√Čtiquette : amiti√©

L’Alien ūüĎĹ

L’amiti√© n’est pas chose facile dans la vie. Elle peut s’en aller en un rien de temps ; un simple claquement de doigt ; sans crier gare ; sans que vous n’ayez strictement rien fait pour en arriver l√†‚Ķ

L’humain est d√©cid√©ment complexe et compliqu√©‚Ķ

Du jour au lendemain ; la personne en question s’√©loigne de vous et essaye de vous le faire comprendre par certains actes en esp√©rant que vous finirez par avoir la puce √† l’oreille‚Ķ ; histoire de vous titiller et de vous entra√ģner dans sa r√©flexion qui n‚Äôest autre que sa v√©rit√©‚Ķ Une v√©rit√© qui veut tout dire pour elle et absolument rien pour vous‚Ķ

Vous ne savez alors plus trop quoi en penser et vous essayez de ne pas trop rentrer dans son jeu quelque peu machiavélique, histoire de vous dire que tout ceci n’est peut-être que le fruit de votre imagination et que vous exagérez votre impression de distance et de mépris…

Mais au fur et √† mesure du temps qui passe, vous vous rendez vite compte que vous √©tiez dans le vrai et que cette impression n’√©tait pas si disproportionn√©e que √ßa…

Alors, pour ce faire, vous vous laissez un ultime sursis qui en fait n‚Äôest qu’un leurre ; histoire de vous dire : ¬ę Je pense que tout finira par s’arranger et qu‚Äôil vaut mieux la sagesse √† l’anticipation ¬Ľ

Puis le temps s’√©coule irr√©m√©diablement‚Ķ

Vous vaquez √† vos occupations qui effacent un peu le chiffonnement et la tristesse qui vous nouent l’estomac‚Ķ

Pendant ce temps-l√†, la personne en question joue avec vos nerfs mais vous, vous fa√ģtes semblant que cela ne vous atteint aucunement et vous essayez de vous changer les id√©es‚Ķ

Toute id√©e est d’ailleurs bonne √† prendre du moment que cela vous permet d’oublier‚Ķ

Le travail est un excellent rem√®de‚Ķ Il vous accapare l’esprit et vous permet de rester fid√®le √† vous-m√™me : joviale et souriante car vous aimez votre m√©tier…

Puis lorsque vient le moment de rentrer chez vous le soir ; vous vous d√ģtes : ¬ę Tiens, je vais me plonger dans un bon bain bien moussant et bien parfum√© dans lequel je me d√©lasserai enfin de toute cette journ√©e ¬Ľ

Vous exaucez alors ce doux rêve facile à réaliser en ayant bien évidemment une baignoire à portée de main…

Vous b√©n√©ficiez ensuite de tous les bienfaits de cette d√©licate mousse onctueuse qui enveloppe tout votre √™tre…

Vous vous sentez bien‚Ķ Tr√®s bien m√™me‚Ķ et c’est √† ce moment-l√†, comme par hasard que votre esprit commence √† vagabonder un peu dans tous les sens‚Ķ

Vous soufflez sur les bulles de savon qui vol√®tent de-ci del√† devant votre visage et vous revoyez √† travers elles de merveilleux souvenirs qui vous font sourire puis vous finissez par en √©clater une de votre doigt et c’est alors que vous changez radicalement de sujet en revenant h√©las sur la ¬ę fausse amie ¬Ľ ; celle qui vous a trahie.

De toute façon, vous vous doutiez bien que vous auriez fini par y repenser alors à quoi bon y résister…

Et c’est pr√©cis√©ment l√†, que vous vous demandez : ¬ę Mais comment est-ce que cette personne a pu oser me traiter de la sorte ? Que lui ais-je donc fait ? ¬Ľ

Tout se bouscule alors dans votre t√™te et vous ne comprenez toujours pas le pourquoi du comment…

Vous n’en revenez pas encore de son attitude d√©sinvolte et cruelle envers vous comme si elle n‚Äôavait jamais eu l’ombre d’une conscience ; pas la moindre parcelle d’√Ęme en elle ni m√™me ne serait-ce qu’un petit soup√ßon de remord ou de regret √† votre √©gard‚Ķ

Non, il n’en est rien‚Ķ

C’est le vide‚Ķ

Vous ne reconnaissez plus cette personne…

Une personne qui se serait subitement transformée comme ces aliens que vous appréciez tant mais seulement dans les films futuristes, pas dans la réalité…

Une alien sous une apparence humaine qui cachait bien son jeu et qui du jour au lendemain vous a craché son venin, sa haine et tout son mépris parce qu’elle vous détestait…

En fait, cette alien souhaitait en arriver là car elle ne pouvait plus vous supporter. Pourquoi ? La réponse est pourtant simple…

L’alien voulait vous tester durant quelques temps‚Ķ Vous √©tiez devenue son rat de laboratoire‚Ķ

Elle voulait juste vous analyser sur toutes les coutures… Une simple curiosité de sa part…

Mais pourquoi ? La r√©ponse est pourtant claire comme de l’eau de roche‚Ķ

C’est que pour elle ; vous n’√©tiez absolument rien ; juste sa petite chose, sa petite souris entre ses grandes pattes ac√©r√©es de griffes crochues…

Mais vous ; vous ne l’aviez pas vu venir avec ses faux airs de courtoisie‚Ķ

Pire, vous ne l’aviez encore jamais vu sous cet angle l√† ; celui de l’alien d√©nu√©e de tout sentiment qui ne ressent vraiment rien lorsqu’elle bave toute sa noirceur, son acidit√© sur votre personne…

Vous ne connaissiez pas sa nature, sa double personnalit√©, son c√īt√© bestial, animal, cruel et sans piti√© puisque vous aviez confiance en elle‚Ķ

Alors certaines personnes vous diront : ¬ę Mais tu ne voyais pas son petit jeu machiav√©lique ?? Moi, je savais qu’elle t’aurait fait ce mauvais coup ¬Ľ

Et vous, vous les regarderez avec de grands yeux tristes ; les implorant de se taire car ils vous feront passer pour une personne na√Įve et stupide alors que vous √™tes loin de l’√™tre…

Non, je ne savais pas que cette alien m’aurait un jour crach√© au visage ; je me disais en fait tout le contraire.

Je pensais qu’elle m‚Äôappr√©ciait‚Ķ

Oui, biens√Ľr que je me trompais mais je ne pouvais pas encore pr√©dire ses m√©faits ; ses jets d’acide d√©sint√©grant toute amiti√©.

Comment aurais-je pu concevoir un seul instant que notre amitié se serait effondrée en une petite fraction de seconde ?

L’alien, elle, le savait d√©j√† puisqu’elle essayait de me le faire comprendre depuis quelques temps par des traces de crachats acides de-ci del√†.

Ce n’est pas que je voulais fermer les yeux‚Ķ Non, ce n’est pas √ßa du tout‚Ķ

Je voulais juste √™tre tol√©rante envers elle et lui donner la chance de se ressaisir‚Ķ ; qu’elle prenne conscience que j’√©tais quelqu’un de bien et de profond√©ment sinc√®re et surtout d’HUMAINE‚Ķ

Vous savez, ce genre d’humaine avec une certaine sensibilit√© qui veut croire que ses semblables lui ressembleraient un temps soit peu‚Ķ

Vous savez, ce genre d’humaine qui a le cŇďur sur la main, sans √™tre √† tout prix parfaite mais qui a certaines valeurs en elle‚Ķ

Vous savez, ce genre d’humaine qui‚Ķ

Mais suis-je trop innocente dans ce monde pour me laisser envahir par cet esprit de bienfaisance que j’ai tout au fond de moi ? Il semblerait que oui‚Ķ

Alors fallait-il que je devienne √† mon tour une redoutable alien sans cŇďur qui d√©goulinerait de venin en m√©chancet√©s ?

Cesser d’√™tre bienveillante, complaisante, gentille, altruiste, sympathique et j’en passe et des meilleurs…

Cesser d’√™tre tout simplement moi-m√™me ?

Je voulais juste qu’elle s‚Äôaper√ßoive que j‚Äô√©tais une v√©ritable amie‚Ķ

Mais l’amiti√© est ainsi‚Ķ √ßa va, √ßa vient‚Ķ ; √ßa ne dure jamais longtemps‚Ķ

Pourquoi ? Mais tout simplement parce que l’autre fini par se lasser de vous‚Ķ

Il ou elle ne supporte plus votre gentillesse, votre loyauté…

Toutes ces qualités lui donnent le tournis, la nausée et il ou elle en a assez de vous…

Pire, il ou elle vous jalouse…

Et tout le monde sait à quel point la jalousie peut être dévastatrice si vous en êtes la cible…

L’alien en question en avait marre de moi et c’est pourquoi, elle a eu cette fr√©n√©tique envie de me briser, de me casser en mille‚Ķ

Le simple fait d’entendre ma respiration ; mon cŇďur battre d’un rythme r√©gulier √† l‚Äôint√©rieur de ma poitrine, l‚Äôimportunait, l’exasp√©rait au plus haut point.

Elle n’aimait pas ma joie de vivre et encore moins ma spontan√©it√© qui l‚Äô√©tonnait et l‚Äôaga√ßait…

Si au moins, j’avais pu ressentir tout ce m√©pris‚Ķ Tout ce grondement int√©rieur qui lui taraudait l’esprit et qui finirait par se d√©verser t√īt ou tard sur moi alors j’aurais pris les devants‚Ķ

Mais voilà, j’ignorais ses agissements envers ma personne…

La temp√™te a fini par bel et bien me balayer d’un revers de main‚Ķ

Je suis tomb√©e de haut mais je me suis d√©j√† relev√©e…

√Čtrange, non ? !

Et pourtant ce fut facile de le faire car j’ai cette capacit√© et cette force en moi‚Ķ

Et puis, comme on dit la vie continue alors je vais tourner d√©finitivement la page de ce vieux roman d’amiti√© qui ne valait rien et qui finalement n’√©tait pas si terrible √† lire‚Ķ

Une autre personne remplacera cette alien sans cŇďur‚Ķ

Meilleur(e) ou pas ? Telle est la question mais c’est √ßa aussi la vie avec son lot de bonnes ou mauvaises surprises…

Tomber sur une personne sinc√®re ; c’est si rare de nos jours mais si jamais celle-ci l’√©tait vraiment alors pourquoi ne pas lui accorder votre confiance ?

Alors vous me direz : ¬ę Mais ¬†pourquoi cet article aujourd’hui ? Parce que tout simplement, j’avais besoin de l’√©crire‚Ķ

Ce n’est pas un d√©foulement que celui de mettre √† l’√©crit ses √©tats d’√Ęmes‚Ķ

Ce n’est pas non plus une rage‚Ķ

J’avais juste besoin de partager ce que d’autres ont d√©j√† connu, conna√ģtront t√īt ou tard (ce que je ne leur souhaite pas) et que j’ai moi-m√™me subi il y a quelques temps d√©j√† et √† plusieurs reprises…

Eh oui ! Les trahisons de faux amis, √ßa me connait…

Mais alors, je devrais donc m’y habituer √† force, n’est-ce pas ? Oui et non‚Ķ

√áa fait toujours mal et je ne suis pas un bloc de ciment immunis√© contre ce type d’aliens…

Alors, cela ne sert sans doute √† rien d’en avoir fait un article : je suis totalement d’accord avec vous ; quoique, pourquoi pas ?

Mais c’est √ßa aussi les blogs ; un v√©ritable melting pot bon √† lire ou √† jeter‚Ķ

Disons que j’ai √©crit cet article pour moi-m√™me, pour que ma conscience se sente mieux‚Ķ

Plus ou moins r√©ussi, je vous l’accorde‚Ķ Mais j’avais besoin de le faire‚Ķ

Dans ce monde, il y a pas mal d’aliens qui sont d√©guis√©es en humains pour se donner une belle apparence et ainsi pouvoir exercer leurs m√©faits sur vous si jamais elles devenaient votre ami.

H√©las, on ne pourra jamais savoir √† quel moment elles vont un jour vous attaquer, vous frapper et cracher leur venin en plein cŇďur‚Ķ

Vous n’aurez donc d’autre choix que de les subir si elles en arrivaient l√†.

Par contre, une douloureuse question vient s’insinuer dans mon esprit :

¬ę L’amiti√© existe-t-elle vraiment ? N’est-elle pas qu‚Äôune chim√®re inaccessible ? ¬Ľ

Pour ma part, je sais d√©j√† la r√©ponse. Biens√Ľr qu‚Äôelle existe vraiment mais il faudrait que L’autre vous appr√©cie r√©ellement pour ce que vous √™tes‚Ķ Et surtout que vous ne deveniez pas son petit rat de laboratoire‚Ķ ; son petit jouet qui l‚Äôamuserait quelques temps seulement puis hop ! Bon √† la casse‚Ķ

C’est une histoire de feeling, de partages et de r√©ciprocit√© sans avoir forc√©ment les m√™mes go√Ľts ou passions.

Il faut n√©anmoins savoir l’entretenir pour la pr√©server et ainsi pouvoir la garder le plus longtemps possible‚Ķ

C’est √ßa l’amiti√© ; rien de plus et rien de moins.

En ce qui me concerne, il est clair que cette m√©saventure amicale m’a quelque peu √©chaud√©e mais je tiens √† dire √† cette alien qu’elle n’aura pas r√©ussi √† d√©pecer tout ce que j’ai de meilleur en moi et que justement elle jalousait‚Ķ

Mon c√īt√© bon enfant, ma spontan√©it√©, ma bienveillance‚Ķ ; toutes ces qualit√©s qu’elle m√©prisait resteront toujours en moi‚Ķ

Eh oui ! C’est comme √ßa car j’ai la peau dure‚Ķ Je suis une coriace…

Et si un jour une autre alien venait √† croiser mon chemin ; sans doute que je ne la verrai pas venir vu sa facilit√© √† se fondre dans le d√©cor pour pi√©ger toutes ses victimes mais par contre j‚Äôarriverai √† d√©celer son c√īt√© ¬†malveillant √† mon encontre au moindre crachat subtil et d√©guis√© qui sortirait de sa bouche venimeuse.

Ce n’est pas la premi√®re fois qu’une alien me crache son venin √† la figure et ce ne sera sans aucun doute pas la derni√®re mais au moins j’aurai appris une chose‚Ķ

Laquelle me direz-vous ?

Il faut savoir tourner la page tr√®s vite et recommencer √† lire sans attendre un autre chapitre d’un nouveau roman qui vous m√®nera ou pas vers une v√©ritable amiti√©‚Ķ

Je ne suis pas une id√©aliste pour rien ; n’en d√©plaise √† certaines aliens…

La suricate que je suis finira toujours par les fatiguer, par les déstabiliser…

Elle continuera d’avancer et √† sourire √† la vie pendant que l’alien, elle, se morfondra dans la t√©nacit√© de sa m√©chancet√©, dure comme ses crocs d’acier…

Avis aux autres aliens qui voudront m‚Äôaffronter ; vous n’√™tes pas pr√™t de gagner‚Ķ

C√©cile, la Suricate qui embrasse tous ses amis(es) de wordpress et en particulier sa petite MA SOLIPLUME D’AMOUR ¬†qui est actuellement triste. Suricate te serre dans ses bras et te dit que tu es une merveilleuse amie ūüíúūüíúūüíú. Le soleil rentrera de nouveau dans ta vie… En attendant ce jour, √©coute cette petite chanson que je te d√©die. Je t’adore et je t’embrasse bien fort ūüíúūüíúūüíú

Liebstar Award 2017 ‚ėĄ

En ce Dimanche 19 F√©vrier 2017, jai souhait√© participer au Tag de ma douce amie¬†Alessandra¬†que je nomme affectueusement « Alexianou » (Eh oui ! J’adore donner des petits noms qui se terminent par les lettres « ou » aux personnes que j’aime…Mon c√īt√© loufoque…)

Mais revenons √† nos moutons blancs : Le fameux tag auquel j’ai voulu participer et ce pour mon plus grand plaisir et qui¬†vous permettra d’en savoir un peu plus sur ma petite personne. Vous savez le petit Suricate qui adore √©crire dans son petit terrier mais qui se fait un peu rare ces temps-ci faute de temps…

                          ****

Voici les 11 questions de ma chère Alexianou :

1) Quelle est la musique qui repr√©sente ton √©tat d’esprit du moment ou un moment de ta vie en particulier ?

Actuellement, j’adore √©couter en boucle « Lost on you » de LP surtout le matin, apr√®s mon r√©veil. Cette chanson me donne directement la p√™che pour toute la journ√©e.

Et puis j’adore sa petite note hyper originale avec le hurlement du loup en arri√®re fond au moment des refrains…√ßa me transporte.

Le soir, lorsque je suis un peu plus au calme, j’aime bien √©couter des musiques de films en tout genre. √áa me fait beaucoup de bien. Et il y en a deux en particulier qui me donnent des frissons √† chaque fois que je les √©coute.

Pour ainsi dire, elles m’inspirent √©norm√©ment lorsque j’√©cris…

Les voici, si vous souhaitez les découvrir :

Je n’ai jamais vu le film mais j’adore cette chanson d’Ellie Goulding…

Elle me transporte toujours autant lorsque je l’√©coute…

****

Cette musique de film est merveilleuse et sans oublier son film qui est tout simplement magique √† souhait. Si jamais vous ne l’aviez pas vu, je vous le recommande…

****

Lorsque je suis en col√®re pour une raison ou pour une autre, j’aime bien √©couter du Ma√ģtre Gims et en particulier cette chanson : d’autant plus qu’elle me parle bien en ce qui concerne les nombreux traitres qui ont jalonn√© ma vie (Ils se reconna√ģtront d’ailleurs)…

Cette chanson me rebooste : c’est ma petite drogue musicale pour me lib√©rer du mauvais pass√© et c’est plut√īt efficace comme rem√®de…

 

2) Si tu pouvais partir n’importe o√Ļ, l√† tout de suite, o√Ļ partirais-tu ?

Sans h√©sitation, je partirai √† l’√ģle Maurice et plus pr√©cis√©ment √† Flic en Flac direction l’h√ītel « VILLA CAROLINE » pour me ressourcer de la t√™te aux pieds…

Pourquoi l√† bas ? Tout simplement pour y refaire un retour aux sources car j’y avais pass√© de merveilleux moments durant mes vacances scolaires lorsque je vivais encore √† Madagascar durant les ann√©es 92 √† Juin 95.

Je ne manquerai pas d’ailleurs de vous raconter un petit souvenir de l’√ģle Maurice et de poster l’article en question lorsque j’aurai un peu plus de temps devant moi.

 

3) Dans quelle s√©rie TV ou film aurais-tu aim√© avoir un r√īle ?

J’aurais aim√© jouer dans la s√©rie TV Am√©ricaine « Dracula » cr√©√©e par Cole Haddon.

Voici l’histoire :

Dracula alias Alexander Grayson, riche homme d’affaires am√©ricain, s’installe en Grande-Bretagne¬†√† la fin du XIXe¬†si√®cle et cherche √† venger la mort de sa bien aim√©e assassin√©e auparavant par l’Ordre du Dragon, puissante organisation secr√®te qui contr√īle la ville de Londres.

Er pourquoi aurais-je joué dans cette série ?

Tout d’abord parce que j’aime beaucoup le jeu d’acteur de Jonathan Rhys-Meyers. Il est tellement talentueux qu’il est capable d’incarner n’importe quel r√īle. Et puis il a un regard tr√®s hypnotisant…

Et donc, j’aurai jou√© le r√īle de « Mina Murray » avec une toute autre chevelure que la sienne : version cuivr√©e intense ! ¬†Eh oui ! Pourquoi pas ? Les r√™ves sont faits pour √ßa !

****

Quant au fameux film, j’aurais sans aucun doute, jou√© dans « Underworld, Nouvelle √®re » des r√©alisateurs Mans Marlind et Bjorn Stein avec comme actrice principale « Kate Beckinsale ».

Voici l’histoire :

Depuis des si√®cles, Lycans et Vampires se livrent une bataille sans merci. Mais les deux races sont √† l’aube d’une √®re nouvelle car les humains qui ont r√©cemment d√©couvert leur existence d√©cident de cesser leurs conflits internes pour s’engager ensemble dans la lutte contre ce qu’ils consid√®rent comme des fl√©aux. S√©l√®ne s’attire la convoitise de l’arm√©e et des scientifiques. Une traque incessante commence alors contre la plus redoutable des vampires.

Et donc, vous ne devinez toujours pas quel r√īle j’aurai incarn√© ? Eh bien, celui de S√©l√®ne bien entendu et avec des cheveux cuivr√©s en prime…

Ah ben un r√īle de Vampire tel que celui-l√† ! Moi je dis tout de suite « Oui ! » √©tant donn√© que j’aime cet univers fantastique entrem√™l√© de sang bien d√©goulinant et de b√™tes f√©roces tels que les loups-garous et sans oublier biens√Ľr ces chers vampires arm√©s de leurs incisives ultra tranchantes comme des lames de rasoir…

****

4) √Ä quel personnage de roman, de s√©rie ou de film t’identifies-tu le plus ?

Le personnage auquel je m’identifie le plus est sans aucun doute celui d' »Elizabeth Bennet » interpr√©t√© par la talentueuse actrice « Keira Knightley » dans le somptueux film « Orgueil et pr√©jug√©s » et qui est pour moi un v√©ritable chef d’oeuvre du cin√©ma dont je ne me lasse jamais de regarder…

Pourquoi sp√©cialement ce personnage ? Tout d’abord parce qu’elle a un sacr√© temp√©rament et qu’elle ne se laisse pas manipuler ni museler face √† la gente masculine. Et en m√™me temps, c’est une douce r√™veuse, une exalt√©e √©prise de libert√© qui aime la vie…

Et c’est pourquoi j’aime tant ce personnage car je trouve que je lui ressemble sur pas mal de points…

****

5) Quel personnage fictif ou réel admires-tu le plus ?

Le personnage que j’admire le plus au monde est sans conteste « J√©sus-Christ ». Tout simplement parce qu’il est difficile d’avoir une telle bont√© et sagesse surtout de nos jours o√Ļ l’on vit dans un climat de m√©fiances et de violences quasi perp√©tuelles…

Ce n’est pas donn√© √† tout le monde d’√™tre loyal et d’aider son prochain en cas de coup dur. La majorit√© des personnes sont √©go√Įstes et ne pensent qu’√† leur r√©ussite personnelle. Et comment leur en vouloir finalement ? Le monde est ainsi fait, h√©las…

En ce qui me concerne, j’essaie √† tout prix de rester moi-m√™me quoi qu’il arrive car je ne voudrais surtout pas me perdre dans les m√©andres de ce que je d√©teste le plus au monde :

РLe mépris (snober sans vergogne ni culpabilité aucune son prochain)

– L’√©go√Įsme,

– La jalousie,

РLa déloyauté (couteau dans le dos) ainsi que la trahison,

РEt sans oublier : La méchanceté gratuite.

Je ne dis pas que je suis une Sainte, loin de l√† et c’est pourquoi j’admire tant le Christ car peu d’hommes ou de femmes sur cette terre ont pu suivre ses traces en mati√®re de bont√© : Je pense √† M√®re Th√©r√®sa, √† L’Abb√© Pierre, Ghandi, et bien d’autres…

Mais heureusement qu’il y a encore quelques exceptions dans notre monde et fort heureusement d’ailleurs car dans le cas inverse, ce serait terriblement triste…

Et c’est pourquoi, il est tr√®s r√©confortant de se dire que certaines personnes sont capables de donner de l’amour autour d’eux, de tendre la main √† leur prochain, d’adresser une bonne parole, de faire un simple geste pour aider, juste comme √ßa parce qu’ils ont cette envie et cette bont√© en eux…

Alors oui, Le Christ est pour moi un exemple. Et parmi toutes les bonnes paroles qu’il ait pu adresser √† son prochain durant toute sa vie, il y en a une seule que j’aime particuli√®rement et que j’ai retenue : La voici :

« P√®re, pardonne-leur ; ils ne savent pas ce qu’ils font… »

Cette phrase fut prononcée par lui-même juste après son crucifiement. Il demanda alors pardon à tous ceux qui avaient participé à sa condamnation et exécution sur la croix.

C’est une phrase tr√®s puissante qui est remplie de bont√© et d’amour car malgr√© tout ce qu’il avait pu endurer ; il arriva encore √† pardonner √† tous ses d√©tracteurs qui l’avaient pourtant men√© √† la mort…

Il y a d’ailleurs √† ce sujet, un film de l’acteur/R√©alisateur Mel Gibson qui pour moi est un immense chef d’oeuvre ; il s’agit de « La passion du Christ ».

Il est certes tr√®s dur ; voire √† la limite de l’insoutenable mais il est cependant essentiel √† mes yeux de le regarder pour ne pas oublier notre histoire, la sauvagerie de l’homme √† cette √©poque l√† ; son intol√©rance face √† une diff√©rence qui serait √† l’oppos√© de la sienne m√™me si nous sommes aujourd’hui pour ainsi dire, habitu√©s √† entendre ou √† voir en boucle dans les m√©dias toute l’horreur et les atrocit√©s d’actes criminels tels que les attentats perp√©tu√©s par des terroristes sanguinaires et sans scrupules…

Et cela n’est pas pr√™t de changer m√™me si je souhaite ardemment au plus profond de moi que toute cette folie s’arr√™te…

C’est pourquoi, il est important de savoir accepter la diff√©rence de son prochain car c’est tout simplement une tr√®s grande marque de respect et de tol√©rance. En bref, une ouverture d’esprit que tout un chacun devrait avoir en soi…

****

6) Quel est ton plus grand rêve ?

Mon plus grand r√™ve serait de retourner dans mon √ģle natale Madagascar et de refaire tout le parcours que j’avais fait autrefois avec mes proches dont notamment celui de revoir la ville natale de ma d√©funte Grand-M√®re ador√©e qui n’est autre que : Majunga.

Ah ! La douceur de vivre de Majunga…

Avoir le privil√®ge de m’y promener √† nouveau en arpentant son joli bord de mer serait pour moi un pur plaisir qui vaudrait tout l’or du monde…

****

7) Si tu avais la possibilit√© d’exaucer 3 voeux, quels seraient-ils ?

Si j’avais cette possibilit√©, alors je partirai tout d’abord √† l’√ģle Maurice pour une dur√©e d’1 mois : ah ben, il me faut bien √ßa pour √™tre bien ressourc√©e puis j’irais √† Madagascar, mon √ģle natale, pour la m√™me dur√©e : c’est que l’√ģle est tellement grande ! Et enfin, je partirai aux Bahamas pour la m√™me dur√©e aussi (pour ne pas faire de jaloux !).

Mais pourquoi l√†-bas ? Ben, depuis que J’avais un beau jour re√ßu une de leur brochure touristique avec de merveilleux paysages idylliques…Je ne sais pas mais j’ai toujours voulu y aller…

Oui, je sais….ce ne sont que des voeux de voyages et pourtant c’est vraiment ceux-l√† qui m’enchantent le plus… Allez savoir…Sans doute d√Ľ √† mon pass√© d’expatriation…

****

8) Quelle activité préfères-tu faire lors de tes temps libres ?

Vous ne devinez pas ? √Čcrire tout simplement car je ne suis pas une fashion victime ni m√™me une f√©rue d’arpenter sans fin une ville car je n’aime pas m’agglutiner √† une foule…Je ne sais pas pourquoi mais cela m’a toujours angoiss√©e…

D’ailleurs, je ne suis pas non plus une adepte des salles de concert pour aller voir un de mes chanteurs du moment par exemple ; non, je pr√©f√®re mille fois acheter leurs CD et les √©couter bien tranquillement chez moi.

Par contre, j’aime bien de temps en temps aller au cin√©ma mais a une seule condition : que la salle ne soit surtout pas ultra bond√©e sinon cela aurait quelque peu tendance √† me g√Ęcher le visionnage du fameux film…Hi hi…Je sais, je suis tr√®s compliqu√©e et un brin maniac…

Eh oui ! C’est que la Suricate que je suis a tendance √† √™tre casani√®re… Et pour me sortir un temps soit peu de mon terrier, il faudrait vraiment que cela soit diversifiant √† souhait afin que je puisse m’√©vader de mon petit quotidien sinon laissez tomber vu que je fuis la foule trop grouillante…

****

9) Si tu pouvais changer quelque-chose dans ta vie, qu’est-ce que tu changerais ?

Ben, je ne vais pas me mentir ni m√™me me cacher…Je changerai donc ma condition actuelle de « c√©libataire » pour partager ma vie avec une personne qui m’aimerait telle que je suis…Mais je ne le ferai pas uniquement juste pour rentrer dans le moule et faire comme tout le monde¬†puisque je n’ai vraiment pas honte d’√™tre toujours c√©libataire et que je me sente parfaitement bien dans mes petites griffes de Suricate…

Non, je le ferais car je me dis qu’√™tre deux serait sans doute mieux que de n’√™tre qu’un, voil√† tout… et m√™me si l’inconnu a parfois tendance √† me faire peur…

****

10) Quel pays ou ville as-tu le plus aimé visiter ?

Le pays que j’ai aim√© le plus visit√© fut sans aucun doute la merveilleuse √éle Maurice… J’en garde de tr√®s bons souvenirs inoubliables…

Et après toutes ces révélations, aimeriez-vous toujours autant la Suricate que je suis ?

Merci encore ma ch√®re Alexianou pour ce Liebstar Award que j’ai pris grand plaisir √† faire… Pleins de gros bisous pour toi ūüíě et merci aussi √† tous mes amis qui m’appr√©cient et aiment suivre mes petites aventures de Suricate…

Cécile, La Suricate.

Blogger Recognition Award ūüďĚ

Ce mercredi 21/12/16, j’ai √©t√© nomin√©e par ma ch√®re¬†Pauline, une charmante et adorable¬†Auteure que j’ai appris √† conna√ģtre gr√Ęce √†¬†Alessandra¬†(encore merci √† toi ūüíü et gros bisous ūüėó), une de ses grandes amies et qui au fil du temps, sont devenues toutes les deux mes amies de WordPress.

Je disais donc que je venais d’√™tre nomin√©e par Pauline qui a d√©j√† √©crit plusieurs textes dont une histoire en plusieurs chapitres qui porte le titre « ¬†Le Chapitre de ma vie » que je ne connais pas encore mais que je lirai avec grand plaisir courant Janvier 2017.

Merci encore pour cette nomination ma chère Pauline ! 

Voici le fameux questionnaire du fameux Blogger Recognition Award :

1. √Čcrire un article pour montrer ta reconnaissance

2. √Čcrire une histoire br√®ve de comment a commenc√© ton blog

3. Donner deux conseils aux nouveaux blogueurs

4. Remercier la personne qui t’a nominée et fournir un lien vers son blog

5. Sélectionner 15 autres blogs que tu souhaites nominer

****

Et voici mes réponses :

1) En tout premier point, je suis reconnaissante à mes parents. Pourquoi ? 

La r√©ponse sera sans surprise et assez commune mais c’est ce que je pense sinc√®rement : Ils m’ont donn√© la vie tout simplement et que gr√Ęce √† eux j’ai pu conna√ģtre mon √ģle natale Madagascar et d√©couvrir √©galement d’autres pays Africains tels que : La C√īte d’Ivoire (Abidjan), Le Tchad (N’Djamena), La Guin√©e ¬†(Conakry) et Madagascar.¬†

Pas mal ! Me direz-vous ? Eh oui, je le reconnais et je ne les remercierai jamais assez pour tous ces voyages d’expatriations et biens√Ľr sans oublier le primordial de tout : leur amour ind√©fectible…

En second point, je dirai que je suis¬†reconnaissante √† mon blog « Souvenirs et Histoires de C√©cile ». Pourquoi ? Non, je ne suis pas pr√©somptueuse mais je dois bien avouer que j’en suis assez fi√®re. Et puis comme tout le monde, j’aime y publier des articles mais pas que…

Avant toute chose, je tenais √† souligner que ce fut gr√Ęce √† mon amie¬†La Belette¬†qui avait d√©j√† un blog depuis pas mal de temps dans wordpress, que je d√©cidais de me lancer.

Oui, ce fut gr√Ęce √† toi qu’un beau jour, je cr√©ais mon blog qui avait tout d’abord pour th√®me : « Mes souvenirs pass√©s √† l’√©tranger » (voici un de mes souvenirs : »¬†Le Manguier Voyageur¬†« ) puis par la suite ; je rajoutais quelques nouvelles (Voici la premi√®re de mes nouvelles que j’avais publi√©e : « ¬†Ce jour¬†« )¬†et une histoire en plusieurs chapitres « La derni√®re danse de la lune¬† » qui me tenait particuli√®rement √† coeur. √Ä ce sujet, il faudra que je publie les chapitres suivants…

T’en souviens-tu ? C’√©tait il y a 1 an et je me souviens que je t’en avais fait la surprise via un petit po√®me que j’avais √©crit et publi√© pour toi :

Deux amies pour la vie

Une bien belle amiti√© √©tait d√©j√† n√©e entre toi et moi via Twitter puis continuait son chemin virtuel dans notre fameuse antre de l’√©criture qu’est WordPress pour ensuite ne plus nous quitter…¬†

Ah ! Il faut dire que la Belette et la Suricate sont d’adorables mammif√®res qui s’entendent fort bien…

Et depuis ce jour, j’ai √©t√© √† chaque fois enchant√©e de lire tes nouvelles (lisez celle-√ßi : »¬†C’√©tait il y a fort longtemps √† Takal√©l√©, la for√™t noire¬†« ; vous m’en direz des nouvelles si vous aimez rire) et de d√©couvrir par la m√™me occasion d’autres blogs.

Et c’est sur ce troisi√®me point que je dirai que j’ai √©t√© assez surprise car je n’aurais jamais cru que j’aurais d√©couvert des personnes g√©niales telles que vous, chers blogueurs !¬†

Alors un grand merci √† vous de me lire et de commenter mes articles. Cela m’encourage et me procure toujours de la joie ! (Je ne citerai que les personnes qui m’appr√©cient, qui aiment me commenter et avec lesquelles j’ai un certain lien. Que voulez-vous, la franchise est une de mes qualit√©s ou pas ? √Ä vous de juger) :

The Millennials

Karyne Gaouette

Le journal de Marie

Plume du Phoenix 

Just a story

Femmes et infos

L’essen-Ciel

                        ****

2) Inutile que je réponde à cette question puisque je vous ai déjà tout dit à ce sujet.

                      ****

3) Le seul conseil que je pourrai donner aux nouveaux blogueurs est le suivant : 

Si une personne commente un ou deux articles de votre blog et qu’elle a d√©cid√© de vous suivre ; c’est qu’elle s’est int√©ress√© √† vos √©crits et √ßa c’est plut√īt bon signe alors ne la snober surtout pas… Int√©ressez-vous √©galement √† son blog et commentez-le…¬†

Evitez de ne lui mettre que des √©toiles (c’est trop facile) surtout si la personne en question avait pris la peine de commenter un de vos articles. C’est mon avis et je pense que tout le monde devrait agir ainsi. √Ä tort ou √† raison ? Moi je trouve √ßa naturel et cens√©, pas vous ? Voil√†, c’est dit !

4) Encore merci ma ch√®re Pauline de m’avoir nomin√©e ! Cela prouve que que le lien virtuel que nous avons sur wordpress √† travers notre passion commune pour l’√©criture ne fait que se renforcer…et je trouve √ßa vraiment formidable ! Alors un grand merci √† toi ūüėö !

5) En ce qui concerne ce dernier point, je ne nominerai personne m√™me si j’ai pas mal d’affinit√©s avec plusieurs wordpresser que j’ai cit√©s pr√©c√©demment ; mais par contre, celles ou ceux qui souhaitent r√©aliser ce Blogger Recognition Award ! Alors √† vos tablettes, smartphones ou ordis ! Et au passage, pleins de bisous √† ¬†vous tous !¬†

Passez de tr√®s belles f√™tes de fin d’ann√©e ! Et gros bisous de La Suricate ou C√©cilou ūüėė

 

Lady in red

CECILOU contente

Je voulais partager avec vous quelques photos prises lors du r√©veillon du 31 D√©cembre 2015. Je dois bien reconna√ģtre qu’autrefois je n’aimais pas trop faire ce genre de partages mais aujourd’hui je me dis tout simplement :

« Et pourquoi pas ? Pourquoi ne pas afficher son bonheur personnel de temps √† autre ? Cela ne peut pas faire de mal et si cela peut procurer du plaisir √† la personne concern√©e, alors je veux bien me jeter √† l’eau.

La vie est trop courte pour s’encombrer du quand dira-t’on, vous ne trouvez pas ?

En tous les cas cela restera mon opinion personnelle.

Alors oui, la Suricate que je suis a d√©cid√© de nommer cet article « Lady in red ». C’√©tait de circonstance et puis de toute fa√ßon, je ne voyais aucun autre titre √† la place alors voil√† le pourquoi du comment si jamais vous vous posiez encore la fameuse question.

Je pense que d’√™tre pass√©e √† l’√®re 2016 m’a rendue un peu plus malicieuse, audacieuse et surtout consciente que dans la vie si on ne tente rien…Je vous laisse deviner la suite…

La C√©cilou Suricate que je suis n’a certes pas trop chang√©e en ce qui concerne son c√īt√© id√©aliste et spontan√© mais disons qu’il ne faut pas non plus en abuser car il n’y rien de pire que d’√™tre sous le joug d’une personne renferm√©e dans son silence ou pire d’√™tre ignor√©e sans vergogne par celle-√ßi (ou simultan√©ment !).

La suricate aime toujours autant le partage mais d√©teste au plus haut point l’hypocrisie, si vous voyez ce que je veux dire…

L’humain est si complexe : c’est pour cela aussi qu’il est hors norme mais s’il devient √©goiste ou pire m√©prisant alors pour moi il ne sera plus un humain mais tout simplement un robot avec qui la communication restera robotis√©e et impersonnelle. Je ne pourrais le comparer √† une b√™te car celle √ßi restera selon moi, toujours bien meilleure que lui.

Un robot (sans intelligence) avec qui le dialogue sera rompu vu qu’il n’y aura rien √† en tirer. Personne ne voudrait ressembler √† ce genre de robot et m√™me si certaines personnes en sont fascin√©s (y compris moi m√™me, j’adore les technologies modernes, internet, ect…) mais le robotis√© √† proprement dit restera pour moi un √™tre sans couleurs, ni saveurs, bref fade √† souhait ! Et pourtant il y en a tellement sur notre belle Terre. Oui des robots tout √† fait √† part sans aucune humanit√©…

****

Etant donn√© que je suis une id√©aliste, j’aimerais toujours autant l’humain mais parfois il faut savoir faire la part des choses et ne pas s’encombrer de certaines personnes qui pourraient vous √™tre nuisibles.

C’est pourquoi j’aime la loyaut√©.

Dans ce monde qu’est le n√ītre, elle restera pour moi, toujours une valeur s√Ľre.

****

J’aime la vie dans toute sa g√©n√©ralit√© et je continuerai √† l’aimer toujours autant, tant que je vivrai sur cette terre.

Le monde est souvent cruel mais il peut y avoir aussi de la beaut√© si on se donne la peine de mieux regarder et d’√©couter son prochain.

Oui, pour moi la vie, c’est comme une bo√ģte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber…Et c’est exactement ainsi qu’elle est fa√ģte notre vie √† tout un chacun : de joies, de peines, d’impr√©vus, ect…

Je voulais tout simplement vous √©crire ces quelques mots car je croirai toujours en l’homme, en notre humanit√© et m√™me si souvent cela reste difficile, insurmontable, risqu√© mais possible¬†de se frayer un chemin √† travers elle…

Je vous souhaite √† toutes et √† tous une tr√®s belle ann√©e 2016 ! prenez soin de vous ¬†et surtout prenez la vie du bon c√īt√© mais sans ignorer votre prochain. Gros bisous de La Suricate.

CECILOU RED

Une petite mine ? mais d√©trompez-vous, ce soir l√† j’√©tais en super forme et j’avais dans√© jusqu’√† l’aube : 3H30 du matin !

Cécile la suricate

Lady in red jusqu’au bout de la nuit du 31 D√©cembre 2015 !

UNE ETOILE

Croyez le ou pas, une fois que la table fut d√©barrass√©e, il y avait cette petite √©toile alors je l’ai prise en photo…

cecile cecilou lia

Friendly 2016 !

MEILLEURS VOEUX 2016

Je tenais √† √©crire ce petit article pour mes amis que je connais depuis pas mal de temps d√©j√† et que j’ai rencontr√© sur internet.¬†Je voulais vous remercier tout simplement et vous dire √† quel point j’appr√©cie votre amiti√©.

Je souhaitai √©galement remercier tous les autres amis que j’ai connu au fur et √† mesure sur wordpress. Merci de suivre mon blog et d’appr√©cier mes articles !

Souvent Internet est d√©cri√© pour ses mauvais c√īt√©s mais il peut aussi y avoir du bon dans ce moyen de communication ultra moderne ; capable de vous procurer de la joie, tout simplement.

C’est mon cas puisque j’ai eu la chance de croiser des personnes sinc√®res, loyales, attachantes, qui sont devenues au fil du temps mes amis.

C’est pourquoi je voulais leur rendre hommage ici via mon blog de WordPress.

Et je rajouterai la phrase suivante : L’amiti√© existe vraiment !

LA FRANCHE AMITIE

****

Voici les premi√®res personnes que j’ai eu l’occasion de rencontrer sur le net (ann√©e 2009 √† nos jours) et qui sont rest√©es mes amis jusqu’√† aujourd’hui :

Je tenais à vous remercier pour votre amitié. Gros bisous à toutes et à tous !

 

 

 

 

 

  • Pokhara alias Ant-Woman : Voici son lien Twitter :
  • Pokhara

 

  • Dominique alias Domi : Voici son lien Twitter :
  • Domi

 

 

 

  • Daniel : Voici son lien Twitter :
  • Dan

 

  • Mario : Voici son lien Twitter :
  • Mario

 

Amitié 2

****

Et voici les personnes que j’ai connu tr√®s r√©cemment entre septembre et d√©cembre 2015 sur WordPress et qui me suivent (ou qui ne me suivent pas) :

Merci encore pour votre fidélité, votre gentillesse, vos commentaires et vos étoiles :

 

 

 

 

 

****

Et pour toutes les autres personnes que je rencontrerai en 2016 par le biais de WordPress o√Ļ des diff√©rents r√©seaux sociaux, je tenais encore √† vous souhaiter une tr√®s belle ann√©e 2016 remplie de joie ! Gros bisous √† toutes et √† tous ! Portez vous bien et croyez toujours en votre bonne √©toile !

Cécilou alias La Suricate.

3b26a956

Souvenirs du Lyc√©e Fran√ßais de Tananarive

Lorsque j’√©tais √©tudiante √† Madagascar, plus pr√©cis√©ment √† Antananarivo j’avais 16, 17 et 18 ans et je me rappelle encore de mon ancien Lyc√©e Fran√ßais (LFT).

logo-lft

lft

C’√©tait un ancien Monast√®re qui √©tait situ√© pas tr√®s loin de notre villa d’Ambodirotra situ√©e au 109 route circulaire.

(Aujourd’hui ce lyc√©e n’existe plus mais il y en a un autre bien plus beau et surtout bien plus grand et tr√®s moderne ! qui se situe au¬†B.P. 4019 Ambatobe, 101 Tananarive.)

Mais je vous avouerais que je pr√©f√©rais mon ancien lyc√©e qui avait une certaine √Ęme, sans doute par son architecture que je trouvais belle ; mais bien √©videmment, le nouveau Lyc√©e actuel doit √™tre beaucoup plus ergonomique et surtout bien mieux √©quip√© en mati√®re de technologies modernes et c’est ce qui compte finalement, surtout √† notre √©poque, o√Ļ nous voulons le meilleur de l’√©ducation pour nos enfants.

Cliquez sur ce lien si vous souhaitez visiter le nouveau LFT :

Réseau Lycée Français de Tananarive

image_large-2-

Voici le nouveau LFT de Madagascar : une petite ville à lui tout seul !!!

image_large-1-

Voici une photo du nouveau LFT de Madagascar

Durant les ann√©es 92/95 ; j’√©tais √©tudiante dans les classes suivantes :

  • ¬†3i√®me (Septembre 92 √† Juin 93)
  • ¬†BEP ACC 1√®re ann√©e (Administration Commercial et Comptable) (Septembre 93 √† Juin 94)
  • BEP ACC 2i√®me ann√©e (Septembre 94 √† Juin 95)

De ce Lyc√©e, j’en avais gard√© de tr√®s bons souvenirs ; c’est pourquoi j’ai voulu les raconter dans cette page.

moi à namakia

Sur cette photo, j’ai 17 ans et je me trouve dans mon village natal √† Namakia.

Voici mon histoire :

Mes meilleurs souvenirs d’√©tudiante furent sans conteste durant ma p√©riode de BEPacc de 93 √† 95.

En effet lorsque j’√©tais en classe de 3i√®me j’avais beaucoup de mal √† √™tre au niveau et je dois dire que je n’avais pratiquement pas d’amis(es).

Les professeurs dans l’ensemble √©taient trop durs envers moi √† part ma Professeur de Fran√ßais (Mme Origlio) qui m’appr√©ciait beaucoup.

Il faut dire que j’adorais la mati√®re « Fran√ßais » qu’elle nous enseignait et que j’√©tais assez dou√©e en r√©daction.

Ce fut d’ailleurs ma Professeur Principale de Fran√ßais (Mme Origlio) qui me conseilla la fili√®re professionnelle de BEP ACC.

Gr√Ęce √† elle, j’avais enfin trouv√© ma voie…

A cette √©poque l√†, il n’existait que la fili√®re BEP ACC (Brevet d’Etudes Professionnels d’Administration Commercial et Comptable) et donc aucun autre choix de section en ce qui concerne ce type de formation.

Mais qu’importe puisque je m’√©tais tout de suite sentie tr√®s √† l’aise en classe de BEP.

Non seulement j’√©tais bonne √©tudiante mais j’avais enfin beaucoup d’amis(es).

****

Durant la premi√®re ann√©e de BEP Acc j’√©tais la seule √©tudiante Fran√ßaise (« vazaha » comme on dit en langue Malgache).

Mais je me fichais d’√™tre la seule « Vazaha » car je me sentais avant tout « Zanatany » puisque je suis n√©e √† Madagascar.
C’√©tait au contraire, pour moi une grande fiert√© d’√™tre une Zanatany avec un coeur Malgache et des origines « R√©unionaise, Espagnole et Corse ». Un vrai melting pot que j’appr√©cie particuli√®rement.

Et donc, je m’√©tais totalement bien int√©gr√©e dans cette classe de BEPacc, entour√©e d’amis(es) d’origines Malgaches et Indiennes (karany) qui m’appr√©ciaient et dont je m’√©tait bien li√©e d’amiti√©.

D’ailleurs, j’√©tais une jeune fille tr√®s √©panouie durant cette p√©riode de scolarit√© de 93 √† Juin 95.

J’apprenais beaucoup de mes amis(es) Malgaches et Indiens et j’adorais par-dessus tout ; leurs cultures, leur savoirs, ect…

Et biens√Ľr mes professeurs de BEP avaient √©galement beaucoup contribu√© √† ma r√©ussite scolaire.

D’ailleurs, je tenais √† tous les remercier : (D√©sol√©e si j’en oublie…)

****

Voici quelques noms des Professeurs de BEP Acc Première et seconde année dont je me souvienne le plus :

  • Mr Moreno Henri (Prof de Comptabilit√©)
  • Mr Husson G√©rard (Prof de Droit)
  • Mme Husson Nicole (Prof de Biologie) (j’ai appris qu’elle √©tait d√©c√©d√©e : « Soyez en paix Madame car vous √©tiez un v√©ritable rayon de soleil dans votre classe de biologie et je tenais √† vous dire que je vous appr√©ciais vraiment beaucoup… »)
  • Mr Boussard Alain (Prof de Math)
  • Mr God√®s (Prof de Fran√ßais)

****

Durant les 1√®res et Secondes ann√©es de Bep Acc ; tous ces professeurs m’avaient suivi et je dois dire qu’ils m’avaient tous marqu√©e tant par leur rigueur que par leur gentillesse.

Sans eux, je n’aurais jamais eu de tr√®s bons souvenirs de mes deux derni√®res ann√©es de scolarit√©s de BEP pass√©es √† Madagascar ni m√™me de bons r√©sultats. (Je suis fi√®re d’avoir obtenu mes dipl√īmes de BEP ACC et de CAP ACC durant la promotion de 94/95).

Je tenais aussi √† remercier mes professeurs Principaux en ce qui concerne l’organisation des deux stages effectu√©s durant la premi√®re ann√©e et la seconde ann√©e de BEPacc.

Que de souvenirs gr√Ęce √† vous !

Je n’oublierai jamais mon stage de communication effectu√© √† Mantasoa lors de ma premi√®re ann√©e de BEP !

Gr√Ęce √† ce stage (d’une dur√©e d’une semaine dans un cadre magnifique tel que « Mantasoa » et qui plus est dans un charmant h√ītel-restaurant qui se nomme « L’Ermitage ») ; je m’√©tais enfin r√©v√©l√©e !

Enfin la petite C√©cile timide que j’√©tais ; avait su gravir les √©chelons et s’√©tait sentie v√©ritablement grandit et fi√®re d’elle-m√™me !

MERCI A VOUS TOUS !!¬†√† mes Professeurs et √† tous mes camarades de classe que j’ai perdu de vue.

Je ne vous oublierai jamais car vous êtes et que vous resterez toujours et à jamais mes plus beaux souvenirs de mes années lycée passées à Madagascar.

Nouveau document_1En haut, de gauche à droite : 

Jean-Luc, Judicael, Albert, Zaid, Marcellin, Hanif et notre Professeur Principal de Comptabilité : Mr Moreno Henri.

En bas, de gauche à droite :

Cathy, Sabine, Jos√©phine, Afssana (ma meilleure amie de l’√©poque), Moi C√©cile, Fran√ßoise et Marie Emilie Aim√© (M√©a).