Cat矇gorie : Le Lion et la Gazelle : Suite 8

Le Lion et la Gazelle : Suite 8

 

Allez! Il 矇tait grand temps pour elle de partir d’ici!

Elle regarda encore une derni癡re fois son ami endormi puis lui adressa un au-revoir de la patte avant demprunter un petit chemin de terre cach矇 parmi les hautes herbes touffues.

Elle commen癟a trottiner puis courir. L’air 矇tait frais et elle pouvait d矇j entendre le bruit incessant des insectes nocturnes. Heureusement que la lumi癡re du soleil 矇tait encore pr矇sente sinon elle aurait sans doute paniqu矇.

Elle courait en ne sachant pas trop o羅 elle allait. Seul son instinct la guiderait. Elle le suivrait et verrait bien o羅 celui-ci la m癡nerait.

un moment donn矇, elle acc矇l矇ra davantage la cadence de sa course tout en faisant des bonds de deux m癡tres, histoire de se redonner un peu de courage car elle se sentait terriblement seule. Une situation pas des plus rassurante se dit-elle inqui癡te mais elle ferait tout pour rester positive.

Elle courait toujours pleine vitesse, en esp矇rant grandement tomber sur quelques cong矇n癡res bienveillants mais pour l’instant, c’矇tait plut繫t le No Animals land. Il n’y avait pas 璽me qui vive aux alentours. Un peu comme si tous les herbivores de la Savane s’矇taient tous donn矇 le mot pour se cacher o羅 encore se barricader l’int矇rieur de leurs terriers.

Mon Dieu! seffraya t-elle tout coup. Et si jamais, j’avais le malheur de tomber sur une de ces cruelles hy癡nes ou encore un de ces f矇roces Lions? Pourvu que non! Car ce serait le pire des sc矇narios pour moi! D’autant plus que cela m’矇tonnerait tr癡s fort que je puisse nouveau tomber sur un Lion aussi gentil que Masoandro…

La Gazelle avait peur. L’id矇e de rencontrer sur son chemin un de ces malveillants pr矇dateurs lhorrifia de plus en plus.

J’esp癡re toutefois que la chance sera encore de mon c繫t矇 se dit-elle en tentant d’effacer toutes ces id矇es noires qui encombraient son esprit.

Dans son interminable course, elle n’arrivait m礙me plus reconna簾tre les lieux qui lentourait. Elle comprit alors qu’elle venait de se retrouver dans un autre territoire de la Savane. Un territoire inconnu beaucoup plus d矇sertique et nettement moins hospitalier. Une terre dont elle n’avait encore jamais mis les pattes

Et voil! se dit-elle, stress矇e et apeur矇e. Je me retrouve perdue au milieu de nulle part, toute seule et pire encore, je pourrais tout moment me faire attaquer et d矇vorer par n’importe quel pr矇dateur. Le vrai cauchemar que je voulais 矇viter et dont je suis pr矇sent confront矇e!

Mon Dieu! aidez-moi! supplia t-elle, d矇sesp矇r矇e. Elle voulait tant que sa pri癡re soit entendue et exauc矇e

Elle courait toujours en quatri癡me vitesse lorsque soudainement elle crut apercevoir au loin un troupeau d’animaux. Elle plissa les yeux pour s’en assurer et constata avec plaisir qu’elle n’avait point r礙v矇. Il y avait bien un troupeau l-bas. Mais lequel exactement?

Sans plus tarder, son infaillible longue vue int矇gr矇e son regard per癟ant commen癟a l’analyser. Et quelques secondes suffirent

竄All矇luia!罈 s’矇cria t-elle de joie tant elle 矇tait ravie de revoir des animaux de son esp癡ce. Ils n’矇taient certes pas tr癡s nombreux, juste une vingtaine mais cela suffit s矇curiser d’embl矇e son esprit.

****

La lumi癡re rougeoyante du soleil 矇tait en train de faiblir. Bient繫t, elle ne tarderait pas dispara簾tre pour laisser place la nuit.

Elle courait toujours perdre haleine, impatiente de rejoindre le troupeau de Gazelles et de se retrouver parmi elles.

Plus que quelques m癡tres!

Victoire! Elle venait enfin d’arriver!

Tr癡s essouffl矇e, elle avait aussi tr癡s mal aux pattes mais qu’importe puisque d矇sormais elle ne serait plus seule. Elle essaya de retrouver sa respiration. Heureusement que l’air frais 矇tait l pour l’y aider.

Quelques minutes apr癡s, elle se rapprocha d’un peu plus du troupeau. Celui-ci se trouvait pr矇sent quatre ou cinq m癡tres d’elle.

partir de ce moment-l, elle commen癟a stresser. Elle appr矇hendait leurs r矇actions 矇tant donn矇 qu’elle restait avant tout une 矇trang癡re. Toutefois, elle esp矇rait grandement quils l’accepteraient dans leur communaut矇 car elle savait quil 矇tait risqu矇, voire dangereux de s’aventurer seul dans les terres arides et sauvages de la Savane.

****

Le soleil ne s’矇tait pas encore tout fait couch矇. Sa chaude lumi癡re orang矇e continuait d’illuminer le nouveau territoire o羅 elle se trouvait.

Mais, quattendaient-ils tous pour la regarder? se demanda t-elle un brin agac矇e.

Aucune Gazelle ne semblait vouloir lui pr礙ter attention. C’矇tait comme si elle restait totalement invisible. Ce qui ne pr矇sageait rien de bon se dit-elle inqui癡te.

Hey! faillit-elle subitement leur crier. Mais elle pr矇f矇ra rester muette au risque de se faire rabrouer par l’un d’entre eux.

D矇courag矇e, elle baissa alors la t礙te et regarda ses pattes avants qui la faisaient terriblement souffrir. Hors de question quelle rebroussa chemin pour aller vers je ne sais quel autre territoire se dit-elle 矇nerv矇e. Elle avait tant couru quelle 矇tait maintenant fourbue. Sans compter que la nuit ne tarderait pas elle non plus tomber.

Je finirai bien par me faire accepter se dit-elle alors avec col癡re. En tout cas, je n’aurai certainement pas fait tout ce chemin pour rien!

D矇cid矇ment! Il n’y avait pas que les pr矇dateurs qui 矇taient impitoyables! Les Gazelles, aussi, semblait-il

D矇termin矇e, elle releva la t礙te, pr礙te affronter quiconque voudrait la rejeter o羅 encore lui marcher sur les pattes!

****

Pendant qu’elle ruminait, elle ne s’矇tait pas aper癟u qu’un beau et jeune m璽le de son 璽ge 矇tait en train de l’observer. Il 矇tait pour ainsi dire le seul de sa communaut矇 lavoir remarqu矇e. Et l, il ne cessait de la regarder avec beaucoup d’insistance.

Il 矇tait semble t-il hypnotis矇 et subjugu矇 par la beaut矇 de Tsara. Ses grands yeux noirs t矇n矇breux n’arrivaient plus se d矇tacher d’elle…

Elle, par contre, tourment矇e par son souhait de vouloir tout prix se faire accepter, ne faisait pas du tout attention lui…

Alors que Lui, davantage troubl矇, 矇tait en train de tomber sous son charme…

****

Le soleil venait pr矇sent de se coucher. Il avait emport矇 avec lui sa jolie lumi癡re jaune orang矇e tandis que la lune 矇tait en train de le remplacer, inondant de sa blanche clart矇 toute la savane.

Tsara en fut soulag矇e car elle d矇testait la nuit noire. Et m礙me si sa vue per癟ante 矇quip矇e dinfra-rouge ultra perfectionn矇e 矇tait capable de visionner tout et n’importe quoi dans l’obscurit矇 la plus totale, elle pr矇f矇rait nettement l矇clatante blancheur de la pleine lune.

Et ce soir, elle 矇tait particuli癡rement magnifique! se dit-elle, admirative.

Par contre, en ce qui concernait toutes ces Gazelles qui faisaient expr癡s de l’ignorer depuis le d矇but de son arriv矇e, il 矇tait clair que celles-ci ne souhaitaient pas lint矇grer dans leur communaut矇. C矇tait du moins, ce quelle en d矇duisit avec une certaine tristesse.

竄Mais elles ne savent pas encore qui je suis!罈 se dit-elle outr矇e et r矇volt矇e. Je ne suis peut-礙tre pas la bienvenue parmi elles mais je n’ai pas encore dit mon dernier mot. Et l, il est grand temps que je me manifeste !

Au m礙me moment o羅 elle allait s’appr礙ter crier un tonitruant 竄H矇 Ho!罈 toute l’assembl矇e, c’est alors que son regard croisa celui du beau m璽le.

Et quel regard! Il n’矇tait pourtant pas un Lion et cependant celui-ci la d矇vorait litt矇ralement des yeux

G礙n矇e et quelque peu intimid矇e, elle baissa aussit繫t les siens. Lorsqu’elle les releva, les yeux noirs t矇n矇breux 矇taient toujours fix矇s sur elle. Qu矇tait-il en train de se passer? se demanda t-elle tout coup.

Soudainement, le temps venait de sarr礙ter. Elle nentendait m礙me plus le vacarme incessant des insectes nocturnes. Seuls les battements de son cur r矇sonnaient lint矇rieur de sa poitrine.

C’est alors qu’elle se souvint de ce que son ami le Roi lui avait dit concernant sa 竄nouvelle vie罈

ce moment-l, elle n’avait pas voulu le croire et pourtant, une fois de plus, il avait vu juste…

Celle-ci 矇tait en train de s’avancer vers elle et venait cet instant m礙me de lui adresser le plus merveilleux des sourires…

FIN

****

****

****

****

****

Publicit矇s