Étiquette : étoile

Ma petite étoile ðŸŒŸ

Pour toi, mon Papa… Ma petite étoile…

****

****

Un séduisant jeune homme très charmeur…

****

Aimant déjà beaucoup les voyages….

****

Un charme fou… On comprend pourquoi Maman tomba amoureuse de toi et toi d’elle rien qu’en la voyant sur une certaine plage déserte de Madagascar portant le nom de « Empassy Bueny ». Tu avais ce jour-là succombé à sa grande beauté… Tu étais  tombé très amoureux de celle qui serait devenue un beau jour ta femme… Vous étiez véritablement faits l’un pour l’autre ❤…

****

Deux belles âmes soeurs ❤❤… Deux destins qui devaient se rencontrer dans la Grande Île de Madagascar…

****

Une histoire d’amour qui dura très longtemps… 49 ans !!! ❤

****

Un souvenir de ta 1ère Communion… Cet ange te protégeait tout au long de ta vie. Tu le gardais bien précieusement dans tes affaires… Aujourd’hui, c’est un honneur pour moi de le garder à mon tour, bien précieusement…

****

En ce dimanche 17 Juin 2018, je pense à toi…

Je revois encore ton joli sourire lorsque je te souhaitais une bonne fête des Papas…

Lorsque je t’offrais des petits cadeaux accompagnés d’une jolie carte…

Une carte que tu aimais lire à haute voix tant cela te faisait plaisir…

Et quel plaisir des yeux que celui de te voir heureux en ces jours de fête des pères…

Tu sais… je revois tant de souvenirs de toi que je ne peux m’empêcher de verser quelques larmes….

Tu me manques tant… Je n’y peux rien… C’est ainsi…

Ton absence est si dure à vivre….

Mais comme tu peux le voir… je n’ai pas pu m’empêcher de te dédier encore un article car j’y tenais tout simplement…

Pour moi, c’est juste une magnifique preuve d’amour…

Une preuve que je t’aime fort…

Et quoi de plus beau que de pouvoir parler de toi…

Cela veut dire que je ne t’oublie pas et que tu restes dans mes pensées…

C’est pourquoi je tenais à te souhaiter aujourd’hui une bonne fête des Papas et même si tu n’es plus à nos côtés…

Oui… même si tu n’es plus là car je sais que tu nous regardes de ton nouveau monde et que tu nous écoutes…

Tu es notre petite étoile d’amour….

Tu nous éclaires de ta rayonnante clarté et tu nous protèges…

Tu avais tant de bonté en toi…

Oh Papa… Je t’aime tant…❤

Je ne cesserai jamais de te souhaiter ta fête des Pères en pensant très fort à toi…

Tu restes à jamais dans mon cœur… 💘

Un cœur qui te pleure encore et encore…

Je t’aime 💘…

Ta fille, Cécile ❤

****

Petits souvenirs de ton parcours professionnel dont je suis si fière :

****

Un pin’s de la Société « SAGA » pour laquelle tu travaillais en Afrique. Une expatriation merveilleuse à travers plusieurs pays : Madagascar en 1968, Côte D’Ivoire en 1980, Guinée en 1987, Tchad en 1989, Madagascar en 1992… Des voyages que je n’oublierai jamais… De jolis souvenirs passés à l’étranger en famille que je garde jusqu’à présent en mémoire…

****

Montre de la Société Saga… je la garde bien précieusement en souvenir de toi 💗.

****

Voici quelques chansons pour toi 💘 : Je sais que tu les écouteras avec plaisir et beaucoup d’émotions :

****

****

****

****

Je t’aime fort mon Papa 💖💖💖. Je te garde dans mon coeur pour toujours ❤❤

Publicités

L’absence 🌠

L’absence est si dure à vivre…

Je dirais qu’elle est intolérable et comparable à un baromètre…

Tantôt un degré de souffrance plus élevé…

Tantôt un peu moins selon ses pensées envers l’être disparu…

Ce n’est pas constant…

C’est très variable…

On ne saura alors jamais vraiment à quel degré on va se situer…

Cela dépend des jours…

Cela dépend de notre humeur…

Cela dépend de soi…

L’absence, quant à elle, viendra parfois s’immiscer dans votre esprit…

Tout doucement… Sans faire de bruits…

Ensuite vous voudrez absolument la matérialiser…

La rendre vivante…

Comme si l’être cher disparu était à nouveau face à vous en train de vous sourire…

C’est alors que vous lui rendrez le vôtre tant vous serez heureux de voir cette merveilleuse apparition juste là, devant vos yeux…

Mais hélas suivant votre pensée ; cette soudaine apparition pourra tout aussi bien disparaître…

Et là, vous serez à nouveau confronté à la dure réalité de l’absence…

Cette absence si douloureuse… si omniprésente… qu’elle en devient suffocante… presque irrespirable…

Vous souhaiterez alors que l’apparition fugace revienne à nouveau comme par enchantement…

Et pour ce faire, il faudra vous remémorer un souvenir…

Un souvenir tout simple qui vous liait à la personne disparue…

Un souvenir heureux ou encore malheureux…

Car oui… il peut y avoir des souvenirs pas très gais aussi… mais peu importe du moment que l’être cher revienne à nouveau auprès de vous…

La mémoire est donc primordiale dans ces moments là…

Oui, l’absence n’est vraiment pas facile à gérer…

Elle vous ronge parfois de l’intérieur surtout les soirs de solitude…

Mais la question est : Peut-on vivre avec l’absence ?

Oui et non…L’absence vous serrera toujours le cœur…

C’est ainsi car vous aimiez tant cet être cher disparu qu’il ne peut en être autrement…

La seule solution serait alors d’oublier…

Mais si vous ne le souhaitez pas ?

Si vous préférez au contraire raviver le passé en repensant à cet absent si précieux…

Si vous préférez au contraire le revoir près de vous…

Le rendre à nouveau bien vivant en train de vous serrer dans les bras, vous faire un bisou sur la joue…

Revoir tout simplement son sourire ou encore ses éclats de rire…

Revoir tout son être, juste là devant vos yeux embués de larmes…

Car les larmes finiront par tomber…

D’abord une le long de votre joue puis d’autres encore qui finiront par suivre…

Vous n’y pourrez rien…

C’est ainsi… à part si vous contrôlez votre vive émotion mais il est préférable au contraire de se laisser aller…

De se laisser emporter…glisser…

De vous réfugier dans les souvenirs du passé…

Cela vous fera du bien mais aussi du mal…

Telle est la dure loi de l’absence…

Une règle que l’on ne peut hélas outrepasser…

Et pourquoi résister de toute façon ?

Se laisser aller est donc le meilleur remède qui soit afin de pouvoir rejoindre votre absent…

Pour juste le revoir…

Le revoir quelques instants… quelques minutes… ou quelques secondes…

Peu importe le temps qui vous sépare de lui ; du moment qu’il transformera son absence en présence…

Une présence qui vous comblera de joie même si celle-ci restera éphémère…

Une présence que je voudrais tant garder près de moi…

Une présence qui me manque tous les jours…

Une présence qui reste pourtant dans mon esprit…

Papa…. Ton absence est si difficile à vivre…

Que je ne peux m’empêcher de te refaire revivre comme si tu n’avais jamais quitté cette terre…

Comme si tu étais toujours là…

D’ailleurs, il en sera toujours ainsi…

Pour moi, tu es là…Oui, tu es toujours là…

Ton absence ne fait que raviver un peu plus chaque jour ta rayonnante présence…

Tu ne fais pas parti de mon passé…

Tu suivras toujours mes pas…

Tu me guideras…

Tu resteras ma lumière éclatante lorsque j’aurai peur dans la nuit noire…

Tu resteras un père présent pour moi…

Car oui, plus que jamais, ton absence ne fait que raviver tout ton être…

Ton existence telle une seconde naissance…

L’absence ne pourra pas t’effacer car moi je ne cesserai jamais de t’aimer à travers mes pensées…

Des pensées qui me feront éternellement voyager pour être toujours à tes côtés…

Des pensées qui te font d’innombrables fois renaître à l’infini dans les profondeurs de mon esprit…

Un esprit qui me relie un peu plus chaque jour à toi…

Je t’aime Papa 💟💟💟

L’étoile de ma vie ðŸŒ 

Une étoile différente des autres brillait de mille feux dans le ciel noir d’encre…

Elle ne pouvait s’arrêter de scintiller tant elle voulait qu’on puisse l’admirer sans jamais la perdre de vue…

La nuit lui permettait d’être distinguée, unique au monde,

Et de voyager dans les airs sans aucune limite, ni aucune frontière…

La nuit l’enveloppait de sa profonde noirceur mais sans jamais la voiler…

Bien au contraire,

Elle la propulsait toujours au devant de la scène telle une reine ou encore une star au sommet de sa gloire…

La nuit était sa plus fidèle alliée…

Grâce à elle, elle n’éteindrait jamais son incandescente flamme dans la noirceur de son opacité…

La nuit ne lui faisait plus peur…

Elle lui faisait battre à nouveau son cœur dans un rythme régulier ou effréné,

Selon l’intensité de la voluptueuse noirceur de son encrier…

La rendant alors beaucoup plus vibrante et pétillante…

Ainsi, celle-çi lui permettait de ne jamais sombrer dans l’oubli…

Pourtant, au tout début de l’histoire, ce fut bien différent…

Puisque durant fort longtemps, elle avait toujours craint sa noirceur infinie…

Mais ce n’était plus le cas aujourd’hui…

Et chaque soir, elle aimait bien revêtir son costume de lumière brillantissime pour aller danser,

Au bal masqué de sa bien-aimée,

La mystérieuse nuit opaque si attirante et troublante…

Un plaisir immense que celui de danser avec elle toutes les nuits sans oublier le fougueux baiser de minuit…

Lui faisant alors tourner la tête et pousser des ailes dans le dos pour s’envoler toujours plus haut…

Ce qu’elle pouvait se sentir sereine dans les bras de son ciel !

Blottie à l’intérieur de son long manteau noir opaque si douillet…

Mettant bien en valeur ses contours pyramidales ainsi que sa jolie robe dorée pailletée.

Elle avait alors l’impression suprême de se révéler,

D’être au firmament de son apogée…

Et de pouvoir enfin tendre la main à son prochain,

Pouvoir ainsi effacer tous les chagrins,

En éclairant de mille feux leur chemin,

De sa vive et lumineuse clarté…

De sa bienveillante bonté,

Toutes ces âmes esseulées,

Perdues dans le désert,

Essayant de lutter tant bien que mal,

Dans les profondeurs abyssales,

Mais à qui on avait fait tant de mal,

Qu’une certaine belle étoile,

N’avait pas hésité à tenir l’ultime promesse de tous les sauver…

De les libérer un à un de leur prison de tristesse…

Tout en chassant leur mal-être…

Et en leur offrant protection et consolation…

Grâce à la puissance de son infinie clarté,

Permettant ainsi de guider chacune de ces personnes désespérées vers les chemins de la lumière et de la liberté…

La belle étoile apparaissait alors toute radieuse et lumineuse dans le si vaste ciel,

Tel un arc en ciel aux mille couleurs,

Réduisant ainsi au silence toutes ces affreuses souffrances…

« Ô nuit ! Reste toujours mon amie ! »

« Mais il en sera toujours ainsi ma chère petite étoile chérie car vois-tu, je t’apprécie tant qu’il ne pourrait en être autrement »

« Oh merci infiniment ! Douce et tendre nuit de ma vie »

La nuit lui avait ainsi promis de toujours bien veiller sur elle…

Puis ajouta ceci dans le creux de son oreille :

« Tu es si belle, merveilleuse étoile de ma vie ! Désormais, tu seras pour toujours et à jamais sous ma protection. Aucune malveillance ne pourra donc t’atteindre car vois-tu, tu fais désormais partie de mon univers ; un univers qu’aucun homme sur terre n’oserait défier tant il me craindrait… »

Et si jamais un jour on te pointait du doigt ; sache que ce ne serait que pour l’irradiance de ton intense clarté…

Voilà pourquoi, tu es devenue depuis quelque peu, mon étoile scintillante préférée…

Celle que j’aime tant chôyer parmi toutes celles de mon ciel noir de jais…

Et sais-tu petite étoile adorée que certaines personnes en quête d’espoir ou d’amour ne manqueront pas de te demander d’exaucer leur unique vœu tout en admirant la magnificence de tes traits lumineux ?

Sais-tu aussi que certaines d’entre elles voudront que tu guides leur pas incertains à travers l’obscurité de la forêt enchantée ?

Je pense que tu le sais déjà fort bien ma chère petite étoile…

Et connaissant ton côté protecteur ; tu te réjouiras sans doute à l’avance de toutes ces missions à entreprendre vu que tu as le cœur sur la main…

Ah ! Petite étoile de ma vie ! tu as tant de choses à offrir à ton prochain…

Tu es si merveilleuse et fabuleuse dans mon univers de noirceur,

Que seule ta présence suffit à rendre mon coeur infiniment heureux…

Et surtout, n’oublie pas que dans mon ciel, tu seras toujours éternellement chez toi…

« Ah ! Petite étoile de ma vie ! Ne cesse surtout pas de briller de mille feux dans mon paradis noir afin que je puisse toujours t’admirer…»

« Car, comme tu le sais, je ne cesserai jamais de t’aimer… »

Cécile Vidal, La Suricate 🐾🐾