Le Noêl de mon enfance : Troisième partie

nativite_ane_boeufJPG

 

Minuit passé : Jésus Christ est né :

61895

Une fois après avoir dégusté nos savoureuses mignardises, mon frère et moi, nous étions endormi devant la télévision.
Soudain je sentis une main qui me touchait l’épaule. C’était Maman qui me réveillait tout doucement en me chuchotant à l’oreille :

« Cécile ? Il y a quelqu’un qui frappe à la porte d’entrée. Je crois bien que c’est le Papa Noêl… »

J’étais toute endormie mais très vite je me mis à sourire tellement j’étais heureuse d’apprendre la bonne nouvelle.

« Le Papa Noêl vient d’arriver ? » demandai-je en me frottant les yeux.

« Oui ma poupoule, il est là et il vous attend ton frère et toi »

Sans plus attendre, je me levai et me dirigeai vers le fauteuil où mon petit frère dormait encore.

« Olivier ! Olivier ! Réveille toi ! Le Papa Noêl est là ! Il est arrivé ! Vite ! dépêche toi ! »

Le réveil fut tonitruant mais très efficace puisqu’il se leva presque aussitôt puis dit à Maman, d’une voix quelque peu endormie :

« Il est là ?? Mais où ça ? Maman ? il est où le Papa Noêl ? »

« Il vous attend mes cocos. Venez, suivez-moi, maintenant »

Je me souviens encore que mon frère et moi étions tout excités à l’idée de voir enfin ce cher Papa Noêl et qui plus est dans notre belle demeure.

En suivant Maman dans le couloir qui menait vers la porte d’entrée, mon coeur se mit à battre la chamade. Mon frère ne tenait plus en place tellement il était impatient.
Plus que quelques secondes et nous le verrions enfin …

****

maison-du-pere-noel

Soudain nous le vîmes ! il se trouvait là juste devant nous et il arborait un large sourire.
Incroyable mais vrai ! me dis-je avec stupéfaction tant j’étais surprise de le voir ici, chez nous. Je n’en revenais toujours pas.

Il était grand et plutôt imposant. Il revêtait un manteau et un pantalon rouge vif qui ressemblaient aux images d’un livre que Maman avait l’habitude de nous faire montrer lorsqu’elle nous parlait de lui, lors des fêtes de Noêl.

Mais là, il n’était plus une image sur papier glacé. Il était bien réèl et se tenait debout, juste devant nous.
Il portait une capuche de la même couleur que sa tenue, lui tombant sur le front et lui couvrant légèrement les oreilles.

Je dois bien avouer qu’au début il me fit un peu peur sans doute à cause de sa longue barbe blanche impressionnante qui lui mangeait le visage.
D’ailleurs, j’avais du mal à distinguer ses traits. Je ne voyais que ses yeux à travers ses lunettes ainsi que son nez.
C’est alors qu’il s’avança vers nous et de sa grosse voix, nous dit :

« Bonjour les enfants, je suis le Père Noêl ! Vous allez bien ? »

Mon frère et moi lui dirent en choeur :

« Oui ! »

« Et, avez-vous été bien sage ? »

« Oui ! »

Nous étions tellement intimidés que nous répondions invariablement la même réponse concise.

« Rapprochez-vous les enfants. Vous savez, j’ai fait un très long voyage pour venir ici dans votre maison et je ne pourrai pas rester très longtemps car j’ai d’autres maisons à visiter »

Tout en continuant à parler, le Père Noêl s’asseya sur une chaise car il disait être fatigué de son long voyage. Il nous souriait constamment puis nous demanda à nouveau de venir près lui.

Nous étions quelque peu réticents à cause de son imposante barbe blanche qui nous faisait peur mais heureusement que Maman était là pour nous rassurer. Elle nous demanda d’aller lui faire un bisou car elle nous dit qu’il était très gentil d’être venu de si loin pour nous apporter nos cadeaux.

A peine eut-elle prononcé le mot magique « cadeau » que nous commençâmes à nous dérider et venir timidement vers lui.
Chacun notre tour, nous embrassâmes tant bien mal ses joues qui étaient envahi de barbe soyeuse, ondulée.

****

A un moment donné, il mit sa main gantée sur mon épaule et me demanda :

« Comment t’appelles tu jolie petite fille ? »

« Cécile » répondis-je toute intimidée.

« Et toi petit garçon ? Comment t’appelles-tu ? »

« Olivier »

« Vous m’avez dit tout à l’heure, que vous aviez été bien sages. C’est vrai, les enfants ? »

« Oui » répondîmes nous en choeur.

« C’est très bien les enfants. Et n’oubliez pas, il faudra toujours être bien sages entre vous deux ainsi qu’avec vos parents. Vous me le promettez Cécile et Olivier ? »

« Oui ! »

« Merci, vous êtes très gentils. Vous savez, j’ai apporté tous les cadeaux que vous m’avez demandé dans vos lettres. J’espère que vous les aimerez ! »

« Oui ! »

« Je suis très content d’être venu chez vous ! Vous êtes vraiment de gentils enfants. Mais je voulais vous dire aussi qu’il y a une bêtise que vous faites toujours et pourtant, vous m’aviez promis dans vos lettre que vous ne recommenceriez plus. »

Mon frère et moi le regardèrent interloqués car nous ne comprenions pas de quelle promesse il voulait bien nous parler mais au bout de quelques instants je compris de quoi il s’agissait.

« Cécile, J’ai vu que tu suçais encore ton pouce » me dit-il de sa grosse voix mais toujours dans un large sourire.

« Oui » répondis-je honteusement.

« Ce n’est pas très grave Cécile mais il faudra me promettre que tu feras attention de ne plus sucer ton pouce. D’accord petite Cécile ? Et c’est pareil pour toi Olivier. D’accord les enfants ?

« oui »

« Je suis content de vous avoir vu les enfants. Surtout, travaillez bien à l’école et soyez toujours gentils entre vous deux ainsi qu’avec vos parents. Papa Noêl est vraiment fier de vous deux ! Maintenant, je vais devoir partir car j’ai d’autres enfants à voir et plein de cadeaux à livrer »

Sur ces belles paroles, le Père Noêl se leva de sa chaise et se pencha pour venir nous embrasser chacun notre tour.
Après nous avoir fait la bise, il nous dit au-revoir de la main.

« Au-revoir Cécile et Olivier ! Amusez-vous bien avec vos jouets ! »

Il tourna les talons et repartit comme il était venu par la porte d’entrée.

****

Je n’en revenais toujours pas ! On aurait dit un rêve mais non, c’était bien réèl ! et nous venions de voir enfin le Père Noêl.
Même si au début nous avions eu un peu peur de lui, on était triste à présent qu’il soit déjà parti.

Mais je savais qu’il devait voir d’autres enfants et livrer encore plein de cadeaux alors je me disais qu’il ne fallait pas que je sois égoiste étant donné qu’il était venu chez nous pour nous donner les nôtres.

Je l’imaginai alors dans un ciel étoilé, son traîneau tiré par des rennes en partance pour de nouvelles contrées, bravant le froid polaire afin de donner de la joie aux enfants du monde entier en leur apportant des jouets.

NOEL-BLANC

Je repensais encore à sa grosse voix et me disais intérieurement que je ferais tout pour tenir ma promesse car il avait réalisé mon rêve : celui de le voir en personne.
Oui, le simple fait de l’avoir vu et entendu avait suffit à ravir mon coeur de petite fille insouciante que j’étais…

****

C’est alors que Maman nous dit :

« Vous étiez contents de voir le Père Noêl ? »

« Oui ! » nous empressâmes de lui crier à coeur joie.

« Vous avez vu les beaux cadeaux qu’il vous a apporté ? Venez les voir ! »

Maman nous entraîna à l’intérieur d’une pièce et nous fit montrer les cadeaux qui reposaient sur la moquette. Nous étions émerveillés devant tous ces jouets.

l_04373251

« Wahou ! ils sont trop beaux nos vélos, Maman ! » dis-je toute excitée.

Miniz12boyRouge

« Wahou ! Et la grosse boîte de playmobiles Safari ! wahou ! trop bien ! t’as vu Cécile ? »

« Oui, j’ai vu ! On pourra bien s’amuser ! Je suis trop contente ! »

 

 

safari-1-

 

Mon frère et moi, étions vraiment très heureux car nous avions eu les cadeaux de nos rêves.

« Maman ? où il est Papa ? Il était pas là quand le Papa Noêl est venu » dit Olivier en faisant une moue boudeuse.

« Il était aux toilettes, mon coco. Mais ce n’est pas bien grave, il le verra l’année prochaine. Vous êtes contents que le Papa Noêl soit venu chez nous ? »

« Oh oui ! en plus il avait une très grosse barbe ! Maman ? il doit être très vieux le Papa Noêl ! Sa barbe, elle était toute blanche ! » dit Olivier en faisant la grimace.

« Oui,mon coco, tu as raison, il est très vieux »

Soudain notre père fit son apparition.

« Coucou les enfants ! j’étais à l’étage. Maman m’a dit que vous aviez vu le Père Noêl pendant que je n’étais pas là. Comment il était ? Il était gentil avec vous ? »

« Oui, très gentil, Papa ! » s’empressa de lui répondre Olivier.

« Et il nous a donné tous les jouets qu’on voulait ! les vélos et les playmobiles ! » lui dis-je en souriant.

« Je suis content pour vous deux ! Ce sont de bien beaux cadeaux qu’il vous a apporté pour Noêl ! Moi, je n’ai pas pu le voir mais promis la prochaine fois je le verrai »

« Les enfants, il se fait tard » dit Maman. « Il faudra aller vous coucher maintenant et demain vous pourrez jouer avec vos playmobiles. D’accord ? Comme ça, vous pourrez vous amuser toute la journée avec vos jouets. Et vous avez vu comme la boîte était très grosse ? »

« Oui Maman, c’est vrai. La boîte, elle est géante ! Et demain on pourra mieux jouer, hein Olivier ? » dis-je en regardant mon petit frère de connivence.

« Oui ! super ! Ce sera trop bien demain ! Tu viens Cécile ? on va regarder encore la boîte »

Et nous voici tous les deux en train d’examiner sur toutes les coutures la fameuse grosse boîte de playmobiles Safari tout en nous exclamant sur les petites images qui se trouvaient au dos de celle-çi.
Nous faisions des commentaires sur tel ou tel personnage en vantant les mérites de chacun.

****

Après nous être soigneusement brossé les dents, nos parents vinrent nous souhaiter une bonne nuit en nous embrassant l’un après l’autre.
Quelques instants plus tard, nous dormions à poing fermés.

Bien au chaud, sous mes draps, je rêvais à la venue du bon vieux monsieur à la barbe blanche qui nous avait apporté de biens jolis cadeaux.

Je rêvais également au lendemain qui serait le jour le plus merveilleux de la terre, lorsque nous nous amuserions mon petit frère et moi, avec nos jouets tant désirés.

423990353

 

6 réflexions sur “Le Noêl de mon enfance : Troisième partie

  1. Coucou ma belle petite suricate-orchidée! J’ai adoré te lire, et on y est vraiment dans cette magnifique histoire, j’ai adooooooré!!!! C’est vraiment l’esprit de la Nouel!!! De gros bisous à toi et aux tiens et profites bien de cette ambiance très chaleureuse et intime!

    Aimé par 1 personne

  2. Bonsoir chère Cécilou, j’ai beaucoup aimé te lire, comme tu écris bien, j’ai eu un réel plaisir à découvrir un de tes Nöels d’enfant avec ton frère, merci, c’est un beau partage que tu nous offres, bises affectueuses, bonne soirée, fanfan

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ma Fanfan ! Je suis très touchée par ton commentaire. Oui j’aime me remémorer mes joies d’enfance avec ma famille. Souvent, j’aimerais redevenir une enfant…Je t’adore ♥ ma Fanfan. Encore merci d’avoir lu mes petites histoires. Je te fais de très gros bisous. Joyeux Noël à toi et à tes proches. A très bientôt !

      J'aime

  3. Histoire intéressante et amusante, riche en anecdotes. Elle nous replonge dans l’enfance cette merveilleuse phase de la vie où le Père Noël marque nos esprits et continue à nous apparaitre comme si on était encore enfants..

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s