre vive Ă©motion mais il est prĂ©fĂ©rable au contraire de se laisser aller…

De se laisser emporter
glisser


De vous rĂ©fugier dans les souvenirs du passé 

Cela vous fera du bien mais aussi du mal


Telle est la dure loi de l’absence


Une rĂšgle que l’on ne peut hĂ©las outrepasser


Et pourquoi résister de toute façon ?

Se laisser aller est donc le meilleur remùde qui soit afin de pouvoir rejoindre votre absent


Pour juste le revoir


Le revoir quelques instants
 quelques minutes
 ou quelques secondes


Peu importe le temps qui vous sĂ©pare de lui ; du moment qu’il transformera son absence en prĂ©sence


Une prĂ©sence qui vous comblera de joie mĂȘme si celle-ci restera Ă©phĂ©mĂšre…

Une présence que je voudrais tant garder prÚs de moi


Une présence qui me manque tous les jours


Une présence qui reste pourtant dans mon esprit


Papa
. Ton absence est si difficile à vivre


Que je ne peux m’empĂȘcher de te refaire revivre comme si tu n’avais jamais quittĂ© cette terre


Comme si tu Ă©tais toujours là


D’ailleurs, il en sera toujours ainsi


Pour moi, tu es là
Oui, tu es toujours lĂ …

Ton absence ne fait que raviver un peu plus chaque jour ta rayonnante présence


Tu ne fais pas parti de mon passé 

Tu suivras toujours mes pas


Tu me guideras


Tu resteras ma lumiĂšre Ă©clatante lorsque j’aurai peur dans la nuit noire


Tu resteras un pÚre présent pour moi


Car oui, plus que jamais, ton absence ne fait que raviver tout ton ĂȘtre


Ton existence telle une seconde naissance


L’absence ne pourra pas t’effacer car moi je ne cesserai jamais de t’aimer Ă  travers mes pensĂ©es


Des pensĂ©es qui me feront Ă©ternellement voyager pour ĂȘtre toujours Ă  tes cĂŽtĂ©s


Des pensĂ©es qui te font d’innombrables fois renaĂźtre Ă  l’infini dans les profondeurs de mon esprit…

Un esprit qui me relie un peu plus chaque jour Ă  toi…

Je t’aime Papa 💟💟💟

Le dragon de feu et la rose rouge đŸŒ·

L’eau chaude du bain la dĂ©lassait de sa dure journĂ©e de travail tandis que le dragon qui lui collait Ă  la peau semblait nager avec elle tout en ondulant le long de sa cuisse.

Jessica se sentait bien. La voluptueuse mousse parfumĂ©e aux essences de jasmin Ă©tait en train de lui glisser le long des Ă©paules et du dos oĂč Ă©tait figĂ© sur son omoplate droite le dessin d’une petite rose rouge de la taille d’un bĂąton d’allumette.

Elle tendit le bras puis prit le verre de jus de fruits bien frais qui reposait sur le rebord de la baignoire et en bu quelques gorgĂ©es avant de finir par le boire d’un trait.

Jessica et son dragon apprĂ©ciaient toujours ces moments-lĂ  oĂč elle se plongeait avec dĂ©lectation dans un bon bain moussant.

Dans l’eau, ils ne semblaient alors former qu’un.

Redéposant son verre vide, elle replia son genou droit et se mit à observer son cher dragon noir et bleuté qui était tatoué sur sa cuisse.

Comme il Ă©tait un peu trouble ; d’un revers de main, elle retira la fine pellicule de mousse vaporeuse qui le recouvrait encore lĂ©gĂšrement puis de son index commença Ă  dessiner ses contours.

Grand comme sa main, le dragon ailĂ© et armĂ© de griffes acĂ©rĂ©es donnait l’impression d’ĂȘtre extrĂȘmement redoutable avec sa mĂąchoire grande ouverte comme s’il en voulait au monde entier mais pas pour Jessica.

Pour elle, il symbolisait la force, la droiture et la loyauté.

Et s’il exprimait une telle colĂšre ; c’Ă©tait seulement pour dissuader tous les dĂ©tracteurs qui oseraient s’en prendre Ă  elle.

Car oui, Jessica n’Ă©tait autre que sa bien-aimĂ©e qu’il ne fallait surtout pas bafouer.

C’est pourquoi, elle aimait tant qu’il soit ancrĂ© sur sa peau.

Il Ă©tait son bienveillant protecteur, son fidĂšle chevalier servant la suivant toujours Ă  la trace et qui sans nul doute n’hĂ©siterait pas Ă  donner de grands coups de griffes Ă  quiconque voudrait lui faire du mal dans l’un de ses horribles cauchemar.

IncrustĂ© Ă  jamais sur son Ă©piderme, il veillait nuits et jours sur elle et si jamais elle avait le moindre cafard, il avait le pouvoir et le don de la consoler rien qu’en la regardant droit dans les yeux.

Deux grands yeux extrĂȘmement Ă©trĂ©cis et certes terriblement menaçants mais seulement envers les malveillants car ce regard lĂ  ne jurait que pour Jessica.

Et dans les moments de détresse, sa féroce mùchoire démesurée semblait alors lui murmurer :

« Je te protĂ©gerai toute ma vie ma Jessica. Personne ne pourra jamais t’atteindre car nous ne faisons qu’un, toi et moi »

Oui, son dragon Ă©tait vraiment trĂšs important pour elle.

De sa main droite, elle caressa l’ensemble du tatouage tout en se remĂ©morant ce jour oĂč elle avait dĂ©cidĂ© de s’en faire un.

Son tout premier tatouage qui devait alors représenter son signe astrologique chinois sous lequel elle était née : le beau et si majestueux dragon de feu.

C’Ă©tait l’annĂ©e derniĂšre, peu avant sa date d’anniversaire car elle souhaitait absolument l’avoir dĂ©jĂ  sur sa peau lorsqu’elle soufflerait ses 39 bougies.

Elle avait demandĂ© au tatoueur de lui dessiner sur la cuisse droite un dragon aux ailes colorĂ©es de noir et de bleu ; ses deux couleurs favorites et avait insistĂ© sur le fait que sa tĂȘte devait ĂȘtre suffisamment tournĂ©e vers le haut donnant ainsi l’impression qu’il la regarderait en permanence.

Un détail qui était pour elle de la plus haute importance et qui avait quelque peu amusé le tatoueur.

Quelques heures plus tard, il venait enfin d’achever pour elle la plus belle des Ɠuvres d’art si bien qu’elle en resta longuement Ă©blouie et toute Ă©merveillĂ©e devant un tel travail d’orfĂšvre.

Le talentueux tatoueur lui avait dessinĂ© un magnifique dragon qui Ă©tait vraiment Ă  la hauteur de ce qu’elle avait toujours dĂ©sirĂ©.

Tout en repensant Ă  ce joli souvenir, l’eau de son bain Ă©tait en train de s’évacuer par le siphon de la baignoire.

Elle se mit debout puis commença Ă  s’essuyer soigneusement tout le corps avec sa serviette.

Quelques instants plus tard, le dos tournĂ© de biais face Ă  la grande glace de sa salle de bain ; elle Ă©tait en train d’admirer son autre tatouage : la fameuse rose rouge dĂ©pourvue d’Ă©pines qui se trouvait au milieu de son omoplate droite.

Elle se mit Ă  sourire.

Elle qui croyait ne pas faire d’infidĂ©litĂ© Ă  son cher dragon adorĂ© avait osĂ© se faire tatouer cette petite rose.

Mais pourquoi diable avait-elle fait cela alors qu’elle lui avait jurĂ© qu’il resterait le seul ?

Tout simplement, parce qu’elle ne s’attendait pas Ă  vivre une trĂšs grande histoire d’amour Ă  un Ăąge oĂč elle n’y croyait plus…

Alors pour l’amour d’un homme, elle s’Ă©tait fait tatouĂ© cette rose rouge qu’elle avait souhaitĂ© sans aucune Ă©pines car seul son dragon devait possĂ©der de telles armes.

Mais que le grand dragon se rassure, lui chuchota Jessica :

La petite rose rouge de l’amour ne le surpasserait jamais car lui seul, resterait avant tout et Ă  jamais son premier tatouage ainsi que sa plus grande force indĂ©lĂ©bile