Étiquette : antananarivo

Ma petite étoile ðŸŒŸ

Pour toi, mon Papa… Ma petite étoile…

****

****

Un séduisant jeune homme très charmeur…

****

Aimant déjà beaucoup les voyages….

****

Un charme fou… On comprend pourquoi Maman tomba amoureuse de toi et toi d’elle rien qu’en la voyant sur une certaine plage déserte de Madagascar portant le nom de « Empassy Bueny ». Tu avais ce jour-là succombé à sa grande beauté… Tu étais  tombé très amoureux de celle qui serait devenue un beau jour ta femme… Vous étiez véritablement faits l’un pour l’autre ❤…

****

Deux belles âmes soeurs ❤❤… Deux destins qui devaient se rencontrer dans la Grande Île de Madagascar…

****

Une histoire d’amour qui dura très longtemps… 49 ans !!! ❤

****

Un souvenir de ta 1ère Communion… Cet ange te protégeait tout au long de ta vie. Tu le gardais bien précieusement dans tes affaires… Aujourd’hui, c’est un honneur pour moi de le garder à mon tour, bien précieusement…

****

En ce dimanche 17 Juin 2018, je pense à toi…

Je revois encore ton joli sourire lorsque je te souhaitais une bonne fête des Papas…

Lorsque je t’offrais des petits cadeaux accompagnés d’une jolie carte…

Une carte que tu aimais lire à haute voix tant cela te faisait plaisir…

Et quel plaisir des yeux que celui de te voir heureux en ces jours de fête des pères…

Tu sais… je revois tant de souvenirs de toi que je ne peux m’empêcher de verser quelques larmes….

Tu me manques tant… Je n’y peux rien… C’est ainsi…

Ton absence est si dure à vivre….

Mais comme tu peux le voir… je n’ai pas pu m’empêcher de te dédier encore un article car j’y tenais tout simplement…

Pour moi, c’est juste une magnifique preuve d’amour…

Une preuve que je t’aime fort…

Et quoi de plus beau que de pouvoir parler de toi…

Cela veut dire que je ne t’oublie pas et que tu restes dans mes pensées…

C’est pourquoi je tenais à te souhaiter aujourd’hui une bonne fête des Papas et même si tu n’es plus à nos côtés…

Oui… même si tu n’es plus là car je sais que tu nous regardes de ton nouveau monde et que tu nous écoutes…

Tu es notre petite étoile d’amour….

Tu nous éclaires de ta rayonnante clarté et tu nous protèges…

Tu avais tant de bonté en toi…

Oh Papa… Je t’aime tant…❤

Je ne cesserai jamais de te souhaiter ta fête des Pères en pensant très fort à toi…

Tu restes à jamais dans mon cœur… 💘

Un cœur qui te pleure encore et encore…

Je t’aime 💘…

Ta fille, Cécile ❤

****

Petits souvenirs de ton parcours professionnel dont je suis si fière :

****

Un pin’s de la Société « SAGA » pour laquelle tu travaillais en Afrique. Une expatriation merveilleuse à travers plusieurs pays : Madagascar en 1968, Côte D’Ivoire en 1980, Guinée en 1987, Tchad en 1989, Madagascar en 1992… Des voyages que je n’oublierai jamais… De jolis souvenirs passés à l’étranger en famille que je garde jusqu’à présent en mémoire…

****

Montre de la Société Saga… je la garde bien précieusement en souvenir de toi 💗.

****

Voici quelques chansons pour toi 💘 : Je sais que tu les écouteras avec plaisir et beaucoup d’émotions :

****

****

****

****

Je t’aime fort mon Papa 💖💖💖. Je te garde dans mon coeur pour toujours ❤❤

Souvenirs du Lycée Français de Tananarive

Lorsque j’étais étudiante à Madagascar, plus précisément à Antananarivo j’avais 16, 17 et 18 ans et je me rappelle encore de mon ancien Lycée Français (LFT).

logo-lft

lft

C’était un ancien Monastère qui était situé pas très loin de notre villa d’Ambodirotra située au 109 route circulaire.

(Aujourd’hui ce lycée n’existe plus mais il y en a un autre bien plus beau et surtout bien plus grand et très moderne ! qui se situe au B.P. 4019 Ambatobe, 101 Tananarive.)

Mais je vous avouerais que je préférais mon ancien lycée qui avait une certaine âme, sans doute par son architecture que je trouvais belle ; mais bien évidemment, le nouveau Lycée actuel doit être beaucoup plus ergonomique et surtout bien mieux équipé en matière de technologies modernes et c’est ce qui compte finalement, surtout à notre époque, où nous voulons le meilleur de l’éducation pour nos enfants.

Cliquez sur ce lien si vous souhaitez visiter le nouveau LFT :

Réseau Lycée Français de Tananarive

image_large-2-

Voici le nouveau LFT de Madagascar : une petite ville à lui tout seul !!!

image_large-1-

Voici une photo du nouveau LFT de Madagascar

Durant les années 92/95 ; j’étais étudiante dans les classes suivantes :

  •  3ième (Septembre 92 à Juin 93)
  •  BEP ACC 1ère année (Administration Commercial et Comptable) (Septembre 93 à Juin 94)
  • BEP ACC 2ième année (Septembre 94 à Juin 95)

De ce Lycée, j’en avais gardé de très bons souvenirs ; c’est pourquoi j’ai voulu les raconter dans cette page.

moi à namakia

Sur cette photo, j’ai 17 ans et je me trouve dans mon village natal à Namakia.

Voici mon histoire :

Mes meilleurs souvenirs d’étudiante furent sans conteste durant ma période de BEPacc de 93 à 95.

En effet lorsque j’étais en classe de 3ième j’avais beaucoup de mal à être au niveau et je dois dire que je n’avais pratiquement pas d’amis(es).

Les professeurs dans l’ensemble étaient trop durs envers moi à part ma Professeur de Français (Mme Origlio) qui m’appréciait beaucoup.

Il faut dire que j’adorais la matière « Français » qu’elle nous enseignait et que j’étais assez douée en rédaction.

Ce fut d’ailleurs ma Professeur Principale de Français (Mme Origlio) qui me conseilla la filière professionnelle de BEP ACC.

Grâce à elle, j’avais enfin trouvé ma voie…

A cette époque là, il n’existait que la filière BEP ACC (Brevet d’Etudes Professionnels d’Administration Commercial et Comptable) et donc aucun autre choix de section en ce qui concerne ce type de formation.

Mais qu’importe puisque je m’étais tout de suite sentie très à l’aise en classe de BEP.

Non seulement j’étais bonne étudiante mais j’avais enfin beaucoup d’amis(es).

****

Durant la première année de BEP Acc j’étais la seule étudiante Française (« vazaha » comme on dit en langue Malgache).

Mais je me fichais d’être la seule « Vazaha » car je me sentais avant tout « Zanatany » puisque je suis née à Madagascar.
C’était au contraire, pour moi une grande fierté d’être une Zanatany avec un coeur Malgache et des origines « Réunionaise, Espagnole et Corse ». Un vrai melting pot que j’apprécie particulièrement.

Et donc, je m’étais totalement bien intégrée dans cette classe de BEPacc, entourée d’amis(es) d’origines Malgaches et Indiennes (karany) qui m’appréciaient et dont je m’était bien liée d’amitié.

D’ailleurs, j’étais une jeune fille très épanouie durant cette période de scolarité de 93 à Juin 95.

J’apprenais beaucoup de mes amis(es) Malgaches et Indiens et j’adorais par-dessus tout ; leurs cultures, leur savoirs, ect…

Et biensûr mes professeurs de BEP avaient également beaucoup contribué à ma réussite scolaire.

D’ailleurs, je tenais à tous les remercier : (Désolée si j’en oublie…)

****

Voici quelques noms des Professeurs de BEP Acc Première et seconde année dont je me souvienne le plus :

  • Mr Moreno Henri (Prof de Comptabilité)
  • Mr Husson Gérard (Prof de Droit)
  • Mme Husson Nicole (Prof de Biologie) (j’ai appris qu’elle était décédée : « Soyez en paix Madame car vous étiez un véritable rayon de soleil dans votre classe de biologie et je tenais à vous dire que je vous appréciais vraiment beaucoup… »)
  • Mr Boussard Alain (Prof de Math)
  • Mr Godès (Prof de Français)

****

Durant les 1ères et Secondes années de Bep Acc ; tous ces professeurs m’avaient suivi et je dois dire qu’ils m’avaient tous marquée tant par leur rigueur que par leur gentillesse.

Sans eux, je n’aurais jamais eu de très bons souvenirs de mes deux dernières années de scolarités de BEP passées à Madagascar ni même de bons résultats. (Je suis fière d’avoir obtenu mes diplômes de BEP ACC et de CAP ACC durant la promotion de 94/95).

Je tenais aussi à remercier mes professeurs Principaux en ce qui concerne l’organisation des deux stages effectués durant la première année et la seconde année de BEPacc.

Que de souvenirs grâce à vous !

Je n’oublierai jamais mon stage de communication effectué à Mantasoa lors de ma première année de BEP !

Grâce à ce stage (d’une durée d’une semaine dans un cadre magnifique tel que « Mantasoa » et qui plus est dans un charmant hôtel-restaurant qui se nomme « L’Ermitage ») ; je m’étais enfin révélée !

Enfin la petite Cécile timide que j’étais ; avait su gravir les échelons et s’était sentie véritablement grandit et fière d’elle-même !

MERCI A VOUS TOUS !! à mes Professeurs et à tous mes camarades de classe que j’ai perdu de vue.

Je ne vous oublierai jamais car vous êtes et que vous resterez toujours et à jamais mes plus beaux souvenirs de mes années lycée passées à Madagascar.

Nouveau document_1En haut, de gauche à droite : 

Jean-Luc, Judicael, Albert, Zaid, Marcellin, Hanif et notre Professeur Principal de Comptabilité : Mr Moreno Henri.

En bas, de gauche à droite :

Cathy, Sabine, Joséphine, Afssana (ma meilleure amie de l’époque), Moi Cécile, Françoise et Marie Emilie Aimé (Méa).

Ma naissance à Namakia

Carte Google de Madagascar

madagascar_carte

Je m’appelle Cécile et je suis née à Madagascar, plus précisément à Namakia…

carte_majunga
Sur la carte, Namakia se trouve entre Katsepy et mitsinjo, pas très loin du lac Kinkony.

90966
Pour pouvoir accéder à Namakia, il faut aller à Majunga puis prendre le bac en destination de Katsepy (très jolie plage).

katsepy majunga

Plage de Majunga

1361523412_35804dcbbf

Centre-ville de Majunga

1441843321_939468ff11

Voici le baobab plus que centenaire à Majunga

927634198_a6bafe6108

Voici le bac de Majunga pour pouvoir aller à Katsepy

119079547_453788563d

Le bac de Majunga

2556026146_a1c8480616_o

****

Katsepy :

m-carte_katsepy

Vous pouvez aperçevoir Katsepy sur la carte

Carte de Google : Katsepy

Ce village installé dans le centre occidental de la baie de Bombetoka (à une heure de bac de Mahajanga, est réputé pour ses plages et ses huître sauvages).

katsepy mada

La jolie plage de Katsepy

katsepy

La plage de Katsepy

hotel-katsepy

Le village de Katsepy

katsepy1g

****

Plusieurs buts de promenade à pied ou en pirogue s’offrent dans les environs :

  • Le phare, à 8 km, qui domine la baie et le canal du Mozambique du haut de ses 35 m,
  • Une mine de célestite et,
  • la forêt voisine qui abrite une colonie de propithèques de Verreaux.

KatsepyMDG

Le phare de Katsepy

DSC04314

Puis de Katsepy, on prend un 4X4 et en avant sur les pistes…

****

Namakia, mon village natal :

Carte de Google : Namakia

****

Enfin, on arrive à mon village natal : Namakia…

Namakia se situe en pleine brousse.

C’est une zone agricole comportant une usine de canne à sucre ainsi qu’une distillerie (pour le rhum).

****

Mon histoire à Namakia :

moi à namakia

Moi à Namakia : J’ai 17 ans

moi et mon petit frère Olivier à Empassy bueny non loin de Namakia

Mon petit frère Olivier (15 ans) et moi (17 ans) sur la plage d’Empassy Bueny

Cécile à la plage

Me voici à l’âge de 17 ans sur la jolie plage d’Empassy Bueny (elle se trouve non loin du village de Namakia)

photo Cécile à l'âge de 16 ans à la plage non loin de Namakia

****

Ma naissance :

Avant de vous raconter mon histoire, il fallait avant tout que je vous donne un petit aperçu de mon île.

Je suis née le 13 février 1977 à l’hôpital de Namakia (mes origines étant : Réunionnaise de par ma mère et Espagnole + Corse de par mon père).

C’était un jour ensoleillé (car parait-il, avant ma naissance, il pleuvait des cordes durant des jours et des jours sans interruption. Mais le jour de ma naissance, il faisait un temps radieux).

J’ai donc poussé mon premier cri dans cet hôpital perdu en pleine brousse.

D’ailleurs, je suis très fière de vous apprendre également que ce fut une doctoresse Malgache s’appelant : « Mme RAMALANJAONA » qui aida ma mère à accoucher.

Eh oui ! je vous disais bien que je suis née sous une bonne étoile…

****

Une famille heureuse :

Je vécus donc à Namakia avec mes parents dans une bien jolie maison…

Une année s’écoula puis mes parents durent quitter Namakia pour aller habiter à Tananarive en raison du travail de mon père.

A Tananarive, nous vécurent des jours heureux…

Puis la famille s’agrandit avec la naissance de mon petit frère « Olivier » (un 02 Novembre 1978).

Nous étions alors une famille heureuse et unie vivant dans une île magnifique.

****

Le départ définitif de Madagascar :

Hélas, j’ai dû quitter définitivement Madagascar lorsque j’avais à peine 2 ans (année 1979).

Et donc, je n’avais gardé pratiquement aucun souvenir de mon île…

****

Retour au source dans mon île :

Mais comme je suis née sous une bonne étoile (du moins, je le pense) ; j’eus l’immense joie d’y retourner à l’âge de 15 ans.

Ce fut alors un véritable retour au source pour moi…

J’ai donc eu la chance de vivre 3 années consécutives à Madagascar ; plus précisément à Tananarive (Capitale de Madagascar) ou je poursuivi mes études avec succès, dans le lycée Français de Tananarive (l’ancien Monastère des Moines).

Biensûr, durant ces années, mes parents me firent connaître mon village natal : Namakia.

C’est alors que je découvris ce joli petit village (durant les vacances de Pâques de cette belle année 1993) et inutile de vous dire que ce fut une joie immense pour moi et encore, le mot est faible…

Je n’oublierai jamais cette aventure incroyable…

Je n’en garde que de merveilleux souvenirs…

****

Mes plus beaux souvenirs de Madagascar :

A Namakia, j’ai même eu l’occasion de visiter la maison de ma Maman (la maison de son enfance) mais aussi la maison de mes parents lorsqu’ils y habitaient juste après la célébration de leur mariage durant les années 1970.

Biensûr, j’avais moi-même vécu dans cette belle maison mais hélas je n’ai gardé aucun souvenir de cette période car j’étais bien trop petite…

Alors, vous pensez bien que d’avoir pu visiter ces maisons remplies de souvenirs, fut pour moi le plus beau des rêves…

****

Mes origines :

Ma mère est également née à Namakia…

C’est toute une génération, vous savez !

Mon Grand-Père Maternel est né à Tuléar et ma Grand-Mère Maternelle est née à Majunga.

Mon petit frère est né à Tananarive.

Quant à moi, je suis fière d’être née à Namakia tout comme ma Maman.

Comme vous voyez, Madagascar c’est ma Terre. J’y ai toutes mes racines, mes ancêtres et ça, c’est vraiment sacré pour moi…

Nous avons eu beaucoup de chance, mon frère et moi.

Nous avons eu l’opportunité de pouvoir retourner dans notre île natale.

Ce fut une chance unique pour nous deux mais aussi pour mes parents qui y avaient vécu de nombreuses années…

Et je peux vous dire que cette chance n’est pas donnée à tout le monde !

Comme quoi, la vie peut vous offrir de bien belles surprises…

****

Mon doux rêve :

Aujourd’hui, je vis en France mais Madagascar me manque…

C’est pour cela que j’ai voulu créer un blog sur Madagascar.

moi Cécile à Namakia

Moi, Cécile à l’âge de 17 ans à Namakia

****

Cliquez sur ce lien si vous souhaitez en savoir davantage sur mon île natale :

Madagascar, mon île de rêve

****

Cliquez sur ce lien pour voir mes photos en diaporama :

Moi, Cécile en diaporama

****

Mais je compte bien un jour y retourner car c’est mon voeu le plus cher au monde…

Revoir mon île ; ce serait le plus beau de mes rêves…